46 488 Avis BD |20 153 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 3 : La mort de Captain America
 

Civil War (Marvel Deluxe), tome 3 : La mort de Captain America

 
 

Résumé

Civil War (Marvel Deluxe), tome 3 : La mort de Captain AmericaAfin d'acceder au résumé de Civil War (Marvel Deluxe), tome 3 : La mort de Captain America, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Civil War (Marvel Deluxe), tome 3 : La mort de Captain AmericaDernier des trois tomes Marvel Deluxe qui regroupent l’une des sagas les plus marquantes de l’univers des comics. Ce méga cross-over qui s’étend sur plusieurs séries Marvel a influencé le quotidien de nombreux super-héros, mais a surtout mis fin à l'existence du plus grand symbole américain. Le titre de ce troisième tome "La Mort de Captain America" en dit d’ailleurs long sur son contenu. Ce dernier volet de la trilogie en format Deluxe regroupe le one-shot "Iron Man/Captain America : Rubicon", les épisodes #22 à #25 de Captain America vol.5, les deux épisodes de "Civil War : The Confession", ainsi que les cinq chapitres de "Fallen son: The death of Captain America". A noter que les trois tomes Marvel Deluxe sont également disponibles dans un coffret édité à 999 exemplaires.

Le postulat de départ de "Civil War" est la proposition d’une loi de recensement obligatoire pour les super-héros de la part du congrès des Etats-Unis. Si c’est une terrible tragédie qui est à l’origine de cette idée de structuration de la communauté surhumaine, ses conséquences vont plonger les super-héros dans une guerre fratricide. Il y a d’un côté les partisans de cette loi qui oblige les surhumains à agir dans la transparence et de l’autre, les super-héros qui refusent de dévoiler leur identité secrète afin de devenir des agents fédéraux. Chacun doit choisir son camp et ceux qui refusent de se faire recenser sont immédiatement considérer comme des hors-la-loi et se voient contraints de plonger dans la clandestinité. La bataille qui s’engage, avec d’un côté Iron Man et de l’autre Captain America, constitue l’événement Marvel de la décennie.

Le one-shot "Iron Man/Captain America : Rubicon", scénarisé par Christos N. Cage et dessiné par Jeremy Haun, permet de revenir sur les points de vues de Cap et Iron Man, ainsi que sur leur passé commun. Viennent ensuite les cinq épisodes écrits par Ed Brubaker, depuis lors connu comme étant le meurtrier de Captain America. Des épisodes qui reviennent sur les événements qui ont conduits à la fin de ce personnage créé en pleine Seconde Guerre mondiale par Joe Simon et Jack Kirby. Un récit qui confronte Cap à son ennemi de toujours et un épisode #25, dont le contenu atteindra même la une de plusieurs journaux télévisés, dont CNN. J'ai également apprécié les deux épisodes de "Civil War : The Confession" d'un de mes duos préférés : Brian Michael Bendis et Alex Maleev. Une histoire qui permet de saisir les sentiments d'Iron Man juste avant et juste après la mort de Cap.

Les cinq chapitres de "Fallen son" permet aux différents super-héros de faire le deuil de Captain America et les différents chapitres correspondent aux différentes phases de ce deuil : le refus, la colère, la dépression et l'acceptation. Les cinq épisodes, qui sont tous parus en juin et juillet 2007, sont tous dessinés par des auteurs différents (Leinil Yu, Ed McGuinness, John Romita Jr, David Finch et John Cassaday). C'est surtout le dessin d'Ed McGuinness qui nuit à l'unité graphique de l'ensemble et que j'ai trouvé le moins bon des cinq. Le récit illustré par McGuinness est également le moins agréable à suivre avec une construction, basée sur deux histoires en parallèle, qui ne m'a pas vraiment convaincu.

Mais dans l'ensemble, j'ai fort apprécié ce troisième tome, tant au niveau du graphisme que du scénario. Un scénario qui, tout au long de l'album, est plus axé sur le développement psychologique des personnages que sur l'action et un troisième volet qui gravite entièrement autour de la mort de Captain America.

A nous de faire le deuil maintenant !


Chronique rédigée par yvan le 28/10/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 26,98 26,98 26,98
Acheter d'occasion : 26,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Novembre 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Civil War (Marvel Deluxe), tome 3 : La mort de Captain America, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 8 2015
   

Je suis clairement déçu à la lecture de cet album. Je ne suis pas un grand pro de l'univers des super-héros de Marvel mais, dans les deux premiers albums, j'avais réussi bon an mal an, à comprendre les tenants et aboutissants de cette guerre entre super-héros, et à m'y intéresser, et à y trouver un certain plaisir de lecture.

Je n'ai en revanche ressenti aucun plaisir à la lecture de ce troisième album, tout simplement parce que je suis perdu, voire exclu du monde proposé par les auteurs. Le scénariste enchaîne les références aux expériences passées entre tous ces super-héros, et finalement, on se retrouve avec un ouvrage pour spécialistes, que je ne suis pas. Par ailleurs, les enchaînements entre les idées me semblent hasardeuses, je n'ai pas compris pourquoi Captain America s'était finalement rendu, ni pourquoi il est mort, ni pourquoi c'est grave (vu qu'il est déjà mort une fois, a priori, et qu'il a déjà été ressuscité on ne sait trop comment). Du coup, on se retrouve avec beaucoup de discussions, de conciliabules, de réflexions diverses et variées, mais on perd le fil de la trame générale.

Le dessin reste joli, dynamique, et pétant de couleur. Par ailleurs, j'ai bien aimé comment les dessinateurs traitaient visuellement les souvenirs ou les expériences passées des protagonistes : trait plus grossier et couleurs moins appuyées, comme pour rappeler les productions plus anciennes.

Tout le monde semble très triste que Captain America disparaisse. Moi, c'est la disparition du scénario qui m'attriste.

1 12 2010
   

Me voila arrivé à la fin de cette trilogie Civil War "Deluxe" si prometteuse. Et bien après un 1er album qui m'a enthousiasmé, un second qui m'a un peu décontenancé, ce dernier achève de me lasser.
Mon intéret est un peu remonté sur le dernier quart de l'album, mais sinon j'ai trouvé que c'était beaucoup de blabla pseudo-psy/pseudo politique sur les choix de différents héros et sur la mort de Captain américa, le pourquoi, le comment et le ressenti de chacun.
Il y a même des chapitres différents ou j'ai eu l'impression de relire encore et encore la même discussion...avec d'autres personnages.
Alors il faut dire que je ne suis pas un expert de l'univers Marvel et ça motive surement beaucoup mon avis. Mais j'ai l'impression que pour s'y retrouver il faut être un accro inconditionnel qui achète toutes les parutions (références à certains évènements, apparition de personnages que je ne connais pas...).
Je croyais pouvoir lire une aventure de l'univers Marvel qui se suffit à elle même mais j'ai l'impression d'avoir eu entre les mains plusieurs pièces d'un énorme puzzle, plus ou moins proches les unes des autres, et surtout, qu'il m'en manque encore beaucoup.
D'ailleurs ce 3ème tome est censé conclure Civil War mais rien n'est fini, surtout le plus important : qu'est-ce qu'il en est du projet de Crane rouge et de Faust, à l'origine de tout ?? Aucune réponse. Ou alors faut-il se ruer chez son marchand de journaux pour tout acheter en espérant tomber sur la conclusion. Et quand on l'aura, un nouveau fil rouge sera déjà démarré qu'il faudra suivre aussi...?
Bon voilà, sinon, côté dessin, c'est des auteurs variés mais plutôt très bons dans l'ensemble. Un style hyper réaliste qui change des premiers "Strange" de ma jeunesse.
Et ce principe de raconter une aventure à travers plusieurs séries différentes est intéressant et amène de bonnes surprises. Une impression de grande richesse de cet univers, mais aussi, je le répète, de puzzle géant incomplet.