46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 2 : L'Intégrale 1982
 

Daredevil - L'intégrale, tome 2 : L'Intégrale 1982

 
 

Résumé

Daredevil - L'intégrale, tome 2 : L'Intégrale 1982Afin d'acceder au résumé de Daredevil - L'intégrale, tome 2 : L'Intégrale 1982, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Daredevil - L'intégrale, tome 2 : L'Intégrale 1982Deuxième volume de Daredevil l'intégrale regroupant 7 épisodes de la série régulière plus trois épisodes inédits de l'année 1981.

Frank Miller poursuit avec brio les aventures de Daredevil. Cependant cette intégrale est un peu en-deça de la précédente car les épisodes inédits viennent casser le rythme de la série régulière, sont moins bons sur le plan scénaristique et n'offre pas beaucoup d'intérêt. De plus la qualité d'impression n'est pas irréprochable (contrairement au premier volume). Les points de trame sont apparents comme dans les périodiques de l'époque. Ceci dit les épisodes de la série régulière sont au top et du niveau de l'année précédente. On retrouve Elektra, le Caïd et le Tireur (celui-ci livre d'ailleurs une baston contre Elektra digne de figurer dans les annales des comics). Ces épisodes contiennent plus de personnages annexes comme Iron Fist, Power Man ou le Punisher. A noter un épisode avec Spider-Man à la fin de cet ouvrage mais qui n'est pas dessiné par Frank Miller.

Au final l'achat de cette intégrale s'impose pour tout fan de Daredevil qui se respecte, car les épisodes de la série régulière sont en tout point digne du premier volume.


Chronique rédigée par firelord le 05/06/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 2 (3,77 %)
  • 51 (96,23 %)
  • Total : 53 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 27,08 27,08 27,08
Acheter d'occasion : 39,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.88
Dépôt légal : Juin 2004

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Daredevil - L'intégrale, tome 2 : L'Intégrale 1982, lui attribuant une note moyenne de 3,88/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 8 2012
   

Avec ce second volume qui nous ramène en 1982, on a droit à une compilation qui mixe les épisodes de la série régulière avec d'autres chapitres (des what if, un annual et un épisode d'Elecktra).
Même si ces chapitres sont sympathiques, ils restent très anecdotiques au regard des histoires que Miller a pu écrire et mettre en images durant les six épisodes qui ouvrent le bal.
C'est un poncif, mais tous les lecteurs de Miller parlent à un moment où un autre du supplément d'âme qu'il a amené à Daredevil, où de la façon dont il a transformé un personnage Marvel secondaire en un des plus aimé des lecteurs. L'auteur, qui n'est pas encore le monstre du comics qu'il est devenu, est arrivé à faire de la série une publication qui ne s'adresse pas particulièrement aux enfants. La ville est aux mains de la pègre, le Caïd est omnipotent, et l'aspect dramatique arrive à son apogée avec la mort d'Elektra.
Bref, c'est de la haute volée et 30 après, cela vaut le coup de relire les exploits de ce Tête à Cornes. Forcément, les classiques, ça ne se démode jamais...

9 5 2010
   

Je découvre encore davantage Daredevil, cette fois par le biais de l'intégrale des récits scénarisés par Frank Miller (et en majorité dessinés par lui aussi). Je n'accroche toujours pas véritablement au personnage mais ces aventures sont assez prenantes et divertissantes. Et si j'ai choisi cette intégrale précisément, c'était pour l'épisode tragique concernant Elektra qu'il contient.

Frank Miller apporte à l'univers Marvel son style personnel assez sombre, adulte, qui s'accommode bien de son dessin sec et assez anguleux. Ces récits ont cependant été publiés dans des magazines plutôt destinés aux adolescents au début des années 80, et ils ne sont donc pas exempts de quelques légèretés et quelques facilités dont faisaient preuve beaucoup d'histoires de super-héros à l'époque. Certains scénarios semblent racontés en quatrième vitesse pour tenir dans le faible nombre de pages qui leur est imparti.

Mais d'autres récits sont nettement plus intéressants, leur intrigue s'étirant sur plusieurs épisodes. Cela concerne bien évidemment Elektra le plus souvent. A ce titre, j'ai été heureux de pouvoir découvrir sa relation avec Daredevil puis sa première mort (j'ai toujours trouvé ça minable chez Marvel de s'amuser à tuer des personnages pour évidemment toujours les ressusciter quelques mois ou années plus tard). A ce propos, j'ai été surpris de la rapidité du meurtre d'Elektra. La scène puis sa mort dans les bras de Matt Murdock se déroule en quelques pages à peine, indiquant semble-t-il que l'évènement avait nettement moins d'importance aux yeux de Frank Miller que celle qu'il prendra par la suite face aux réactions des fans. Intéressant.

Dans l'ensemble, j'ai plutôt apprécié ma lecture sans être jamais totalement captivé ni sous le charme. Quand je lisais un tome de l'intégrale, je n'avais pas tellement envie de lâcher ma lecture, mais quand il s'agissait de s'y remettre je n'étais pas plus motivé que ça. Un bon divertissement, quoi. Mais je reste finalement assez peu amateur de Daredevil et de son univers.

22 7 2009
   

En reprenant les épisodes #178 à #184 de la série régulière, ainsi que les épisodes #28 et #35 de la série «What if … ?», l’épisode #28 de «Bizarre Adventures» et le «Marvel Team-Up Annual» #4, cette deuxième intégrale poursuit l’incontournable run du célébrissime Frank Miller sur la série.

Les cinq premiers épisodes mettent à nouveau en scène la splendide ninja grecque nommée Elektra Natchios, le tueur psychopathe d’une précision extrême nommé Bullseye et l’incontournable Caïd. Un récit remarquable qui tisse des liens intéressant entre Matt Murdock et le journaliste Ben Urich, qui met en scène des personnages secondaires intéressants tels que Luke Cage et Iron Fist, mais qui est surtout marqué par le combat fatidique entre Bullseye et Elektra.

Vient ensuite une histoire de lutte contre le trafique d’une drogue nommée poussière d’ange. Ce récit qui permet d’opposer les styles du Punisher et du héros de Hell’s Kitchen face au crime organisé, permet également de revenir sur les sentiments du Diable Rouge et même du Caïd, envers celles qu’ils ont aimées. On a d’un côté un Matt Murdock qui laisse émerger ses sentiments envers Heather Glenn alors qu’il est encore dévasté par la mort de son ex et de l’autre, le chef de la pègre qui montre un moment de faiblesse lorsqu’il apprend que sa femme Viviane est encore en vie.

Si les sept épisodes de la série régulière datent effectivement de 1982 et peuvent être qualifiés de «culte», les épisodes qui suivent datent principalement de 1981, sont d’un niveau plus discutable et cassent un peu le rythme de la série principale. De plus, cette approche oblige l’éditeur à regrouper les 5 derniers épisodes de 1982 dans l’intégrale consacrée à l’année 1983. De quoi perturber le lecteur !

Les deux récits « What if … ? » ne sont pas terribles. Le premier se demande ce qu’il serait advenu si Matt Murdock avait été recueilli par Tony Stark après l’accident qui lui coûta la vue. Le deuxième se demande ce qu’il serait advenu si Elektra n’avait pas été tuée par Bullseye.

L’histoire extraite de «Bizarre Adventures», dédiée à Elektra, est certes assez brève, mais plutôt plaisante et caractérise bien cette héroïne.

L’annual extrait du cross-over «Marvel Team-Up» permet de mettre en scène des personnages tels que Spider-Man, Moon Knight, Luke Cage et Iron Fist. Dans ce récit qui n’est pas dessiné par Frank Miller mais par Herb Trimpe, le Caïd met la main sur un vilain qui va réussir à mettre à mal tous les héros qui sillonnent Hell’s Kitchen.

Au même titre que l’intégrale précédente, les sept premiers épisodes de cette nouvelle intégrale sont incontournables !!!