46 510 Avis BD |20 170 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 2 : La ligue des gentlemen ordinaires
 

Courtney Crumrin (hors série), tome 2 : La ligue des gentlemen ordinaires

 
 

Résumé

Courtney Crumrin (hors série), tome 2 : La ligue des gentlemen ordinairesAfin d'acceder au résumé de Courtney Crumrin (hors série), tome 2 : La ligue des gentlemen ordinaires, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Courtney Crumrin (hors série), tome 2 : La ligue des gentlemen ordinairesVoilà donc la suite de la jeunesse de l'oncle de Courtney, Aloysius Crumrin.

Ce second volet est simplement la suite et fin des aventures d'Aloysius. Le schéma est le même sur sur le premier tome, une mission, un méchant et Alice Crisp. Et toujours les petites pointes d'humour appréciables glissées au milieu. Cela dit, l'auteur va cette fois un peu plus loin sur la relation entre Alice et Aloysius. Rien de transcendant, on s'y attend mais il fallait quand même le faire, au risque de frustrer les lecteurs.

On regrettera toujours que le personnage n'ait pas été fouillé plus. Cette histoire boucle l'histoire d'Aloysius mais c'est la fin d'une suite directe: Aloysius chez les Crisp au sein de la Société de lutte contre la sorcellerie. L'auteur à peut-être prévu d'y revenir sur d'autres périodes de sa vie. En tout cas c'est ce que j'attendais. Pour moi ce deuxième tome n'apporte rien de plus que le premier sur l'univers: une petite histoire légère loin des périples habituels de Courtney, riches en fantastique et en aventure. Avec un personnage comme Aloysius, il y a largement matière, et on aurait clairement envie d'une "vraie" série, mais ce n'est pas le cas, juste un petit interlude à l'original.

Cela dit n'enlevons rien au talent de Naifeh. La narration est toujours très bonne et je reste fan du dessin. Ces hors série font un peu la pause sur la série régulière, le niveau de scénario n'est pas le même mais l'univers original est respecté et la lecture est toujours très agréable. Et je ne suis pas à proprement parlé déçu puisque pour l'instant je ne l'ai jamais été par le travail de Naifeh, c'est toujours un plaisir de le lire. La barre est haute avec la série régulière et c'est sûrement son choix de ne pas fouiller plus ces hors série, ce qui demanderait d'ailleurs beaucoup plus de pages.

Les fans s'y retrouveront mais il faut bien s'attendre à une suite directe et sur le même ton que le premier hors série. Et pour 8.50 euros, autant ne pas s'en priver.


Chronique rédigée par Fa le 24/04/2011
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de FaReflet de l'avatar de Fa
Statistiques posteur :
  • 65 (36,72 %)
  • 96 (54,24 %)
  • 16 (9,04 %)
  • Total : 177 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,55 8,55 8,55
Acheter d'occasion : 4,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Février 2011

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Courtney Crumrin (hors série), tome 2 : La ligue des gentlemen ordinaires, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 7 2011
   

Alors qu’Aloysius Crumrin poursuit ses activités au sein de la Société de Lutte contre la Sorcellerie, dirigée par William Crisp, la fille de ce dernier est tiraillée entre ses sentiments amoureux pour Aloysius et une réticence envers les pouvoirs que le jeune sorcier tente encore de dissimuler. Envoyés en mission à Hillsborough, les deux vont pouvoir faire le point sur leur relation et affronter de nouveaux dangers…

Ce deuxième hors-série fait suite au "Portrait du sorcier en jeune homme" et continue donc d’explorer la jeunesse de l’un des personnages le plus intrigants de l’univers de Courtney Crumrin. Si cette nouvelle aventure permet à nouveau à l’énigmatique Aloysius de mettre son art au service des gens normaux en combattant la mauvaise sorcellerie, Ted Naifeh en profite cependant pour lever le voile sur des éléments extrêmement importants du passé du professeur Crumrin. Il fait tout d’abord la lumière sur la blessure profonde qui résulte de la passion entre Aloysius et Alice, deux êtres aux origines trop différentes. En situant une partie de l’intrigue dans cette vieille bâtisse victorienne, bien connue des fans de la série mère, il se rapproche également du berceau de la famille d’Aloysius et renoue avec cet endroit bercé par la magie et les créatures de la nuit.

Si ce récit, rythmé par de nombreux rebondissements, aborde des thèmes intéressant tels que l’amour ou l’utilisation de la magie à des fins personnelles, le vide laissé par l’absence de la petite Courtney s’avère tout de même difficile à combler. Le monde bourré d’imagination de la courageuse héroïne manque cruellement dans ce second tome beaucoup trop court et donc très vite lu.

"La ligue des gentlemen ordinaires" (allusion à l’excellentissime saga d’Alan Moore) est un hors-série de très bonne facture, principalement réservé aux aficionados de la série "Courtney Crumrin", qui prendront plaisir à retrouver l’oncle Aloysius Crumrin au début de sa carrière, au sein d’une petite intrigue, certes légère, mais toujours servie par cette ambiance noir et blanc ensorcelante et par quelques touches d’humour qui font régulièrement mouche.