46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Comment ne rien faire
 

Comment ne rien faire

 
 

Résumé

Comment ne rien faireAfin d'acceder au résumé de Comment ne rien faire, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Comment ne rien faireVoilà, je finis avec et album les œuvres de Guy Delisle en noir et blanc (ou sépia et bleu…). Il ne me restera plus qu’à lire les inspecteurs Moroni. J’ai hâte.
Comment ne rien faire, sujet intéressant :o) Est ce encore une œuvre autobiographique ? Peut être…

L’auteur nous présente un jeune homme qui arrête la conception ou la programmation des jeux vidéo pour se mettre à la bande dessinée… mais pour cela, il faut faire la première case, le premier trait… se lancer. Une fois parti, Delisle nous présente les œuvres de ce jeune homme. Plusieurs petites histoires plus ou moins bien réussies, plus ou moins intéressantes… Sans doute ses premiers essais. Elles sont toutes dans des styles différents aussi bien au niveau de l’histoire qu’au niveau du dessin. Entre amour, gloire et beauté où il dessine les personnages du feuilleton à partir de résumé de l’épisode du jour, la vie d’un homme de sa naissance à sa mort, celles de deux arbres situés l’un à côté de l’autre… puis celle sur comment ne rien faire qui donne le titre de l’album. Des sujets très variés traités avec humour ou par l’absurde… amusant :o) On peut reprocher le manque de transition entre les différentes histoire par contre.

Au niveau du dessin, certaines histoires ne sont pas très bien dessinées, Delisle se cherchait encore à l’époque je pense. Dans d’autres histoire, on retrouve son style actuel qui est bien plus agréable et lisible. Certaines planches sont très noires et font un peu brouillon alors que celles où le dessin est composé de peu de traits sont beaucoup plus belles et on y retrouve le côté animateur de Delisle.

En conclusion, un album intéressant à découvrir.


Chronique rédigée par Cha le 02/09/2004
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de ChaReflet de l'avatar de Cha
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 12,89 12,89 12,89
Acheter d'occasion : 15,29
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juillet 2002

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Comment ne rien faire, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 2 2005
   

Je me suis acheté "Comment ne rien faire" au festival de la Bd d'Angoulême cette Bd au stand de la Pasteque et je dois dire que je n'ai pas été déçu, d'autant plus que l'auteur de cet album, ce cher Guy Delisle, m'a fait une belle dedicasse… Mais parlons Bd, parlons de SON album au lieu de raconter des choses qui ne font plaisir qu'à moi !

Cet album est un recueil de courtes histoires que Delisle avait faites dans les 1995, 97 parue dans diverses revues comme Lapin celon mes informations.
Tout d'abord, arrivé sur le stand de la Pastèque, petit coup de cœur, je tombe sur cet album que je ne connaissais pas du tout. La couverture est sobre, chaleureuse et pertinente par rapport au sujet cité dans le titre… L'auteur auto-illustré questionné devant sa planche sur la 1re de couv à une attitude marrante, on retourne l'album et on voit une cafetière, j'ai eu un rictus, m'évitant un leger rire au éclat (oui je sais je rigole pour un rien).
Ensuite on feuillètte rapidement les pages : "bon sang mais c'est un collectif ou quoi, la facture est quasiment différente pour chacunes des histoires" et ben non, c'est du Delisle à 100%. Ce sont ses débuts, au moment ou il se cherchait encore… en tout cas je trouve qu'il a une facture très intèressante et diverse : on passe du dessin naïf et aux formes et personnages patatoïdales au dessin léché presque détaillé, on y trouve aussi bien de la ligne claire et pertinente que du dessin, du croquis au lavis ou encré… non, non, c'est vraiment bien et distrayant.
Les histoires, les scénarios quant à eux sont pragmatiques et quelques-foi onirique… le reflet des plaisirs simples et délirant ("comme de lier deux volatiles marins en plein vols avec du fils de nylons pour la pêche"…?!)

Bref, avec Comment ne rien faire, Delisle nous rèvele sa facture de ses débuts qui se trouve être impressionnante et diversifié et nous fait par de ses délires les plus fous et déconcertants.