45 930 Avis BD |19 891 Albums BD | 7 823 séries BD
Accueil
Tome 2 : Épreuves
 

Comme un garçon, tome 2 : Épreuves

 
 

Résumé

Comme un garçon, tome 2 : ÉpreuvesAfin d'acceder au résumé de Comme un garçon, tome 2 : Épreuves, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Comme un garçon, tome 2 : ÉpreuvesLa situation mise en place par Jenny dans le premier album est assez simple dans son principe mais se révèle efficace. Certes, le coup de la fille qui se fait passer pour un garçon aurait pu trouver rapidement une issue, mais la scénariste introduit beaucoup d’éléments qui rendent cette petite situation de départ assez intéressante. Ce deuxième album capitalise sur les bonnes idées et évite de tomber dans une facilité qui se bornerait à comparer les genres, comme on aurait pu l’imaginer. Ici, on s’amusera de la relation entre Heloïse et Charlotte, dans la mesure où la jeune fille est tombée amoureuse de Charlie, et que cette dernière sera bien embêtée pour lui indiquer qu’une relation est impossible. Ces passages permettent d’une part de créer une situation humoristique, tout en soulignant que si des clichés masculins/féminins existent, ce n’est pas pour autant tous les représentants d’un même sexe ont les même attentes, les mêmes envies, ni les mêmes centres d’intérêt. Cette mesure permet d’introduire de la nuance dans un récit aurait pu tomber dans la facilité.

Ensuite, les personnages sont particulièrement bien étudiés : Charlotte elle-même accepte ce défi fou pour cacher une faille, et Gabriel est également un personnage qui a des choses à cacher. Si les récit, dans son ensemble, reste bon enfant, il y a là quelques éléments qui permettent au scénario de gagner un poil en profondeur, et en mystères qu’il conviendra de dévoiler par la suite. La scénariste entretient ainsi une bonne dynamique dans son récit, et trouve de véritables nouveautés qui permettent au deuxième ouvrage de ne pas être qu’une simple répétition du premier.

Enfin, le graphisme est moderne, et la référence appuyée à « La rose écarlate » ou « Les ogres dieux » n’est pas fortuite : on sent que l’on appuie sur cette nouveau type de traits, semi-réaliste, s’inspirant d’un graphisme manga.

Techniquement, Charlotte a toutefois perdu son pari puisque Gabriel l’a démasqué. Mais l’histoire survit à ce qui aurait du y mettre un terme grâce à l’ingéniosité de la scénariste qui invente des péripéties que l’on aime suivre.


Chronique rédigée par gdev le 02/11/2018
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3092 (74,34 %)
  • 332 (7,98 %)
  • 735 (17,67 %)
  • Total : 4159 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 22,33
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Aout 2017