46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Réminiscences
 

Comptine d'Halloween, tome 1 : Réminiscences

 
 

Résumé

Comptine d'Halloween, tome 1 : RéminiscencesAfin d'acceder au résumé de Comptine d'Halloween, tome 1 : Réminiscences, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Comptine d'Halloween, tome 1 : RéminiscencesLa trame de fonds ne brille pas par son originalité. On ne peut en effet que faire le parallèle entre cette histoire et des productions cinématographiques et télévisuelles qui nous ont abreuvés de ces histoires de meurtres mystérieux perpétrés dans une petite ville des USA, le tout enrobé dans une ambiance oppressante. Entre "Scream" (auquel il est fait directement référence), "Halloween" (il est également fait référence à Jamie Lee Curtis), et "Souviens-toi l'été dernier", la trame générale trouve sa place dans tous ces scénarios d'épouvante et d'horreur, teintée, pour l'instant de mystère. Un scénario banal, donc, appuyé également par un dessin réalsite mais sans grand éclat, qui pourrait également passer totalement inaperçu. Une originalité qui ne saute pas aux yeux, donc.

Mais que c'est bien fait ! que c'est bien réalisé ! J'ai totalement été pris dans cette ambiance oppressante d'une petite ville victime d'une série de morts atroces perpétrés sur fonds de petite comptine. J'ai succombé à tous ces personnages qui tous sont dotés d'une grande part de mystère, qui laisse à penser que la petite ville tranquille ne l'a pas toujours été. Le relations entre les habitants de cette ville, qui se connaissent depuis l'enfance, sont riches et bien construites. Je suis tombé sous le charme de ces rêves et délires de Betsy, qui semble étrangère à cette ville mais qui en même temps, ne semble pas étrangère à tous le monde. Je trouve que l'intrigue est proprement montée, entretenant cette oppression grandissante, et provoquant quelques petites sueurs froides. Et surtout, et je pense que c'est la première fois que ca m'arrive dans une BD, j'ai sursauté au détour d'une vignette. Je pense que si le sujet est banal, l'exercice de mettre en format BD ce que l'on a l'habitude voir au cinéma ou à la télé l'est beaucoup moins : les jeux de caméra, la musique et les effets spéciaux qui permettent de surprendre le lecteur beaucoup plus difficile à faire passer sous format papier. Et le fait que ce soit réussi est encore moins banal. Il reste énormément de choses à découvrir dans cette série dont ce premier tome ne fait que planter le décor, et introduire les premiers éléments du mystère. Cela entretient l'intérêt, cela entretient le mystère, et cela nous maintient dans cet état de veille permanent pour déceler d'où viendra le danger.

Sous couvert d'une grande banalité tant sur le fonds que sur la forme, qui n'a semble-t-il d'autre intérêt que d'endormir le lecteur pour mieux le surprendre, ce premier album à la réalisation impeccable est un modèle du genre.


Chronique rédigée par gdev le 06/09/2012
 
 
Statistiques posteur :
  • 3285 (74,22 %)
  • 367 (8,29 %)
  • 774 (17,49 %)
  • Total : 4426 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 4,17
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Janvier 2004

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Comptine d'Halloween, tome 1 : Réminiscences, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 12 2012
   

Voici une BD originale qui pourtant ne l'est pas du tout. Originale car il y a très peu de BD d'épouvante/thriller de ce genre, par contre en film ça existe à foison: "scream", "Halloween", "Vendredi 13", "souviens toi l'été dernier"...D'ailleurs les auteurs ne s'en cachent pas, ils font même allusion à ces films régulièrement.
Dans le genre, c'est très bien fait, l'histoire est prenante, le climat oppressant, la petite ville américaine avec ces autochtones est un lieu propice aux meutres inexpliqués. Mais ça manque vraiment d'originalité, en lisant j'avais l'impression d'avoir la version dessinée de scream. Un mot sur les dessins que je trouve juste corrects et les couleurs sombres sont bien sûr très appropriées.