46 491 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
 

Darwin's Game, tome 2

 
 

Résumé

Darwin's Game, tome 2Afin d'acceder au résumé de Darwin's Game, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Darwin's Game, tome 2Darwin Game est une sorte de thriller fantastique qui nous met dans les baskets de Kadame, un jeune étudiant projeté dans un jeu sur Smartphone qui va interagir avec la réalité. Le Darwin Game s’avère rapidement être un jeu de massacre dans lequel les morts virtuels restent morts dans la vie réelle aussi.

Kadame découvre peu à peu les règles du jeu. Après une première victoire et sa rencontre avec la jeune et mortelle Shuka, il va devoir trouver un moyen de survivre. A la suite d'un affrontement dantesque, Shuka va devenir l’alliée du jeune homme et lui faire découvrir l’univers dangereux du Darwin Game.
Parallèlement à cette « bataille royale », on va suivre une enquête policière sur tous les morts étranges issus du ce mystérieux jeu. Un sorte d’omerta semble couvrir l’enquête d’une chape de plomb et il va être compliqué pour les enquêteurs de déjouer les fils du mystère sans s’impliquer plus avant dans le jeu.
Darwin Game reprend les codes des jeux vidéo et des MMORPG, que se soit dans le choix des objets, les guildes ou encore les pouvoirs spéciaux des différents protagonistes. On se retrouve donc dans un jeu où il faut prendre garde à ne pas foncer tête baissée sous peine de la voir se faire trancher.
Le postulat de base sans être des plus originaux, reste quand même assez intéressant. L’auteur arrive à créer une ambiance assez malsaine qui alterne entre les moments de pression et de calme après la tempête.
Le trait est dynamique et le manga de FLIPFLOPs est une découverte sur laquelle il est bon de se pencher pour le peu qu’on adhère au concept un peu barré et angoissant de ce type de thriller.


Chronique rédigée par sigmar le 10/01/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de sigmarReflet de l'avatar de sigmar
Statistiques posteur :
  • 141 (30,19 %)
  • 134 (28,69 %)
  • 192 (41,11 %)
  • Total : 467 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,27 7,27 7,27
Acheter d'occasion : 3,65
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Novembre 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Darwin's Game, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 9 2016
   

Avec ce deuxième tome, il y a une certaine dynamique qui s’installe dans la série. Assez classiquement dans ce type de récit à la « Survival », le premier tome plonge le personnage principal, Kaname, dans un jeu incompréhensible et violent, et le héros va apprendre petit à petit les règles de ce jeu. C’est donc tout l’objet de ce premier album, où Kaname apprend auprès de Shuka les principales règles du « Darwin’s Game ». En faisant commencer cet album par un affrontement, et en le finissant de la même manière, le scénariste introduit suffisamment d’actions pour que le temps des explications ne soit pas trop lourd et pour éviter que l’album paraisse trop statique. On retrouve une trame très classique des nombreux jeux ou situations dont les mangas raffolent, avec des collégiens qui se retrouvent au centre d’un jeu sanglant : moins psychologique qu’un "Doubt", plus fantastique qu’un "Battle Royale", moins cohérent qu’un "Alice in Borderland"» (parce que le coup de la téléportation ou des Sigil apporte une touche de magie un peu rude à avaler), mais toutefois plus mesuré qu’un «"King's Game" ou "king’s game extrem" … On retrouve se retrouve donc ici dans un schéma assez connu et on regrette donc un manque d’originalité. L’ensemble est toutefois construit avec une certaine rigueur, ce qui est en soi une performance compte tenu de l’étrangeté de l’environnement, qui surfe à la fois sur le réalisme et le fantastique le plus extrême.

Côté dessin, c’est assez sage pour l’instant et on sent que l’auteur cherche encore à stabiliser son style. Dans l’ensemble, c’est assez propre et aéré même si quelques bras semblent très long, et si quelques parties du corps semblent avoir du mal à s’articuler avec le reste.

On attend désormais que le fantastique puisse s’expliquer afin que la série justifie sa propre originalité par rapport à beaucoup d’autres séries du même style…