45 018 Avis BD |19 404 Albums BD | 7 698 séries BD
Accueil
Tome 10 : De la lune à la terre
 

De cape et de crocs, tome 10 : De la lune à la terre

 
 

Résumé

De cape et de crocs, tome 10 : De la lune à la terreAfin d'acceder au résumé de De cape et de crocs, tome 10 : De la lune à la terre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de De cape et de crocs, tome 10 : De la lune à la terreQuelle émotion à la fermeture de ce tome. C’est la dernière fois que l’on croise Armand, Don lope et le Raïs Kader. Depuis 1995 Les aventure d’Alain Ayroles ont passionné des milliers de lecteurs. Nous avons savouré chacun des dix tomes de la série avec délice. Pas une seule déception au cours de ce joyeux périple.

Ce dixième et dernier tome est fidèle au standard de la série, c’est-à-dire ce qui se fait de mieux ou presque en bande dessiné franco-belge. L’humour et les dialogues sont toujours aussi délicieux, l’émotion en plus. Toutes les intrigues trouvent ici leurs réponses, certaines pressenti depuis de nombreux tomes. Toutes sauf une, l’intrigue autour d’Eusébe qui fera l’objet d’un dyptique.

Le dessin est toujours au top, les planches en couleurs directe sont superbes. C’est un régal pour tous les amateurs de dessins. De plus, pour notre plus grand bonheur, tous les personnages sont réunis dans ce tome. Malgré toutes mes louanges ce tome n’est pas le meilleurs de la série, selon moi le tome deux restes légèrement au-dessus

Voilà c’est fini, merci aux auteurs ne nous avoir fait tant rêver avec leur univers. Une série que je conseille à tous les adultes, passionné de bandes dessiné ou pas.

… Pardonnez ma tristesse mais "je viens de réaliser que la dernière fois que j'ai vu Monsieur de Maupertuis ... c’était la dernière fois."


Chronique rédigée par Toque le 02/05/2012
 
 
Statistiques posteur :
  • 97 (81,51 %)
  • 19 (15,97 %)
  • 3 (2,52 %)
  • Total : 119 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 10,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.33
Dépôt légal : Avril 2012

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD De cape et de crocs, tome 10 : De la lune à la terre, lui attribuant une note moyenne de 4,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 1 2017
   

Avant de me jeter sur cet album, j’ai pris le temps de relire l’ensemble de la série. Ca reste un plaisir, et force et de constater que « De cape et de crocs » reste une référence, année après année. La richesse des développement, la qualité de la narration, le langage employé, l’humour, l’émotion : tout est très justement dosé, tout est très bien fait. Chaque tome est un grand moment de lecture.

En toute honnêteté, cet album pourrait paraître un poil en-dessous du précédent : les grandes lignes du scénario ont été dévoilées dans les tomes précédents et il reste aux auteurs à finir proprement la série. C’est avec une certaine nostalgie que l’on raccompagne nos héros de la Lune à la Terre, bien conscient que ce voyage retour marquera la fin d’une grande et belle aventure. Pour autant, même dans cet album, le scénariste continue de nous faire rêver. Tout commence avec des personnages plus tristes et plus nostalgiques que jamais à cause d’une brouille entre amis et d’un amour déçu… Même si cela ne dure pas, on remarquera des lueurs dans les regards que l’on ne connaissait pas pour ces personnages. Une belle séquence, ceci dit, pour introduire davantage d’émotions dans cette grande fresque. On enchaîne ensuite avec les éléments attendus de la fin de la série : un bataille finale qui vient donner à cet album le coup de fouet et l’action ; ainsi que les dernières révélations autour de Rais Kader et de Dona Hermine, qui sonnent davantage comme une confirmation de ce que l’on avait deviné depuis quelques tomes déjà.

Ayroles et Masbou finissent ainsi plus que proprement cette aventure, refermant les portes ouvertes en cours de série comme attendu. Mais ca en ouvre d’autres, également. Tout d’abord, on introduite les deux tomes suivants, qui seront dédiés à la découverte du « mystère » Eusèbe. Et puis, on ne peut s’empêcher de penser (voire de rêver) qu’avec une telle fin, il y a encore suffisamment d’éléments qui permettraient, un jour ou l’autre, de retrouver cet univers incroyable et ces personnages sympathiques.

On remarquera toutefois quelques éléments un peu incongrus dans ce paysage final : le comportement de Séléné est assez incompatible avec ce que l’on sait de sa relation avec Armand depuis le premier tome. La fin concernant ce personnage me semble peu en adéquation et en cohérence avec ce qui a précédé. Toutefois, cette « surprise » permet de pousser Maupertuis dans un état qu’on ne lui connaissait pas, et qui apporte donc de la nouveauté sur ce personnage.

Comme l’ensemble des tomes de la série, cet album un grand moment graphique, onirique, poétique, épique, comique, qui ne peut que souligner toutes les qualités de cette aventure, que l’on referme déjà avec nostalgie.

29 12 2012
   

Que dire quand on lit le dernier tome d'une série extraordinaire, tant par son humour que par ses références littéraires, soutenue par un dessin qui jamais n'a déçu, si agréable, si fin, bref que dire devant cette alliance qui fera de cette série un must de la bande dessinée ? Essayer de faire une critique objective est déjà une gageure.

Il y a dans ce tome tout autant d'humour, de références, de clins d’œil, de verve et je vais bientôt être à court d'épithètes, que dans tous les autres tomes. Cependant, j'ai un peu moins apprécié l'ambiance trop colorée parfois, dans les tons de rouges ou de bleus selon l'instant, que j'ai fini par trouver un peu agressive. C'est pourquoi ce tome ne mérite pas la note maximum, mais il s'en faut de peu.

Car sinon c'est un plaisir de découvrir à nouveau ces textes, qui donneront une certaine forme de noblesse à la bande dessinée. On se surprend encore à essayer de relire les bulles quand on se rend compte qu'elles forment un alexandrin, tant pour leur musicalité que pour l'adresse des auteurs. Je pense ne pas être le seul à penser que ce tome, et donc cette série resteront dans l'histoire de la BD par sa qualité, son originalité, par le plaisir que procure sa lecture. Peu de séries peuvent en dire autant.

Comme on le voit, il est difficile pour moi de parler de ce tome sans parler de la série toute entière, alors que c'est un peu contraire au principe de coinBD. Mais c'est un peu normal quand il s'agit du dernier tome, non ? En fait, cette critique ne va pas vous apporter grand-chose si vous êtes déjà un fan inconditionnel, et si par miracle vous ne la connaissez pas, ce n'est bien évidement pas par ce tome qu'il faut commencer. Achetez-le, mais achetez aussi les neuf autres, et lisez-les dans l'ordre. C'est quand même mieux.

Et bien oui, avec ce tome tout est fini et bien fini. Il n'y aura plus d'Armand, d'Eusèbe et de Don Lope, sauf peut-être avec cette ultime histoire qui nous contera comment le fier lapin s'est retrouvé aux galères, les deux dernières pages de cet album nous en mettant quand même un peu l'eau à la bouche.

Je referme l'album et j'envie un instant,
Celui ou celle qui, dérisoire innocent,
Découvrira cette œuvre avec des yeux d'enfant
Et soupirera d'aise comme moi à présent.