46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Death Note, tome 8

 
 

Résumé

Death Note, tome 8Afin d'acceder au résumé de Death Note, tome 8, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Death Note, tome 8Bon j’avoue qu’a l’heure actuelle, j’en suis déjà au 9 et le tome 10 est sur le point de sortir et j’ai donc un peu décroché parce que ça devient de plus en plus compliqué. Mais je vais tout de même essayé de présenter un avis correct. A mon souvenir j’avais adoré ce tome parce que c’était la suite tant attendue avec l’introduction de nouveaux personnages. Mais avec du recul, il apparaît finalement que l’intrigue revient aux même situations que les autres précédents volumes. En effet, L est remplacé par 2 autres personnages tout aussi intelligent et avec des TOC tous aussi bizarre (Near construit et détruit en quelques secondes des puzzles et des constructions impossible tout en frisant ses cheveux et Mello grignote en permanence du chocolat) et finalement le combat est le même qu'avec L sauf que les 2 autres personnages recommencent presque à zéro dans la connaisance des pouvoirs du Death Note. Enfin pour ma part c’est l’originalité qui manque car l’histoire pour moi ne se renouvelle pas, certes c’est très intéressant mais on retrouve toujours cette même sorte de combat mental qui à la longue devient lassant. Et on a clairement l’impression que ça ne finira jamais. Mais outre les points négatifs, l’histoire est quand même passionnante avec l’introduction d’un nouveau dieu de la mort qui pour retrouver son cahier est près à tous. Et c’est élément relance un peu l’action car Mello s’en sert à sa guise. Finalement comme à l’accoutumé cet album est indispensable pour tout connaisseur de Death Note et il est donc nécessaire.

Au final ce volume est captivant, bien réalisé (Rien ne change par rapport au tome précédent les dessins sont toujours aussi précis et bien réalisé) mais qui manque cruellement de changement. Cependant le changement n’est pas indispensable car l’auteur réussit quand même à nous tenir en haleine en reprenant les bonnes vieilles méthodes (Death note, dieu de la mort …). Bon tome donc mais moins bon que le 6ème car on retourne à un même combat au final, alors que l’on s’attendait à une sorte de nouveau cycle.

J'ai longuement hésité mais après réflexion, j'ai décidé de ne pas sanctionner le tome et de laisser une bonne note pour l'originalité car je préfère sanctionner par rapport a un vrai argument plutôt q'une impression.


Chronique rédigée par Rarelisme le 27/06/2008
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de RarelismeReflet de l'avatar de Rarelisme
Statistiques posteur :
  • 82 (82,00 %)
  • 18 (18,00 %)
  • Total : 100 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Acheter d'occasion : 2,74
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.80
Dépôt légal : Février 2008

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Death Note, tome 8, lui attribuant une note moyenne de 3,80/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 7 2013
   

Après les événements ahurissants du tome précédent, voilà que l'on s'intalle dans une nouvelle histoire, qui se déplace sur le territoire des USA, et qui met en scène un Kira qui n'est plus pourchassé par un, mais par deux gars superdoués, aux raisonnements aussi fins que L. On renoue avec cette idée de stratèges qui se jaugent, qui se cherchent, qui cherchent à se piéger, sur un jeu d'échec en trois dimensions.

Je suis à la limite d'être un peu perdu dans tout cela, le personnage de Misa semble être plus coconne que jamais, et l'apparition d'un troisième dieu de la mort vien complexifier le récit. L'auteur fait toutefois preuve d'ingéniosité pour nous conter des situations plus spectaculaires les unes que les autres, et avec les nouveaux personnages, le récit semble s'être enrichi, même si les personnages de Near et de Mello, ainsi que leur guerre intellectuelle contre Light, font un peu redite avec les sept premiers tomes.

10 2 2010
   

J'ai légèrement moins apprécié ce tome car je trouve les successeurs de "L" moins charismatiques, ils ont moins de personnalité (ou alors une personnalité copié sur L).
De plus ce tome est quand même assez mou comparé au reste de la série. Et surtout je trouve l'enquête faites par Near un peu copié sur l'ancienne enquête de L. Ce qui donne une impression de déjà vu à la lecture du tome.
Cependant, j'ai toujours aimé suivre Light et le QG japonais dans sa recherche du monde parfait/ son enquête.
Cette série reste un réel plaisir à lire.

1 3 2009
   

Le duel psychologique intense continue entre Light et les deux successeurs de L, Mello et Near. Complots et stratégies sont au programme de ce huitième volume, qui finit d'installer les bases de la deuxième partie de cette série incroyable qui ne manque pas trop de rerbondissements. De nouveaux personnages, qu'ils soient humains ou shinigamis (fantômes), font leur apparition. Leur point commun est qu'ils deviennent tous, à court ou moyen terme, les pantins des stratégies de nos trois surdoués de la pensée.
Ce tome nécessite une lecture très concentrée (il ne faut pas louper une lettre), tant les idées dont ils parlent semblent importantes pour la suite de l'histoire. Pour l'instant, aucun de nos trois génies n'a pris une avance décisive sur les deux autres. Mais avec le suspense de la dernière page, tout laisse à penser que les choses vont grandement s'accélérer lors du prochain tome.
Côté dessin, il n'y a pas de grande amélioration, c'est toujours beau et finement travaillé, j'aime beaucoup malgré les quelques cadrages mal-placés qui gâchent le décor.

24 9 2008
   

Le baby-sitting a parfois du bon. Vos petits enfants dorment et vous en profitez pour faire un « petit tour » dans la Bdthèque de votre fils et belle-fille. Je suis ainsi tombé sur la série Death Note. Et je m’y suis plongé. J’ai eu le temps de lire les sept premiers volumes… et d’emprunter le 8ième.

Et j’ai ainsi continué à me promener dans un entrelac d’intrigues et de situations changeantes au gré des pages. J’ai retrouvé Light qui profite du monde idéal qu’il a rêvé et obtenu grâce au décès de L. Mais, forcément, les successeurs de ce dernier vont se lacer dans une terrible lutte entre divers camps pour rentrer en possession des carnets de la mort.

Le scénario devient à nouveau plus complexe et les relations entre les différents intervenants font que l’ensemble bénéficie d’une nouvelle –et agréable- couche de suspense. Je ne suis pas un fan du manga (appellation générale de ma part) mais j’ai apprécié. Faudra que je relise quand même l’ensemble (et la suite) pour bien m’imprégner de cet univers stressant aux personnages implacables. N’empêche : j’ai bien aimé.