46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 2 : Ma jambe de plastique
 

Commandant Achab, tome 2 : Ma jambe de plastique

 
 

Résumé

Commandant Achab, tome 2 : Ma jambe de plastiqueAfin d'acceder au résumé de Commandant Achab, tome 2 : Ma jambe de plastique, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Commandant Achab, tome 2 : Ma jambe de plastiqueLà où cet album est mieux géré que précédemment, c'est sur le déroulement du l'intrigue policière. Dans l'album précédent, le déroulement de l'enquête et son dénouement laissaient dubitatif. Ici, tout est à sa place et c'est donc assez patiemment que l'on suit les interrogations, les doutes, et les investigations d'Achab et de Karim dans les milieux de la mode et de la presse people. Même si le fin mot de l'histoire est un peu gros pour ne pas avoir pu être déjoué avant par les meilleurs enquêteurs de la criminelle, le polar est correctement traité.

On retrouve également un Achab en marginal, fumant des joints, et entretenant un chat aussi crade que lui. On y était habitué et c'est sur cette personnalité un peu trouble que repose une partie de l'originalité de la série. Dans ce contexte, je regrette presque que ce tome tente de normaliser le personnage, en lui faisant faire une rencontre romantique : le handicap et sa solitude semblaient en effet expliquer le marginalisme de cet enquêteur, et donc, son originalité.

La série repose sur une autre originalité : il s'agit de la relation entre Achab et Karim. En effet, on a compris dans le tome précédent que Achab et le père de Karim était très potes, mais que l'enquêteur a du tuer son meilleur ami. Ici, on donne un peu plus de résonnace à cette partie de l'intrigue avec les révélations que Khadija, la mère de Karim, fait à Achab. Pour autant, le sujet semble survolé et on attend désormais que cette partie de l'intrigue sous-jacente à la série gagne en consistance.

Enfin, je trouve un peu dommage que Achab n'aille pas au bout de l'enquête sur le décès qui sert d'ouverture à cet album. La nana de 40 kilos toute mouillée qui arrive a attacher son mec à un banc, puis à desceller le banc à mains nues pour le balancer à la Seine... ca aurait mérité quelques explications supplémentaires pour être complète.

Ce deuxième tome présente une plus grande linéarité dans la présentation de l'enquête policière. Mais le personnage principal, dont le marginalisme semblait garantir l'originalité, semble rentrer dans le rang, ce que je trouve dommage. Mais le scénariste en garde sous le pied avec cette relation Achab/Karim qui n'a pas encore révéle tous ses secrets.


Chronique rédigée par gdev le 10/01/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3285 (74,22 %)
  • 367 (8,29 %)
  • 774 (17,49 %)
  • Total : 4426 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 43,85
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Mai 2010