46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1 : Ce cher Wilkinson
 

Clifton, tome 1 : Ce cher Wilkinson

 
 

Résumé

Clifton, tome 1 : Ce cher WilkinsonAfin d'acceder au résumé de Clifton, tome 1 : Ce cher Wilkinson, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Clifton, tome 1 : Ce cher WilkinsonVoici le premier album d'une série de plus de 20 ans qui reprend les aventures du Colonel Clifton inventé par Raymond Macherot en 1959. L'histoire reprend une même idée d'ailleurs de coffre-forts qui disparaissent, déjà imaginée par Macherot.

Clifton est une série qui mélange magnifiquement enquête policière et humour, avec des plans inspirés du cinéma. Le dessin est clair et efficace, et le scénario est lent à se mettre en place car toujours interrompu par des gags, mais tout se tient, et le mélange humour - enquête est particulièrement bien rendu.

Seul bémol, la fin nous laisse un peu sur notre faim, on aurait préféré une réponse plus rationnelle. Ceci dit, un très bon ouvrage qui donne le ton à une série excellente.


Chronique rédigée par DOD le 29/06/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de DODReflet de l'avatar de DOD
Statistiques posteur :
  • 31 (93,94 %)
  • 2 (6,06 %)
  • Total : 33 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Aout 1978

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Clifton, tome 1 : Ce cher Wilkinson, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 4 2020
   

Un petit 4 pour cette aventure très réussie bien que sans prétention. Le dosage humour, suspens, énigme et enquête est presque parfait. Presque car la véritable intrigue n'est lancée qu'à partir de la page 22 avec l'arrivée de l'inspecteur Haig. Mais ce n'est pas très gênant car tout ce qui précède n'est pas QUE prétexte à des scènes humoristiques : il y a aussi du mystère teinté de fantastique et ces premières pages passent donc très bien.
Le duo Clifton/miss Partridge fonctionne bien et les autres personnages sont très réussis (Wilkinson, le nullissime John Haig, le bibliothécaire et le tatillon sergent Strawberry, hilarant.)
Cette réussite est grandement due aux excellents textes de DeGroot et aux situations qu'il imagine, mais aussi au dessin clair et simple de Turk très expressif. Je regrette juste de sa part les suites fréquentes de cases sans décor (ex: P.20 ou 25). D'autant plus que lorsqu'il les fait, ses décors sont plaisants.

Pour finir il faut signaler que durant les prépublications dans le journal de Tintin, ce 1er tome était en fait, en 1977, la 2ème aventure en 46 planches de Clifton et la 4ème longue aventure si l'on compte aussi comme longues les 2 histoires de 30 planches qui la précédèrent. C'est un choix éditorial qui l'a placé en ouverture de la série. Bon choix car histoire complète de 46 planches et meilleure, je trouve, que sa prédécesseur "Sir Jason" (prépublié en 75).
Une bien plaisante aventure qui donne envie d'en lire plus de ce héros rigolo.

16 12 2010
   

« Ce cher Wilkinson » est le premier album de la série « Clifton ». Je connaissais déjà cette série de nom et de visu car un de mes amis en faisait la collection. A l'époque, il les possédait tous. Cependant, je n’en avais encore jamais lu. Avec ce tome, j’ai enfin pu découvrir réellement l’univers de Clifton et j'ai ainsi pu me faire une petite idée sur cette série.

J’ai apprécié la lecture, j’ai passé un bon moment mais le scénario est loin d’être extraordinaire, je reste un peu sur ma faim. L’histoire est tout de même originale, elle mêle action, enquête et humour.

J’ai bien adhéré aux personnages principaux (Clifton et Miss Padrige), à l’humour anglais de ces personnages. A noter les remarques sur la bouffe anglaise, c’est sympa car je partage tout à fait le point de vue que les anglais mangent très mal et des choses bizarres.

Cet album a le mérite de m’avoir fait découvrir le personnage de Clifton, son univers et son humour british et m’incite à lire d’autres albums de la série. Je qualifierais donc cet opus comme un bon début pour la série en espérant trouver une progression scénaristique dans la suite des albums.

10 12 2010
   

Croyez-vous a la psycho-kinésie? Non? Le colonel clifton n'y croyait pas non plus jusqu'au jour ou son assiette de goulash s'est mis a bouger toute seule...Des cambriolages de coffre-fort inexplicables dans la ville, le colonel fait tout de suite le rapprochement entre ces 2 événements surnaturels...
Pour un premier tome les auteurs nous offrent une histoire originale mélangeant suspense et humour anglais sans perdre le fil de l'histoire...Le comique se trouve soit dans les répliques soit dans les arrières plans. Les auteurs n'oublient pas d'ironiser sur la fameuse cuisine anglaise (que nous aimons tant)..

Les dessins sont simplistes mais agréable a l'oeil par contre les couleurs sont un peu vieillotes.
Un bon premier tome, ou l'on passe un bon moment de lecture.

19 12 2009
   

C'est une bande dessinée bien gentille, qui vous fera passer un bon moment. Turk et Degroot, les auteurs de "Robin Dubois", reprennent le personnage de "Clifton" créé par Macherot avec beaucoup d'humour. J'ai bien aimé par exemple les remarques sur la cuisine Anglaise, où même les Anglais ont compris que leur cuisine est abominable. Encore que, un prix de cuisine décerné par des Anglais, vu qu'ils n'y comprennent rien, a peu de valeur. C'est de l'humour dans l'humour en quelque sorte.

Donc Turk et Degroot, qui en 1975 nous offriront l'excellent "Léonard" est un génie, s'emploient à merveille à nous restituer un mix de Sherlock Holmes et d'Hercule Poirot, et je pense surtout à ce dernier à cause du sergent de Scotland Yard qui est un crétin manifeste. Il y a aussi la miss Padrige, aussi connue que Clifton ne l'est pas. S'ils allaient tous les deux à Rome, on se demanderait quel est ce détective à moustache assis à coté de miss Padrige.

Bref, j'ai bien aimé, j'ai même rit, et ce premier opus est prometteur. Cependant, ce n'est pas de la BD de haute volée, c'est sans prétention, c'est un peu pour les gosses, quand même. Si vous en avez, vous pouvez y aller les yeux fermés.