45 621 Avis BD |19 738 Albums BD | 7 795 séries BD
Accueil
D'Artagnan, journal d'un cadet
 

D'Artagnan, journal d'un cadet

 
 

Résumé

D'Artagnan, journal d'un cadetAfin d'acceder au résumé de D'Artagnan, journal d'un cadet, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de D'Artagnan, journal d'un cadetDécidément, D’Artagnan et ses trois mousquetaires font mouche ces derniers temps avec trois adaptations simultanées du roman d’Alexandre Dumas : une dans la Collection Ex-Libris de Delcourt (Morvan/Dufranne), l’autre chez Vent d’Ouest (Adam/Micol) et celle-ci de Nicolas Juncker chez Treize étrange.

C’est un beau pavé (un peu cher) que nous livre Nicolas Juncker mais surtout une adaptation originale. On y découvre un quatuor légendaire qui n’a finalement rien de si héroïque. D’Artagnan est plus maladroit que virtuose et ses trois amis, Porthos, Athos et Aramis n’étalent pas non plus leur bravoure au fil des pages. Le récit ne va en effet pas se concentrer sur leur art du combat, mais sur l’étrange amitié qui lie les quatre (anti-)héros. L’auteur ne livre donc pas le récit de cape et d’épées auquel on pouvait s’attendre, mais s’amuse plutôt à nous conter les détails du quotidien des quatre.

L’auteur ne va d’ailleurs pas s’éterniser à nous conter le célébrissime épisode des ferrets de la reine, à nouveau dans cette optique de pouvoir nous livrer autre chose, quelque chose de moins héroïque, moins axé sur l’action. Cela lui laisse plus de place pour se focaliser sur ses personnages, sur leurs faiblesses, leurs amours, leurs aspirations, le tout dans ce cadre d’aventures et de traitrises connu de tous.

Le résultat est donc certes moins héroïque, mais très attachant, très humain. La construction en chapitres distincts est brillante et extrêmement efficace, la lecture est prenante, les personnages savamment développés et l’humour omniprésent et toujours intelligent. Le graphisme allie simplicité, efficacité et sens du détail au sein d’une édition de grande qualité.

Bref, plus de 260 pages de pur bonheur, pour une adaptation réussie de ce célèbre mythe d’Alexandre Dumas.


Chronique rédigée par yvan le 09/06/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 33,73 33,73 33,73
Acheter d'occasion : 11,72
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.33
Dépôt légal : Avril 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD D'Artagnan, journal d'un cadet, lui attribuant une note moyenne de 3,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 12 2011
   

Grande fan d’Alexandre Dumas dont j’ai lu toutes les œuvres qui me tombaient sous la main adolescente, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé le temps d’une album l’histoire de d’Artagnan. Par contre, je dois avouer que mes souvenirs ne sont pas très nombreux et donc, je ne pourrais dire si c’est librement inspiré du roman ou assez fidèle.

En tout cas, on retrouve les aventures de d’Artagnan, son arrivée à Paris, sa rencontre avec Athos, Porthos et Aramis, son entrée chez les mousquetaires, sa relation avec Constance, la fameuse Milady, le Cardinal de Richelieu et Rochefort. Le récit alterne la narration de d’Artagnan et les dialogues entre les différents personnages. Ca se lit plutôt bien même si ça manque un peu de suspens car on retrouve une bonne partie de l’histoire originale (peut être même plus…).

Au niveau du dessin, il permet de se plonger dans l’histoire assez facilement et nous décrit bien les situations. Par contre, au niveau du style, je n’ai pas accroché. Ce n’est pas mauvais, enfin, je ne pense pas mais personnellement, je n’aime pas. Les visages manquent parfois un peu d’expression, surtout quand ils sont figés dans une sorte d’étonnement. On comprend bien ce que Juncker veut nous montrer mais les personnages font quand même un peu trop ahuris.

Ensuite, il y a la mise en couleur que je n’ai pas comprise. En effet, une partie du récit est en noir et blanc, une autre en couleur. Alors, au début, j’avais l’impression que c’était pour situer les personnages ou détailler une action et au final, je n’ai pas compris pourquoi certains passages n’avaient pas été mis en couleur. Et au final, je préfèrerais presque les passages en noir et blanc qui sont plus détaillés, plus fins au niveau des décors.

Une reprise de l’histoire très connue des « trois mousquetaires » d’Alexandre Dumas intéressante même si je n’ai pas vraiment accroché au dessin.

21 6 2010
   

Ayant adoré "Malet", j'étais attiré depuis longtemps par cet album du même auteur mais rebuté par son prix très élevé. L'ayant finalement acheté d'occasion, je n'en suis pas mécontent même si je trouve qu'il n'est pas du même niveau de qualité.

Je n'ai toujours pas lu Alexandre Dumas dans le texte. Mais à force d'en voir des adaptations en films, dessins animés et bandes dessinées, j'ai longtemps été plus ou moins persuadé que l'histoire principale des Trois Mousquetaires se bornait à l'intrigue des ferrets de la reine. Je n'ai découvert que récemment qu'il ne s'agit en fait que du premier chapitre des aventures de D'Artagnan et ses compagnons et cet album me permet une fois de plus de découvrir la suite, comment D'Artagnan est réellement devenu mousquetaire, le passé d'Athos, Porthos et Aramis, et surtout toute l'intrigue autour de Milady de Winter. Et décidément, il faudra vraiment un jour que je lise Dumas pour de bon.

Pourtant, malgré ma joie de redécouvrir l'intégralité de ce récit qui aura marqué les époques, je ne peux m'empêcher d'être un peu déçu par la forme.
Le dessin de Juncker ne m'a pas vraiment plu ici. Je lui reproche surtout la gamme très réduite des expressions de ses personnages, et leur apparence trop répétitivement stupéfaite, avec leurs yeux tout ronds qui deviennent vite lassants.
La narration, même si elle est claire et fluide, ne m'a pas non plus tellement accroché. Je la compare à celle d'une autre adaptation BD que j'ai lue récemment, Les Trois Mousquetaires, d'Alexandre Dumas, et je n'y ai pas retrouvé la même ferveur, le même goût dépaysant de l'aventure qui m'avait donné envie de dévorer les pages et de me laisser transporter par le récit. A vrai dire, c'est surtout le personnage de D'Artagnan que je n'ai pas trouvé suffisamment charismatique tel qu'il est mis en scène ici.

Malgré une légère platitude et quelques reproches graphiques, j'ai malgré tout trouvé cette lecture intéressante et je suis content de disposer désormais d'une adaptation complète du roman d'Alexandre Dumas en un seul solide album.