46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Death Note, tome 1

 
 

Résumé

Death Note, tome 1Afin d'acceder au résumé de Death Note, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Death Note, tome 1Alors là.... S'il faut ne retenir qu'une sortie parmi les récentes, retenez au moins "Death Note", parce que ce premier tome, ce n'est rien d'autre qu'une bombe !

C'est incroyable ce truc. On a un scénario finalement simple dans son principe, mais le traitement qui en est fait est remarquable. Tout tient principalement dans le personnage principal, Light. Mégalo et pervers, le voilà décidé à éliminer les mauvaises personnes de la surface de la terre pour après y régner en Dieu. Mais Light est remarquablement astucieux et intelligent. Il déploit des trésors d'ingéniosité ne serait-ce que pour cacher le Death Note...

Face à lui, se trouve L. C'est une sorte de détective privé qui collabore avec la police. Personne ne l'a jamais vu, personne ne sait qui il est ni où il se trouve, il se contente de communiquer par ordinateur. Et cette affaire le passionne, il est convaincu dès le départ que ces morts en apparence naturelles sont le fait d'un homme qui se cache derrière le pseudo de "Kira". L a l'air d'être très intelligent lui aussi.
Le duel qu'il va livrer à distance avec Light est déjà passionnant alors qu'il débute à peine, on peut sans risque imaginer que cela va être tout aussi intéressant par la suite.

Aux dessins, Takeshi Obata, rendu célèbre avec "Hikaru No Go". L'univers est différent car plus sombre et plus adulte, mais c'est vraiment bien.

Impossible de lâcher cet album avant la fin, "Death Note" est sans conteste mon coup de coeur.


Chronique rédigée par sonia le 24/01/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 323 (65,92 %)
  • 2 (0,41 %)
  • 165 (33,67 %)
  • Total : 490 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,56 6,56 6,56
Acheter d'occasion : 2,48
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.14
Dépôt légal : Janvier 2007

Avis des lecteurs

14 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Death Note, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 4,14/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 4 2013
   

J'ai trouvé ce premier tome particulièrement bien construit et super prenant. D'entrée de jeu, on part sur cette idée fantastqiue d'un livre laissé par un dieu de la mort à un humain, un livre qui provoque la mort de celui dont on écrit le nom dans ses pages. L'idée de départ est originale et tout au long de ce premier tome, on va en apprendre davantage sur les modalités d'utilisation de ce livre. Par ailleurs, je trouve que dès ce premier tome, les personnages et leurs relations sont parfaitement campées. Light, l'adolescent qui récupère le death note, est un personnage assez complexe : très intelligent, il frôle parfois la folie, pensant faire le bien en éradiquant le Mal, et ce faisant, devenat lui-même un meurtrier. Le personnage de Ryuk, le dieu de la Mort, personnifie le côté fantastique de l'ouvrage, et donne une image au côté obscur de Light. Les relations entre Light et Ryuk sont détaillées, complexes, avec en filigramme cette idée selon laquelle l'un voudrait profiter de l'autre, sans que rien ne soit vraiment dit à ce stade sur ce sujet. J'y vois un belle finesse dans la construction de l'intrigue.

Enfin, ce premier tome est bien plus qu'un simple tome d'introduction : l'histoire de base est rapidement exposée en début d'ouvrage, puis on se lance assez rapidement dans l'enquête menée par le mystérieux L, qui se lance sur les traces de Light : peu de temps perdu et un rythme assuré, on ne s'ennuie pas une seconde dans ce premier album accrocheur. J'ai aimé l'idée originale, j'ai aimé la narration nerveuse, et j'ai aimé la complexité des personnages, autant d'éléments qui forment un socle solide sur lequel pourra venir s'appuyer les prochains tomes.

19 12 2011
   

Je ne suis pas un grand fan des mangas. Après m'être essayé à quelques séries plutôt bien notées (Naruto, le sommet des dieux, détective conan, akira, city hunter) je n'avais trouvé à me plaire que les séries d'urasawa. J'avais donc laissé tomber le genre jusqu'a ce qu'au détour d'une conversation, j'entende le bibliothècaire dire tout le bien qu'il pensait de Death Note alors qu'avant lui aussi n'était pas enthousiasmé par les mangas en règle générale. Ni une ni deux, j'ai emprunté ce premier tome et je dois dire que j'ai été emballé ! ( à ma grande surprise). Donc, n'attendez pas, allez y foncez, c'est du bon boulot, vraiment.

28 12 2009
   

Bon, après tous les avis sur ce premier tome posté sur le site, je vais faire plutôt faire court.

Death Note est une série géniale, avec un scénario en béton armé, extrêmement bien écrit, sans incohérences et évidemment, c'est très prenant. Je prends un plaisir particulier à lire (et relire) la série.
Au niveau du dessin c'est très réussi, aussi. Takeshi Obata, nous fait rentrer dans un univers plus sombres que "Hikaru No Go". Je ne mets pas 5/5, car ce n'est que le premier tome.

A lire. A acheter...

3 2 2009
   

Il n'y a pas à dire, si vous rechercher de l'action digne d'une serie télé , c est ce manga qu'il faut choisir ...
Plus on avance dans l'histoire et plus on a envie de connaitre la suite, on ne peut pas s'en séparer! Les personnages sont attachants, le scénario du béton , les graphismes de tres bonne qualité, c'est vraiment le numero 1 dans son genre.
A lire sans modération

31 1 2009
   

Puisque je suis déjà le dixième à livrer un avis, je serai assez bref, d'autant qu'il n'y a pas de différences majeures de notation sur ce premier épisode entre les chroniqueurs.

"Death Note" s'est imposé comme un best-seller du manga. Reconnaissons que ce n'est pas injustifié : dès ce premier album, les deux auteurs parviennent à capter le lecteur curieux, qui voulait juste voir de quoi il retournait, et qui comprend qu'il vient de mettre le doigt dans un engrenage chronophage... cela promet quelques heures à dévorer la série, en clair !

Le thème fantastique sait se faire original et l'exploitation du postulat de départ (un adolescent met la main sur un livre qui permet de tuer à volonté) s'oriente très vite vers une intrigue plus riche que ce qu'on pouvait prévoir. En s'organisant autour de deux personnages principaux qui font passer la réflexion avant l'action, le récit fait de l'intelligence une valeur et emprunte des cheminements très intéressants.

Le dessin étant réussi lui aussi, on a là un premier tome accrocheur, qui donne vraiment envie de lire la suite. Ce que l'on va faire, évidemment !

21 1 2009
   

Ce premier tome de Death Note est une vraie réussite : l’histoire est très prenante et ressemble à une partie d’échec (ou de go) psychologique particulièrement excitante…et meurtrière.

Il y a finalement peu de Manga de ce type, et pourtant cette histoire est faite pour être lue sous forme de manga : il y a peu d’action, peu de changement de décors, peu de paysage, c’est une lutte d’homme à homme par médias et criminels interposés, une lutte où le machiavélisme, la déduction, et la force silencieuse du Death Note sont les seules armes.

L’autre point à souligner est la présentation du livre qui fait un peu penser à un mode d’emploi, aux règles d’un jeu façon « Jumanji » qui dépasse les héros eux-mêmes. Et pour cause : ces règles arrivent au compte-goutte pour ménager le suspens et sont en plus incomplètes (Ryûk lui-même en ignore une partie). Bref il y a un côté étrangement ludique qui cache la réalité assez cruelle de l’histoire.

Ce qui m’a semblé également très intéressant, ce sont les personnages. Là, on pense tout de suite à Light ou L. mais pas seulement. Car finalement le personnage le plus original, c’est Ryûk lui-même.
Pourquoi ? Son ambiguïté, le fait de ne pas connaître le fond de sa pensée, son impartialité, son côté à la fois tout puissant et spectateur nous donnent l’impression qu’il est le reflet de l’auteur (il donne les règles du scénario), voir du lecteur (spectateur lui aussi).

Au final il s'agit là d'un bon moment de BD, et à prendre comme tel : il vaut mieux ne pas chercher de morale à cette l’histoire et se contenter simplement d’observer comment la lumière (Light) peut sombrer dans les Tenèbres. Vivement la suite.

2 12 2008
   

Depuis le temps qu'on m'en parlait de ce "Death Note" (une grande partie de mes cousins sont des fans de manga et n'arrêtaient pas de m'en parler), il fallait vraiment que j'essaye, mais si j'ai si longuement hésité, c'est pour le mot "psychologique" inscrit au dos du bouquin, cela ne m'emballait pas vraiment, mais bon je me suis lancé et... génial !!! Je peux vous dire que je ne suis pas déçu.
Le scénario est vraiment très spécial, un combat psychologique, difficile de faire mieux que l'auteur car à première vue, cela doit être assez ennuyeux mais il a réussi à rendre cela tellement prenant que j'ai acheté toute la série d'un coup.
On ressort de ce bouquin avec un certain mal de tête, on a tellement de choses dans la tête qu'on ne sait plus ou penser (très profond ce que je viens de dire, non ???), c'est la toute première fois que je lis un manga ou une bande-dessinée sans action ni humour avec tant d'enthousiasme, on est à fond dedans et n'en décroche pas avant la dernière page.
Petit problème quand même, je trouve l'intelligence de Light un peu trop élevée, comment un lycéen de 17 ans (même s'il a de très bonnes notes) fait-il pour faire tout ce que Light fait ??? Assez bizarre, mais bon c'est peut-être fait exprès, ensuite, je ne comprend pas bien les motivations de Light, devenir un héros en tuant des gens, soit il est complètement fanatique, soit il est spéciale, enfin, ce ne sont que de petits détails...
Le dessin est assez bien, il y a de jolis décors, tous très bien fait, les visages sont très détaillés, le dieu de la mort bien imaginé, seul défaut, les bulles cachent une grande partie du dessin, c'est vraiment dommage.
Si vous vouliez rire en lisant "Death Note", pas de chance, vous êtes tombés sur la mauvaise série, dailleurs vous êtes prévenus au dos du livre, un monde bien dark, cela vous enlève l'envie der rire non ???

5 10 2007
   

Voila la seule phrase qui pourrait caractériser mon sentiment sur cet album : What a fool album.

Franchement je m’attendais quand même à un haut niveau pour ce fameux « death note », ‘espérais vraiment ne pas pouvoir lâcher des yeux ce manga. Et clairement rien à dire, c’est exactement comme je l’avais pensé c’est à dire un excellent tome. Si le scénario paraît un peu simpliste avec un jeune homme découvrant un cahier avec lequel, il peut tuer juste en notant le nom de la personne. Les auteurs rendent l’histoire bien plus intéressante notamment le Thriller qui est vraiment passionnante, on attend à chaque chapitre les rebondissements entre Kira (light) tuant sans pitié des tueurs à coup de crises cardiaque et L. personnage mystérieux et ingénieux inspecteur cherchant par tous les moyens à découvrir ce fameux Kira. Et franchement l’ennuie ne ma pas toucher une seule fois et j’ai suivi avec beaucoup d’attention Light et son dieu de la mort qui le suit en permanence.
Les dessins sont très beaux, Obata a vraiment le sens du détail et à aucunes des 194 pages celui-ci n’a mal dessiné ne serai-ce q’un visage. Et l’ambiance du bouquin est vraiment bien retranscrite au travers de somptueux dessins qui rendent la lecture très plaisante.
Enfin le point négatif de cet album c’est uniquement les « idées » prônés dans cet album car pour ma part je trouve que Light ressemble à un monstre dérangé c’est à dire que son envie de devenir un dieu et d’éliminer tous les « méchants » est digne d’un despote ou d’un monstrueux assassin. Mais cette idée non-conforme est vraiment captivante car c’est cela qui nous pousse à lire jusqu'à la fin : voir jusqu’ou Light est capable d’aller (alors finalement est-ce un défaut ? )

Finalement, c’est un très bon album et je ne suis pas déçu d’avoir attendu longtemps ce tome car sa vaut vraiment le coup, et il ne sera pas hasardeux que j’achète les prochains livres.

23 9 2007
   

Actuellement, "Death Note" fait un ultra-carton dans le monde entier, à commencer par le Japon où le merchandising et les déclinaisons qui découlent de l'oeuvre originale sont légions.

Cha possédant les albums édités en français, c'était donc l'occasion pour moi de me lancer dans l'aventure...

Premier constat : le dessin est de qualité. Obata maîtrise vraiment son trait, et son style donne beaucoup de personnalité à la série. Le monde des morts est envoutant, alors que le côté réaliste de l'histoire apporte une grosse crédibilité à l'histoire. Et puis, Ryûk est particulièrement effrayant.

L'histoire, par contre, me laisse pour l'instant de marbre. L'originalité est là, certes, mais l'éthique elle-même me chiffonne quelque peu. Le héros croit faire le bien et tue à tour de bras pour nettoyer la Terre du mal qui la ronge. C'est courageux de sa part, certes, mais tout le débat autour de la peine de mort est relancé avec cet album.. et pour l'instant la vision des auteurs est sans équivoque.

J'attends donc des prochains tomes un peu de recul et une véritable critique des agissements de Light pour me faire un avis...

29 6 2007
   

Quel manga époustouflant! Nous voilà partis dans un Japon ordinaire, chez les Yagami. C'est l'histoire d'un jeune fils de policier, Light, qui par un heureux hasard, rencontre le "Death Note", un livre qui sert...à punir les autres! En écrivant simplement leur nom ils se font tuer...

Et nous voila partis pour une histoire de folie où meurtriers sont tués tour à tour, c'est parti pour une enquête menée par le fameux "L" contre ce démon que l'on nomme "Kira"...

Enfin, je préfère que vous le découvriez vous même, car ce manga nous donne des nouveaux indices et des nouveaux rebondissements à chaque chapitre! C'est l'un des mangas les plus accrocheurs que vous aurez l'occasion de voir dans votre vie, alors n'hésitez pas à l'acheter.

17 5 2007
   

Light Yagami, lycéen appliqué de 17 ans, découvre un cahier possédant d’étranges pouvoirs. Tout nom de personne (dont on parvient à visualiser le visage) inscrit dans ce ‘Death Note’, trouvera une mort dont on peut même choisir le déroulement et la cause.

Si "Le Livre de Jack - Sam" et "Le livre des destins" partaient déjà de l’idée de voir son destin écrit dans un livre, l’idée de départ imaginée par le mystérieux scénariste Tsugumi Ohba (dont on ne sait absolument tien) reste plutôt originale et permet à l’auteur de construire un polar fantastique très prenant.

Au dessin on retrouve l’auteur de "Hikaru No Go", Takeshi Obata, dans un style un peu plus sombre. Les aventures de Light ont beau être plus sombres et ambiguës que celle d’Hikaru, quelques similitudes entre ces deux adolescents tentant de dissimuler l’origine de leur pouvoir et accompagnés d’un être invisible.

Pourchassés par le FBI, Interpol et l’agent secret ‘L’, les aventures de ce fils de policier bien décidé à éradiquer tous les criminels de la planètes à l’aide de son nouveau jouet, se détachent néanmoins du Shonen classique et devraient atteindre un public plus large si l’on se réfère à l’immense succès que connaît cette série de 12 tomes au Japon, avec déjà un animé et deux films à son actif.

15 4 2007
   

Très accrocheur ce premier tome. Une vraie réussite !

Le jeu de la vie et de la mort, deux conceptions de la justice différentes qui s'affrontent par le biais de deux êtres supérieurement intelligents.
On est vraiment emporté dans cette histoire et il est très difficile de décrocher quand on a commencé.
Pourtant, le scénario est très simple, mais le traitement narratif rend la chose très intéressante.
De plus, les trois personnages principaux sont très réussis.
L'ambiance graphique peut déplaire ... personnellement, j'ai trouvé ça très agréable à regarder.

Vraiment une très bonne introduction que je recommande à tous les amateurs de jeux cérébraux. Vous serez servis par ce duel de cerveaux !

5 2 2007
   

Takeshi Obata avait fait une entrée remarquée dans l'édition manga en réalisant "Hikaru No Go". Il déboule avec une nouvelle série, qui a fait fureur au Japon (série animée, deux films live...), qui parle de la mort et du pouvoir.

En effet Light se retrouve en possession du Death Note, qui permet de tuer qui l'on veut, pour peu qu'on écrive son nom dedans. A notre époque où l'information sur les criminels est très facilement accessible, où un présumé innocent devient très vite un coupable pratique, Light peut agir très facilement. Ce jeu de vie et de mort est donc assez intéressant, puisqu'il est assez bien mené par Tsugumi Ohba, le mystérieux scénariste de la série. C'est peut-être Obata lui-même, tout simplement.

Quant à Obata, il a "adultisé" son trait par rapport à "Hikaru No Go". Plus de poses sexuellement ambiguës, mais des images un peu plus sèches. Le trait reste agréable, même si je n'apprécie que moyennement la physionomie des adultes.

On se demande toutefois comment une telle intrigue peut tenir sur 12 tomes, vu que l'enquête avance déjà énormément dès le premier.

Une série qui démarre de façon très intéressante, et dont le tome 1 mérite un 3,5/5.