46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Death Note, tome 7

 
 

Résumé

Death Note, tome 7Afin d'acceder au résumé de Death Note, tome 7, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Death Note, tome 7Cet album remonte pour moi, le niveau des 2 précédents tomes plutôt décevant pourquoi ?
Parce que c’est album conclu la magnifique manipulation de Light qui avait déjà tout calculé dans le tome 6.

Et cet album est franchement bon, le scénario se suit très bien et les multiples rebondissements rythment très bien ce 7ème tome. L’auteur nous présente donc un scénario finement réalisé notamment grâce à des flash-back qui nous ramènent aux anciens tomes pour nous expliquer par exemple ce à quoi Light voulait en arriver en se dépossédant du Death Note. Quel plaisir de voir Light encore plus machiavélique que jamais ayant préparé du tout au tout son plan, prévoyant jusqu'aux réactions des personnages même. Les rebondissements sont géniaux et vous serez à coup sur surpris par la tournure des évènements.
Et cet album est indispensable pour tout fan de "Death Note" qui se respecte parce qu’à mon goût, c’est comme la fin du premier cycle de "Death Note" et le début d’un nouveau cycle entre cette fois si de nouveaux protagonistes. Le rythme se poursuit vers la fin du tome qui se passe 5 ans, après un événement qui c’est produit vers le milieu du manga en nous proposant un nouvel enjeu pour Light cette fois ci plus expérimenté et décidé que jamais, face à une nouvelle menace.

Et vous l’aurez compris, il est assez difficile de commenter ce tome en essayant de ne pas dévoiler les nombreux secrets qui le rendent passionnant.
Les dessins sont toujours aussi précis et admirables rendant comme à l’habitude la lecture des tomes agréables.

Un très bon tome qui nous demande beaucoup de besogne pour patienter jusqu’au prochain tome.


Chronique rédigée par Rarelisme le 31/12/2007
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de RarelismeReflet de l'avatar de Rarelisme
Statistiques posteur :
  • 82 (82,00 %)
  • 18 (18,00 %)
  • Total : 100 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Acheter d'occasion : 1,06
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.40
Dépôt légal : Décembre 2007

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Death Note, tome 7, lui attribuant une note moyenne de 4,40/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 7 2013
   

Voici le tome le plus abouti jusqu'ici, qui pourrait être résumée en une seule page. Attardez-vous ainsi sur la page 24 : le scénario montre son implacabilité en une page, et le regard de Light est un grand moment de BD (pardon, de manga). Il est peut-être un peu facile d'affirmer que "tout s'est déroulé comme prévu", compte tenu des aléas possibles, mais au final, le scénariste nous gratifie d'une vraie densité dans le scénario, qui révèle des surprises fracassantes (ont-ils vraiment osé faire ca à L. ?), et également de nouvelles idées qui permettent à l'intrigue de rebondir sur cette fin de cycle qui aurait pu passer pour amorale. Finalement, Light, lorsqu'il n'avait pas le Death Note, semblait moins calculateur, moins cynique, mais la possession de l'outil semble changer sa personnalité... le personnage prend encore davantage de profondeur. Les nouveaux venus, Near et Mello, sentent peut-être un peu le déjà-vu mais tout cela s'explique par le fait qu'ils revendiquent un héritage.

Les sauts dans le temps sont intéressants et bien exploités, et permettent de voir se dessiner une nouvelle société. Comme quoi, lorsque l'auteur s'y met, il arrive à la faire avancer rapidement son histoire ! Je ne m'explique pas non plus comment L., qui n'est pas propriétaire du Death Note, et qui ne le touche pas en permanence, puisse être ainsi connecté à Rem (j'ai du louper une ou deux règles). Mais c'est bien peu de chose au regard de la qualité de ce manga.

Le scénariste a su me surprendre, même si je doute encore, et surtout, il sait fait rebondir une histoire qui semblait avoir tout dit, pour proposer au lecteur une suite. Suite que l'on a maintenant hâte de découvrir.

30 12 2009
   

Alors attention, je ne mets pas 5/5 sur le tome en entier : ce 5/5 porte sur la première partie du tome, c'est à dire jusqu'au dénouement du premier cycle qui est magistralement orchestré, j'ai pris un plaisir jubilatoire à lire cette première moitié de tome. De plus l'ultime scène de cette partie est parfaitement mise en image.

Concernant la deuxième moitié de l'album, la note s'approcherait plus de 3.5/5 car je trouve que l'histoire nous tient moins en haleine, les nouveaux personnages sont moins attachants que leur prédécesseurs et la fin du tome ma moins donner envie de lire la suite : dommage.

Cependant je ne vais pas m'arrêter à cela et je vais continuer à lire la série.

4 3 2009
   

Ce septième tome constitue un tournant dans la série puisque c'est la fin d'un premier cycle. L'album se termine sur un bond de plusieurs années en avant et les bases d'une nouvelle intrigue autour du death note et de ceux qui veulent l'utiliser.

On peut faire court en disant que Tsugumi Ohba finit ce premier mouvement de son manga avec le même talent qu'il a déployé auparavant pour tout mettre en place. Ce scénariste est l'un des plus machiavéliques actuellement en activité au Japon ! Les deux personnages-phares de "Death Note" sont des monstres de perfidie et d'intelligence et le fait que l'ensemble soit si captivant rend naturellement hommage au cerveau du créateur... On dévore une fois de plus ce tome, qui dévoile le plan imaginé par Light et lui donne une conclusion... provisoire peut-être ?

Graphiquement, c'est toujours aussi efficace. Il y a des expressions de visage qui sont superbement rendues, on sent toute la mentalité manipulatrice dans un regard ou un sourire ! Takeshi Obata, qui compte désormais quelques milliers de pages de pratique, a ses personnages comme ses décors bien en main.

Un tome haletant. Il faut lire "Death Note" !

2 3 2009
   

Un volume charnière qui marque la fin du premier arc de la série. La bataille psychologique que se livraient Light et L prend fin d'une manière vraiment très inattendue. Ce volume est aussi l'occasion de découvrir dans toute sa splendeur le machiavélisme de Light, servi par les brillants dessins de Obata qui font superbement bien ressortir le côté diabolique et calculateur de notre anti-héros.
Le début du second arc nous fait découvrir l'univers de death note 5 ans plus tard... De nouveaux personnages bien décidés de s'opposer à Kira font leur apparition.
J'aime beaucoup la première partie du tome ou sont concentrée l'arrestation d'Higuchi et la mort de L, c'est superbement bien construit, et l'intelligence de Light est, j'ai l'impression sans limites, pour avoir tout préparé à l'avance, c'est plutôt fort.
Ce tome relance complètement la série, L mort... ça n'a plus de grand sens mais les nouveaux personnages qui arrivent risquent d'être déterminant pour la suite, je ne peux pas en dire plus car l'auteur ne dévoile pratiquement rien sur eux.
Les dessins continuent à être parfait, précis, beau et les décors varient un peu grâce aux mouvements plus "action" (je sais pas si ça se dit).