46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 3 : L'Archipel du danger
 

De cape et de crocs, tome 3 : L'Archipel du danger

 
 

Résumé

De cape et de crocs, tome 3 : L'Archipel du dangerAfin d'acceder au résumé de De cape et de crocs, tome 3 : L'Archipel du danger, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de De cape et de crocs, tome 3 : L'Archipel du dangerEncore un épisode riche en aventures et en rebondissement. C'est tout aussi bon que les épisodes précédents, c'est à dire une pure merveille !

Le scénario est toujours aussi surprenant, aussi dynamique, à chaque nouvelle page on en prend plein les yeux, et on en redemande !

Les dessins sont toujours aussi sympathiques, ça colle vraiment bien à l'ambiance et l'histoire de cette série.

ENCORE!! on en veux ENCORE!!


Chronique rédigée par gwenn le 01/01/2001
 
 
Statistiques posteur :
  • 119 (96,75 %)
  • 4 (3,25 %)
  • Total : 123 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 9,23
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.34
Dépôt légal : Septembre 1998

Avis des lecteurs

19 internautes ont donné leur avis sur l'album BD De cape et de crocs, tome 3 : L'Archipel du danger, lui attribuant une note moyenne de 4,34/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 5 2014
   

Je dois dire que je fais partie des grincheux qui trouvent cet album un poil au-dessous de la qualité des deux premiers. Mais à peine. Les dessins sont toujours excellents, le scénario nous livre des perles dont je ne résiste pas à vous livrer ma préférée :
Armand : "D'où vient cette rumeur ? Quel est ce brouhaha ? Seriez vous effrayés ?"
Raïs Kader : "Par qui ?"
Don Lope : "Par nous ?"
Eusèbe : "Ha ! Ha !"

Mais justement, le scénario à quand même un peu tendance à partir dans tous les sens, et les énigmes, les mystères s'accumulent : Pourquoi y a t-il plusieurs bouteille de plan du trésor ? Pourquoi sont-elles rédigées en tant de langues ? Pourquoi trouve t-on ces bouteilles chez Bombastus ? Pourquoi Armand et Don Lope s'en rendent comptent mais posent aussi peu de questions ? Pourquoi le Raïs Kader veut-il envahir Maracaïbo ? Qui est réellement Séléné ? Pourquoi Don Lope s'interdit-il tout amour avec Hermine ? Et on se pose plein d'autres questions. Je sais que c'est parfait pour entretenir le suspense et pousser le lecteur à lire la suite, la suite, et encore la suite. Mais justement, de temps en temps le lecteur voudrait que certains mystères soient enfin révélés, pas qu'on continue d'accrocher mystères et points d'interrogations au porte-manteaux.

Je trouve aussi que l'attaque du bateau pirate par nos héros, même si elle se fonde sur la surprise et l'effroi de leurs adversaires, et quand même trop facile, à un contre dix. La tempête qui arrive si soudainement et disparaît aussi rapidement est une grossière ficelle pour séparer Eusèbe et Kader du reste du groupe. Et d'autres petites faiblesses.

Et je trouve enfin le personnage de Bombastus très énervant, je n'accroche pas à ce personnage de savant fou, qui a l'air de savoir beaucoup de choses, beaucoup trop peut-être, et à mon étonnement, ni Armand ni Don Lope ne semblent faire cas de ces petites phrases destinées donc au seul lecteur. C'est surtout ça qui m'ennuie, c'est que j'ai l'impression que la réponse est là, qu'il suffirait d’arrêter ce spectacle de guignols pour savoir la vérité, et nos deux amis passent complètement à côté. Quels boulets !

Allez, vivement la suite pour enfin savoir. Peut-être. Ou pas.

22 3 2010
   

Cette série continue de m’éblouir. Je ris sincèrement aux larmes à la vue de Boone, avant même de débuter la lecture du phylactère qui lui est associé et qui, de toute façon, ne fera que prolonger mon hilarité comme savait le faire un certain Louis de Funes. Les dialogues ont une saveur exquise et comme si cela ne pouvait suffire, voilà qu’un savant farfelu fait son apparition. Que ce soit lors de grandes envolées lyriques qui s’achèvent par un « paf l’arbre » ou lorsqu’il évoque la controverse de Valladolid (encore un clin d’œil qui me fait cette fois penser à Jean-Pierre Marielle), je me dis qu’on tient un nouveau personnage hautement pittoresque.
J’apprécie toujours autant cette quête au trésor sous-jacente qui maintien une cohésion à cette aventure même si, je dois le reconnaître, on se moque éperdument de savoir qui va s’emparer du butin, on savoure l’instant sans se projeter dans une intrigue devenue totalement accessoire. Du théatre sans hésitation ! Et dire que l’album titre « l’archipel du danger », on finirait presque par essayer de redevenir sérieux.
Le style graphique est dans la parfaite continuité des tomes précédents, parfaitement adapté et tellement agréable. Les couleurs sont parfaitement bien choisies et collent à cet univers très « cartoonesque ».
Vous l’aurez compris, cette série est un remède d’une efficacité sans pareille contre la morosité.

13 2 2010
   

Pour moi, cet album est dans la pleine lignée des précédents : c'est toujours excellent, et c'est déjà le troisième tome. Graphiquement, je trouve que tout est maîtrisé, les pages d'orages ou de grand ciel bleu, les planches avec l'immense poisson ou encore les paysages sous le soleil des îles tangerines, ne peuvent que m'en convaincre; Au niveau de l'histoire, je trouve, contrairement à certains, que l'on avance plutôt grandement et on semble se rapprocher du fameux trésor. Et puis, comme à son habitude, le scénariste fait apparaître un nouveau personnage haut en couleur, Bombastus, pour faire décoller le scénario. Moi, j'ai encore pris enormément de plaisir à la lecture de cet album, où les facéties et les références se répondent, d'une image à l'autre, d'une planche à l'autre et d'un tome à l'autre. Rien de plus à dire que les auteurs manient avec facilité culture générale, humour, et aventure. Encore un tome exceptionnel, ça en deviendrait presque lassant !

29 11 2008
   

Cette série reste une très bonne série.
Je trouve quand même qu'elle peine à se trouver un nouvel élan et que, si le ton est novateur, voire espiègle et gorgé d'originalité, l'aventure m'a un peu moins porté cette fois-ci (avec quelques longueurs ou quelques rouages un peu grippés).

Séparer les groupes de héros, je me demande si ça a été un jour une bonne idée, ou si ça demeure un artifice pour prolonger un peu les choses (heureusement, la fin semble tout remettre dans l'ordre, et je crois que je vais retomber sur mes pieds).
C'est vrai, la fin est bien meilleure, avec un retour aux pirates et nos héros qui cuisent en Grands esprits, fiers et courageux, sans peur (ou presque) et sans reproche.

Moi qui n'avais jamais lu "De cape et de crocs", j'avoue y prendre un plaisir certain et ce tome 3 complète avec délice le travail commencé.
Et, cette fois je crois que c'est fait, je me suis définitivement adapté au dessin de Masbou, particulier, original, différent mais qui ne laisse pas indiférent.
Alors, sabre au clair vers le tome 4 !

3 2 2008
   

Toujours aussi grandiose, autant dans la richesse des dialogues que du graphisme. Nous arrivons enfin au but de la chasse au trésor, les Iles Tangerines, qui nous conduira surement encore vers d'autres aventures mais pour l'instant, seuls les auteurs le savent.

Cette série est exemplaire, un bijou, une merveille. C'est à mettre entre toute les mains, le scénario et la qualité des dialogues permet à cette oeuvre de servir de contre-exemple à tout ceux qui traîtent la bande-dessinée de "sous littérature".

Une série à lire et à relire!

18 5 2006
   

Encore très bon ... mais extrêmement légèrement en-dessous des deux premiers.
Pourquoi ? pour pas grand-chose à vrai dire ... c'est juste que l'effet de surprise est passé !
Mais à part ça, c'est vraiment du grand art !
Je ne sais quoi dire de plus : les dessins et couleurs sont toujours parfaits, des situations cocasses, de l'action, et surtout ... surtout ... des dialogues d'une richesse (on alterne entre langage châtié, poétique, pompeux parfois et langage presque familier).
Et puis les pirates ... et puis Eusèbe ... et puis ... et puis ... et puis ... tant de choses à découvrir !!!!!

22 2 2006
   

Je suis d'accord avec styx, quand il dit que ce tome est un tout petit peu en dessous des précédents... Attention, cela reste superbe.

On retrouve dans ce tome nos héros qui lancés à la poursuite des pirates qui sont eux-mêmes lancés à la poursuite du trésor des îles tangerines. Celles-ci vont enfin nous être dévoilées, laissant éclater tout le talent de Masbou (je ne le connaissait pas avant, mais là j'adore ce dessinateur).

Alors pourquoi ce tome est un peu moins bien que les précédents (surtout le tome 2) ? Et bien parce que l’on n’y retrouve pas tout à fait la multitude de détails qui faisaient mouche, il y a moins de situations comiques. Cela vient aussi du fait que De cape et de crocs est à cheval entre le récit d'aventure et la comédie, et en l'occurrence ce troisième tome est plus axé sur le premier genre. Mais bon, cela reste un très bon tome (4/5, c'est pas donné à tout le monde) et la suite ne manquera certainement pas de susciter bon nombre d’éloges.

28 1 2006
   

Chaque case de cet album est un vrai régal pour les yeux, chaque planche un vrai délice. Les couleurs sont splendides, les expressions des personnages somptueuses et les décors graphiquement incroyables.

Le casting des personnages est excellent et avec l’arrivée du savant fou, Herr Bombastus, c’est un nouveau personnage haut en couleur qui vient s’ajouter à cette bande de joyeux lurons aux dialogues toujours aussi succulents.

Par contre, si chaque planche atteint les sommets du neuvième art, le scénario qui est censé lier le tout ne parvient pas à m’accrocher. Je le trouve assez faiblard et décousu et ce n’est pas le passage sur les îles Tangerines qui fait progresser l’histoire, ni l’apparition d’un arbre à fromage qui fera avancer le schmilblick

Heureusement, la fin de l’album essaye tout de même de créer un peu de suspens et les situations restent toujours cocasses, même si j’ai trouvé cet album légèrement moins drôle que les deux précédents.

15 1 2006
   

Tiens, je ne suis pas d'accord avec Styx : pour moi, le troisième tome est un cran au dessus des deux premiers tomes !

Au dessus parceque l'humour est plus percutant ;
Au dessus parcequ'Eusèbio a évolué graphiquement, et qu'il a le design du personnage actuel ;
Au dessus parceque cet album, graphiquement, est incroyable. Le monde de Bombastus fourmille de richesses graphiques, les teintes végétales sont superbes ;
Au dessus, enfin, car l'histoire avance à grand pas maintenant. On commence à bien cerner la direction qu'ont pris les auteurs, et on s'en réjouit à chaque page.

Que demande le peuple ? ;)

15 1 2006
   

L'humour atteint ici, toute sa quintessence
le dessin les couleurs, sont toujours prodigieux,
décidément, Ayroles et Masbou sont des dieux
pour avoir su créer une telle magnificence.

Leur génie saute aux yeux, dans les moindres détails,
que ce soit du dessin ou bien du scénario,
nul autre artiste ne leur arrive à la taille,
là tout n'est que finesse, élégance et brio.

Paysages de mer, nocturnes et tourmentés,
monstres marins, chasse au trésor et savant fou
tout cela enchaîné, afin de nous combler,

l'archipel du danger, recèle bien des surprises,
offre sa luxuriance et porte bien son nom ;
ainsi une fois encore, cette histoire m'a conquise.

Alors mes yeux pétillent, et mon coeur, même, exulte
puisque sur coinBD, j'évoque cet album culte. ;)

7 12 2005
   

J'adore vraiment cette série!! c'est donc avec plaisir que je me suis lancé dans ce troisième album des aventures de nos amis canidés.

les dessins sont toujours aussi exellents et je trouve que l'ambiance et les couleurs qui se dégagent des îles Tangerines sont vraiment superbes. Je ne m'attarde donc pas plus sur les dessins.

Le scénario c'est vrai n'avance pas énormément mais il s'étoffe d'un personnage en particulier, Herr Bombastus qui est haut en couleur, cocasse, et qui promet d'etre très interressant par la suite. De plus comme je l'ai dit plus haut, nos amis débarquent sur l'archipel des îles Tangerines qui est vraiment très étrange, ou plutôt loufoque.

Enfin je ne peux m'empecher de vous parler des dialogues, sublimes dans ce tome, certains passages tiennent plus du poème illustré que de la bande dessinée, du grand art!

18 3 2005
   

C'est toujours une aventure extraordinaire ponctuée de délires en tout genre mais c'est un chouïa en dessous des 2 premiers albums. Il faut dire qu'ils sont vraiment sensas.

Reste que ce tome 3 nous fait découvrir les îles Tangerines, sa population locale et un personnage singulier (sorte de savant fou) certainement important pour la suite de l'histoire.
Les situations comiques sont moins légion mais elles existent tout de même. La fin nous laisse sur un suspens hâletant, ça j'adore.

Rien à dire si ce n'est bravo pour les illustrations : toujours époustoufflantes aves un côté comique très agréable.

Un album qui poursuit cette excellente série sans pour autant être cultissime.

4 2 2005
   

Alors après deux premiers albums très appréciés des bédéphiles, voici le troisième volet des aventures de nos deux compères à crocs…

Que dire… Tout d’abord, les dessins de Masbou sont tout aussi réussis que dans les deux albums précédents. Les planches se succèdent, et c’est avec un plaisir toujours renouvelé que l’on apprécie les décors et les expressions des personnages. Il y a bien de temps en temps une case où l’un des personnages semble moins bien dessiné (souvent un de nos amis canins), mais rien de bien méchant et qui ne gâche en aucun cas l’ensemble de l’album…

Parlons maintenant du scénario, je ne sais comment l’expliquer exactement, mais cet album me semble ne pas faire véritablement progresser l’histoire. En effet, même si ils arrivent enfin sur les îles Tangerines, rien de bien important ne s’y produit, certes ils font la rencontre de personnages qui seront probablement importants par la suite, mais pour le moment… Reste les dialogues toujours aussi réussis…

Cela reste quand même un album très agréable à lire

10 10 2004
   

Un troisième tome riche en évènements et en rebondissements.
Que c'est agréable de regarder les planches de Masbou. L'ambiance est différente suivant les situations. On ne se lasse jamais du décor, ni de l'histoire. Les couleurs sont très belles, et le dessin est réussi.

Même si le rythme est fort et que l'on ne s'ennuie jamais, j'ai un peu moins apprécié ce tome que les deux précédents. Peut être pour l'humour qui est moins présent ou que j'ai moins perçu.

Le dialogue est toujours un délice à la lecture.
Un bon tome et une série qu'il faut lire.

13 9 2004
   

De Cape et De Crocs. Evoquer ce simple nom de série fait sourire béatement le bédéphile connaisseur. Il faut dire que les deux premiers tomes sont d'une qualité époustouflante et qu'ils supportent maintes relectures. "L'archipel du danger" reprend donc le flambeau après deux livraisons fabuleuses. C'est sans doute par comparaison que ce tome paraît moins réussi.

Rien à dire quant au travail de Jean-Luc Masbou. Encore une fois, il propose une série de planches magnifiques. Les expressions des visages sont drôlatiques, les attitudes dynamiques, les paysages enchanteurs, et les couleurs sont aussi belles que possible. C'est de la très haute qualité, comme peu d'illustrateurs sont capables d'en faire. Bravo, bravo, bravo.

J'ai déjà eu l'occasion d'écrire tout le bien que je pense d'Alain Ayroles. Je continue à le considérer comme l'un des scénaristes les plus prometteurs du XXIe siècle.
Cependant, bien que l'humour reste omniprésent et que la qualité des dialogues ne se démente pas, je trouve que l'intrigue est plus faiblarde.
Déjà, il n'y a pas de scène d'anthologie comparable à la course-poursuite du deuxième épisode. Ensuite, le personnage de Bombastus jouera peut-être un rôle important, mais dans ce tome il est agaçant, bavard et ne fait guère progresser le récit. Enfin, le fait qu'il y ait séparation des personnages et passage d'un groupe à l'autre, fait qu'à la fin de l'album, on a eu l'impression de suivre une série de courtes scènes sans réelle unité. C'est dommage car le procédé peut être redoutablement efficace (au cinéma, revoyez "L'Empire contre-attaque" pour vous en convaincre).

La critique est sans doute sévère. Je la tempérerai en rappelant que j'adore cette série. Qui aime bien châtie bien ! Ce troisième tome est en-deçà des autres. Cela reste un album dont il serait dommage de vous dispenser.

7 6 2003
   

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’équipage Masbou / Ayroles tient bon la barre ! Un rythme endiablé, des répliques hilarantes, un graphisme soigné, des couleurs flamboyantes… on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédents albums. Qui s’en plaindrait ? Certainement pas moi !

3 4 2003
   

Voila l’aventure qui devient une vraie histoire de pirates et de chasse au trésor. Arrivés sur les îles Tangerine, les deux groupes peuvent enfin se lancer a la recherche du tant espéré butin.
Pour représenter cette action palpitante, les crayons et les pinceaux de Masbou font bon ménage, ils nous offrent un spectacle agréable et des décors somptueux. Chaque endroit possède sa propre identité graphique et cette variété est très agréable. Les personnages sont réussis et le trait semble s’améliorer un peu pour donner un peu plus de réalisme aux personnages humanoïdes. Définitivement, je me laisse envoûter au gré des tomes par ce dessin doux et talentueux de ce dessinateur.

Bonne idée aussi de se lancer dans une histoire plus segmenter : deux groupe différent à la recherche du même trésor. Ce bouge, c’est marrant, bien écrit et pertinent a souhait. Les dialogues sont toujours aussi époustouflant, plein de malice et empreint d’un goût de renaissance et de théâtre, en plus les personnages qui les utilisent sont vraiment très expressifs et les personnages secondaires multiples ne sont pas en reste. L’intrigue se développe et on découvre des nouveaux personnages tout comme le tome se finit sur une interrogation quant au futur des deux canidés…
Mais il y des choses qui me paraissent un peu décalé, en particulier l’arbre a fromage ou l’eau qui tombe lentement, je ne vois pas l’intérêt de les introduire, elle n’ont aucun rôle dans ce tome.

Sinon le bilan est positif et je commence à apprécier à sa juste valeur la qualité de cette série.
A suivre…

9 3 2002
   

nous voilà partis en plein dans l'histoire, il vogue sur les flots à la recherche du fameux trésor...Une histoire plutôt banale vous me direz, mais il faut voir comment Ayroles raconte ça...j'adore les situations dans lesquelles il met ses héros, et il mène très bien plusieurs histoires au même temps, ce qui donne un petit air rigolo à la série.Ce que je préfère c'est les paroles qui sont vraiment éclatantes !
Les dessins sont de toute beauté, les formes, les traits, TOUT ! c'est parfait, et surtout les couleurs, j'adore ce bleu vert de la mer qui me donne envie de voyager...