46 510 Avis BD |20 170 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Death Note, tome 6

 
 

Résumé

Death Note, tome 6Afin d'acceder au résumé de Death Note, tome 6, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Death Note, tome 6Un album tout en discussions.

En effet, les conversations et explications sont nombreuses...
Une grande partie de ce tome, est consacrée à la mise en place de la stratégie de notre équipe ( L et compagnie) qui tente de démasquer le Kira ayant pris place au sein de la société Yotsuba.
Et là est bien le problème, sa parle, sa parle et finalement, on n’est pas plus avancé au début du tome qu’à la 130ème page. Même si quelques rebondissements cadencent le livre (tel que Rem qui sous-entendrai que Light avait fait un plan avant de s’emprisonner…) ,dans l’ensemble, c’est plutôt statique.

Profitablement, la fin du tome est tout de même très bien rythmée et très intense, on prendra pour preuve L qui entre en action pour la première fois, par hélicoptère.
C’est en fait la fin qui remonte le niveau et précise toutes les parties consacrées aux discussions du début. Car la naïveté et la bêtise d’un des membres de Yotsuba vont entraîner sa perte, je n’en dit pas plus car je gâcherai le meilleur qui est sans nul doue à la fin…
Les dessins sont les mêmes qu‘au début : bien réalisé.

Finalement un bon album mais sûrement pas de ma part, le meilleur de la série. Cependant la série est encore de bonne qualité car elle nous cache sûrement d’éminents rebondissements…


Chronique rédigée par Rarelisme le 27/10/2007
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de RarelismeReflet de l'avatar de Rarelisme
Statistiques posteur :
  • 82 (82,00 %)
  • 18 (18,00 %)
  • Total : 100 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Acheter d'occasion : 1,45
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Octobre 2007

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Death Note, tome 6, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 7 2013
   

C'est sûr que l'on est bien installé maintenant, dans cette série, et que ce tome nous propose encore des développement de la même nature que ceux qui ont su se faire apprécier dans les précédents tomes : beaucoup de réflexions, beaucoup de personnages qui anticipent les réactions des uns et des autres, beaucoup d'investigation, et surtout, deux personnages, L et Light, qui retiennent l'attention. L, parce que rien ne sera jamais suffisant pour prouver qu'il a raison de suspecter Light, s'enfermant toujours plus dans une attitude qui lui est propre (jambes repliées, pieds nus, un doigt dans la bouche) ; et Light, parce qu'il a été Kira mais qu'il l'a oublié.

Toute l'enquête autour du nouveau Kira qui officie au sein de la société Yotsuba m'a un peu moins séduite : je trouve dommage de faire intervenir ces personnages car le death note devient de moins en moins exclusif. Mais je suppose que l'auteur cherche ainsi à relancer son histoire, et éviter de faire une répétition des 2 premiers tomes de la série. Je salue cette volonté, même si je suis un peu moins convaincu de la trame générale. Pour preuve, les réflexions et partages d'idées, qui jusque là m'intéressaient beaucoup, commencent à me sembler bien longs. Heureusement, la fin de l'ouvrage s'accélère, conférant à la série un rythme qu'on ne lui connaissait pas, et c'est d'ailleurs loin d'être mal fait.

Ce qui me dérange le plus dans cet album, c'est que certain personnages réagissent de façon bizarre. Il y a toujours Misa, qui manque cruellement de maturité mais il y a également Rem, qui donne à Misa une partie d'un Death Note appartenant à un autre propriétaire. Et là, ce n'est pas vraiment cohérent avec toutes les règles d'utilisation lues jusque là. Et ca ca me dérange un peu... Il y a également cette réunion de 3 des 8 cadres de Yotsuba qui décident de défier Kira, chose qui paraît impensable : alors qu'ils n'étaient attirés que par l'argent, les voilà qui commencent à avoir des sentiments ? Yagami et Matsuba, dans des styles très différents, semblent bien caricaturaux dans cet album. Enfin, les raisonnements sont parfois tellement poussés que l'on a du mal à les suivre. Peut-être est-ce dû au fait que certains personnages sont moins charismatiques que nos deux héros, et que du coup, j'ai plus de mal à vouloir les suivre avec attention.

Ca reste une lecture plaisante, bien foutue, avec ce fond d'originalité propre à la série qui en fait le succès. Mais par une note moindre que d'habitude, je sanctionne des petites incohérences, ici ou là, qui ne ressemblent pas vraiment à ce que le scénariste nous a montré jusque là.

29 12 2009
   

Un excellent tome.

J'ai vraiment apprécié les retournements de situation et la nouvelle enquête (qui avait été entamé dans le tome précédent) de ce nouvel album. Franchement ce tome est l'un des meilleurs de la série. Dans ce tome, on a le droit a énormément d'explications (on avance encore un peu dans la compréhension de tous les mystères) et pour nous réveiller, on a le droits a un peu d'actions (une bagarre, des course poursuites et un guet-apens en hélicoptère).
Je ne suis toujours pas déçu par cette excellente série.

5 3 2009
   

En voilà un changement dans la série "Death Note" qui est d'origine très calme, là on à le droit à un peu de bagarre, du mouvement côté enquête (ça avance) et il y a même une course de voiture, c'est pas bien ça.
On pourrat penser qu'Oba aurait un peu de mal à à faire une course poursuite vu le calme de la série auquel il est habitué, mais non, elle est magnifiquement orchestré par un maître et par un dessinatuer de talent.
On a beaucoup de révélations, Light et L "règlent" leur compte et l'enquête avance avec brio grâce à Misa qui est devenu un personnage très utile grâce à sa beauté.
Mais même avec beaucoup d'action, il y a tojours beaucoup de parlotte, j'ai eu envie de lire en diagonale ce qu'il ne faut surtout pas faire dans cette série, d'allieurs, un mot peut être très très important pour la suite, alors un conseil : ne lisez pas en diagonale !
Le personnage de Higuchi est vraiment morbide, il a desz objectifs très louches et est vraiment horrible, je plains Misa de l'avoir rencontré.
Au niveau du dessin, c'est très bien, les visgaes sont mieux faits et les mouvements beaucoup plus réalistes, il le fallait bien pour un tome d'action, non ?

5 11 2007
   

Le changement d'orientation de l'histoire amorçé dans le tome précédent est approfondi ici.
On rentre totalement dans l'intimité du conseil d'administration de la Yotsuba et l'auteur nous balade de fausses pistes en fausses pistes. Mais ça ne dure pas très longtemps et on découvre assez rapidement qui est Kira.
S'ensuivra alors un nouveau problème pour L. et ses amis : comment confondre ce nouveau Kira. On a droit à des alliances inattendues, des comportements inattendus de certains personnages... bref, le suspense est bien entretenu.
La fin de l'album est totalement tournée vers l'action, ce qui manquait encore dans cette série. Je dois dire que c'est assez bienvenu.

Donc, oui, tout ça est pas mal. Mais je trouve qu'on a perdu quelque chose par rapport au début. Ca reste bien sûr subjectif mais les duels de cerveaux entre L. et Light me manquent.

3 11 2007
   

je dirai un peu comme Rarelisme.
ce tome 6 n'est probablement pa sle meilleur de la série, mais il offre l'avantage de faire avancer grandement l'intrigue, ce qui n'était pas forcément le cas de ses devanciers. Ainsi les enquêteurs ont enfin l'opportunité de savoir qui est Kira, mais aussi la façon dont celui-ci procède pour tuer ses victimes.
Sur le plan de la narration, c'est encore très brillant, les agissements de certains personnages étant très logiques. Je ne me suis presque jamais ennuyé à sa lecture, car il se passe beaucoup de choses. Et la fin du tome propose un climax assez pétaradant. Obata est aussi à l'aise dans l'action que dan les scènes intimistes.
A suivre...