46 504 Avis BD |20 165 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Né pour mourir
 

Commandant Achab, tome 1 : Né pour mourir

 
 

Résumé

Commandant Achab, tome 1 : Né pour mourirAfin d'acceder au résumé de Commandant Achab, tome 1 : Né pour mourir, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Commandant Achab, tome 1 : Né pour mourirCet album commence sur les chapeaux de roues, avec plein de bonnes idées. La bonne idée classique du gars d'une PJ quelconque qui arrive à la Criminelle. La bonne idée, toujours très classique, d'une série de meurtres au moment de cette nouvelle affectation, qui permettra à la nouvelle recrue de faire ses preuves. Le ton est donné : c'est une petite histoire classique, jusque dans l'ambiance développée, un peu glauque, comme dans beaucoup de films mettant à l'honneur les inspecteurs du fameux "36".

Mais au-delà d'un polar classique, le scénariste développe des éléments intéressants. Le premier d'entre eux, c'est la personnalité du Commandant Achab, auquel est rattaché notre tout frais Karim. Un vieux de la veille, aussi crade que Colombo mais avec des habitudes à la Canardo. Un gars peu recommandable que l'on a mis au placard, aux archives, et qui va en sortir, juste pour tester le jeune Karim. Un gars que la vie ne semble pas avoir épargné, qui se lève toujours du pied gauche, tout simplement parce qu'il n'a pas d'autre choix, la jambe droite étant une prothèse. Le second élément qui vient pimenter tout cela, c'est que Karim et Achab ont un lien : le père du premier a été tué par le deuxième, au cours d'une sombre histoire qui semble bien mystérieuse. Ce sont tous ces éléments qui donnent du cachet à l'histoire et qui lui donnent une sacrée force de caractère.

Malheureusement, tout cela se dégonfle comme une baudruche vers le milieu de l'album, lorsque que les meurtres commencent à être résolus. Il y a un truc avec des mots croisés que je n'ai pas bien compris, il y a une histoire avec un ancien barbouze que j'ai du mal à appréhender, il y a tout un développement autour de l'émancipation de complices qui me semble peu crédible. Bref, la fin de l'histoire policière, qui partait d'une bonne base, se révèle décevante faute de clarté. Il faut dire qu'elle est presque passée au second plan, derrière les relations tendues et bizarres entre Karim et son supérieur, des relations sur lesquelles on en dit trop ou pas assez. C'est un peu dommage car si l'enquête policière avait été bien gérée jusqu'à la fin, on aurait certainement tenu là un très bon récit policier.

Au niveau des dessins, c'est d'une grande clarté même si le trait se révèle un peu simple. C'est un peu terne et peu appuyé, mais c'est bien en accord avec cette atmosphère du polar à la française, et du 36 quai des orfèvres, qui semble s'être figé dans le temps quelque part dans les années 60. Le trait n'est donc pas d'une modernité renversante pour son âge, mais je ne saurait dire si c'est voulu pour coller à une ambiance (et là, c'est réussi) ou si c'est le style du dessinateur (et là, ça manque quand même un peu de dynamisme et de pèche).

Voici donc un polar que l'on ouvre avec beaucoup d'attentes, qui arrive à se forger une identité grâce à ces personnages atypiques et leur relation, mais dont l'histoire policière et la façon dont les crimes sont résolus sont un peu décevantes.


Chronique rédigée par gdev le 11/12/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 8,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Aout 2009