46 560 Avis BD |20 193 Albums BD | 7 888 séries BD
Accueil
Tome 2 : Le voleur qui rit
 

Clifton, tome 2 : Le voleur qui rit

 
 

Résumé

Clifton, tome 2 : Le voleur qui ritAfin d'acceder au résumé de Clifton, tome 2 : Le voleur qui rit, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Clifton, tome 2 : Le voleur qui ritCe deuxième album de la série est bien meilleur que le premier (Ce cher Wilkinson) et que le troisième (7 jours pour mourir). L'enquête de Clifton, toujours aussi entrecoupée de gags excellents et totalement British, est plus dans le style de Sherlock Holmes, et on évite à la fois la science un peu louche du premier et le James Bondisme du troisième.

Le duo de dessinateur Turk et de Groot est excellent. L'action est bien rendue, et le découpage en cases de tailles différentes passe comme une lettre à la poste.

Le scénario de Greg, drôle et bien ficelé, mélange très habilement une intrigue vraisemblabe avec des pertes de flegme du héros hilarantes.

Bref, à lire!


Chronique rédigée par DOD le 29/06/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 31 (93,94 %)
  • 2 (6,06 %)
  • Total : 33 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,07 10,07 10,07
Acheter d'occasion : 21,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.88
Dépôt légal : Aout 1978

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Clifton, tome 2 : Le voleur qui rit, lui attribuant une note moyenne de 3,88/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 3 2020
   

j'avais bien aimé cet album lors de ma première lecture. Je relis maintenant les aventures de Clifton, mais sur l'intégrale des éditions du Lombard. du coup je ne pourrais pas aviser l'album dans sa globalité car la seconde aventure qui compose ce titre n'est pas dans l'intégrale que j'ai entre les mains et j'ai oublié de laquelle il s'agissait. Je ne parlerai donc que de l'aventure titre : Le voleur qui rit.
C'est donc toujours un régal à lire ! Dès la première grande (et belle) case on est dans l'ambiance. Les auteurs venaient tout juste de reprendre le personnage et ils se le sont approprié immédiatement. on apprécie l'humour British de De Groot et le dessin clair et précis de Turk.
L'univers de Clifton est déjà là au complet ou peu s'en faut. de nombreux personnages sont présentés. C'est le tome 2 de la collection mais en réalité : la 1ère histoire longue (mais 30 pages seulement) réalisée par le duo Turk/De Groot. Il y a un parapluie couteau-suisse dont Clifton fait des merveilles mais qui disparaitra pourtant des aventures suivantes.
C'est de la BD sans grande prétention mais parfaitement réalisée. divertissant et efficace. bravo

3 1 2011
   

« Le voleur qui rit » est le second album de la série « Clifton ». Il propose aux lecteurs deux histoires mettant en scène le célèbre détective et très british Clifton.

J’avais lu peu de temps avant le premier album « Ce cher Wilkinson » et j’ai trouvé le scénario de ce second album plus réussi que le premier.

Clifton se retrouve confronté à plusieurs reprises aux forces de l’ordre qui le suspectent d’être le responsable (ou au moins un complice) des différents cambriolages dont la ville est victime.

Bêtises, incompréhensions et manque d’efficacité des forces de l’ordre sont au programme, ce qui a le don d’agacer fortement notre détective, qui lui a flairé la bonne piste. Les multiples quiproquos m'ont fait rire.

L'enquête, palpitante à souhait, est entrecoupée d’excellents gags et de l’humour particulier de Clifton.

J’ai préféré cet album car on évite la science peu crédible du premier tome. En somme, un scénario bien amené avec une fin intéressante.

La deuxième histoire présentée est moins sympathique, elle ne m’a pas marquée plus que ça. Je préfère ne pas en parler. Elle est vite lue et vite oubliée.

Côté dessin, rien à dire. Ce n'est pas un chef d'oeuvre mais c'est sympa à regarder.

Pour conclure, un album à conseiller pour les fans de la série.

19 12 2009
   

J'ai beaucoup aimé le scénario de la première histoire, qui n'est pas sans rappeler celui du troisième Die Hard (avec Bruce Willis). Des cambriolages en série, auxquels la police ne comprends rien, qui masquent une affaire plus importante ... Je n'en dis pas plus. Sinon que Clifton lui-même fini par être suspect aux yeux des forces de la loi, ce qui en rajoute une couche. Et on est toujours dans le style Hercule Poirot, dans la bêtise et l'incompréhension des forces de police de Scotland Yard, alors que le détective privé, Clifton, a tout compris, lui.

Il y a deux histoires dans ce tome, la seconde est nettement moins bonne à mon avis. D'ailleurs, le trait du dessin est visiblement de Macherot, l'auteur original, qui a laissé tomber la série après quelques vaines tentatives. C'était une bonne idée, il faut le reconnaitre, mais les élèves Turk et Degroot, aidés en la circonstance de l'incontournable Greg, ont dépassés le maître.

Il y a toujours cet humour britannique, celui des James Bond avec Roger Moore, qui consiste a énoncer des vérités avec calme et sang froid. "Jetez donc ce goulasch dans la cheminée, elle a bien besoin d'être mastiquée". Trop fort. Bref, encore un très bon moment de lecture, qui s'adresse quand même plutôt aux jeunes. Mais c'est du tout bon.