46 512 Avis BD |20 172 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Crash sur South Central (1)
 

C.O.P.S., tome 1 : Crash sur South Central (1)

 
 

Résumé

C.O.P.S., tome 1 : Crash sur South Central (1)Afin d'acceder au résumé de C.O.P.S., tome 1 : Crash sur South Central (1), merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de C.O.P.S., tome 1 : Crash sur South Central (1)A l’origine, C.O.P.S. est un jeu de rôle édité par Asmodée dont l’univers policier futuriste se voit aujourd’hui adapté en bande dessinée au sein de la Collection Neopolis de Delcourt. A l’instar du jeu, ce projet totalement indépendant scénarisée par Marc Sautriot et dessinée par Antonio Sarchione s’inscrit dans l’esprit des séries TV américaines. Des histoires complètes en deux tomes et des intrigues de fond sur des périodes plus longues qui, à l’image de la Collection Impact chez le même éditeur ou d’autres parutions telles que "Haute sécurité" chez Dupuis, confirment l’influence grandissante des feuilletons télévisés US sur le neuvième art franco-belge.

Une brève description de l’univers de C.O.P.S., dès la page de garde, permet aux auteurs de démarrer ce premier récit sans passer par une introduction géopolitique ou une mise en place détaillée. Le lecteur se retrouve dans une Amérique qui, trop occupée à gérer ses guerres à travers le monde et ayant commis l’erreur de négliger ses problèmes internes, a perdu le contrôle d’une de ses principales régions. Partant de ce postulat de base qui n’est pas sans rappeler celui de l’excellente série "DMZ", Marc Sautriot invite à découvrir le quotidien de l’unité d’élite du C.O.P.S. en suivant les premiers pas du petit nouveau en tant que détective. Si l’intrigue policière est divertissante malgré une impression de lenteur souvent inhérente à ce genre de mise en place, l’univers qui l’entoure requiert un peu plus d’attention. Il est donc à espérer qu’au fil des tomes cette série lève le voile sur les origines de ce mouvement sécessionniste, ainsi que sur le fonctionnement du reste des Etats-Unis.

Graphiquement, le dessin d’Antonio Sarchione ("Fédération") s’améliore au fil des planches et offre une grande lisibilité à l’album. Soutenu par la colorisation informatique de Lou, le dessinateur d’origine italienne assure également l’unité graphique avec la gamme de jeu en s’appuyant sur les designs et les divers travaux réalisés par Aleksi Briklot (illustrateur de jeux et de "Spawn Simonie"). Un bonus de huit pages en fin d’album permet d’ailleurs de contempler quelques recherches visuelles et livre un aperçu du travail d’Erwan LeSaëc en tant que storyboarder.

Pour son premier album, Marc Sautriot livre une enquête policière rondement menée dans un style qui reprend les codes de séries télévisées comme «NYPD Blue». L’environnement d’anticipation déployé en toile de fond demande cependant à être approfondi par la suite, afin de donner plus de profondeur à cette série.


Chronique rédigée par yvan le 02/04/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 2,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Mars 2003