46 567 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 4 : Chlorophylle et les croquillards
 

Chlorophylle, tome 4 : Chlorophylle et les croquillards

 
 

Résumé

Chlorophylle, tome 4 : Chlorophylle et les croquillardsAfin d'acceder au résumé de Chlorophylle, tome 4 : Chlorophylle et les croquillards, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

En 1957, Macherot travaille, depuis un certain temps, sur la série Chlorophylle dans le journal Tintin. En ayant assez de voir ses personnages évoluer dans des décors champêtres lors des trois premiers albums ; il décide d’emmener Chlorophylle et Minimum sur l’île de Coquefredouille, dans un cadre parfaitement urbain. C’est l’occasion pour Macherot d’habiller ces personnages et de signer ce qui constitue sans nul doute un chef d’œuvre oublié de la bd franco-belge.
Macherot construit une société parfaitement cohérente, où règne le bon roi Mitron XIII. Les bêtes féroces n’ont jamais mis les pieds sur l’île et cela a permis de construire des cités accueillantes, où les souris vivent en paix avec les oiseaux.

Mais, Anthracite le pire ennemi de Chlorophylle et Minimum a réussi à amener sur l’île deux redoutables prédateurs : les croquillards. Ceux-ci se livrent à une sérieuse entreprise de destruction afin de préparer la réussite financière d’Anthracite, toujours à la recherche du pouvoir. Les morts vont d’ailleurs se succéder. Il faut savoir que cette bd a été éditée vingt ans après seulement par Glénat, parce que l'épisode avait été jugé trop violent par le Lombard. Il faut dire qu’Anthracite est un vrai méchant, bien plus sournois et calculateur que les méchants que l’on trouvait dans la bd franco-belge de l’époque. Les Dalton, à titre de comparaison, sont plus bêtes que méchants.

D'ailleurs, Il est intéressant de noter certains parallèlismes avec la série Lucky Luke notamment sur la lâcheté de la population face aux croquillards. Macherot peint de très belle manière la nature humaine et cela n’est pas sans nous rappeler la période de l’Occupation allemande et les réactions contrastées des populations. De même, les erreurs de l’armée de Coquefredouille sont assez savoureuses.
Pour conclure cet ouvrage est difficile à trouver, mais il est incontournable et il serait bon que les éditions du lombard qui avaient commencé à rééditer Chlorophylle dans la collection Millésimes ne s’arrête pas en si bon chemin…


Chronique rédigée par JAMES RED le 13/03/2008
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de JAMES REDReflet de l'avatar de JAMES RED
Statistiques posteur :
  • 538 (94,89 %)
  • 23 (4,06 %)
  • 6 (1,06 %)
  • Total : 567 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 14,80
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.75
Dépôt légal : Janvier 1961

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Chlorophylle, tome 4 : Chlorophylle et les croquillards, lui attribuant une note moyenne de 4,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 9 2013
   

Un univers original, cohérent et bien pensé... Le dessin est parfait dans le genre et l'histoire est remarquable de bout en bout... Ajoutez à cela un méchant culte, pas mal d'humour, un zeste de critique sociale et beaucoup de charme et de fraîcheur, et vous obtenez ce petit bijou de poésie brute ! À découvrir !...