46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Fatalitas !
 

Chéri-Bibi, tome 1 : Fatalitas !

 
 

Résumé

Chéri-Bibi, tome 1 : Fatalitas !Afin d'acceder au résumé de Chéri-Bibi, tome 1 : Fatalitas !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Chéri-Bibi, tome 1 : Fatalitas !Chéri-Bibi est la prometteuse adaptation en BD d’une des oeuvres de Gaston Leroux, romancier français principalement connu pour son autre héros « Rouletabille » dont l’aventure la plus célèbre est « Le Mystère de la Chambre jaune ».

Concentrer un roman sur une bonne cinquantaine de planches BD n’est pas une mince affaire et le scénariste Pascal Bertho s’en sort plutôt bien en nous proposant un récit émaillé de souvenirs relatés par Chéri-Bibi lui-même. Hormis certains passages un peu rapides, ce premier tome est intéressant. Le lecteur découvre en parallèle les péripéties du Bayard le bateau-prison sur lequel Chéri-Bibi est enfermé et, en flash-back, les meurtres pour lesquelles il se retrouve derrière les verrous. Tout n’est cependant pas dévoilé dans ce premier tome qui sert principalement à mettre le récit en place. Le mystère qui entoure les crimes de Dieppe est entier…

Récit d’une injustice et de la lutte pour la vérité, cette nouvelle série nous présente la France de la fin du XIXe siècle entre Dieppe et Cayenne, époque charnière entre deux siècles où les classes sociales sont encore très marquées, où les mariages arrangés sont la norme et où la justice expéditive s’embarrasse parfois assez peu de la vérité…

Les dessins de Marc-Antoine Boidin sont superbes, le travail sur les couleurs, les ombres et les lumières est impressionnant, bref c’est un plaisir pour les yeux. Les expressions des visages, ou plutôt des trognes, sont également remarquables.

Pour conclure, disons que le premier tome de Chéri-Bibi constitue une belle entrée en matière, le dessin est vraiment très bon, l’histoire prometteuse, espérons simplement que le passage du roman à la BD n’imposera pas trop de raccourcis qui pourraient nuire à la lisibilité de l’ensemble.


Chronique rédigée par BronX le 04/06/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 57 (93,44 %)
  • 4 (6,56 %)
  • Total : 61 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.88
Dépôt légal : Mai 2006

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Chéri-Bibi, tome 1 : Fatalitas !, lui attribuant une note moyenne de 3,88/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 7 2008
   

« Fatalitas… fatalitas… ». Bien aimé. Je me suis retrouvé plongé dans les débuts de l’ancien siècle, à bord d’un navire transportant des bagnards vers Cayenne et où la révolte gronde. J’ai rencontré le « héros » ; une véritable force de la nature qui suinte le désespoir car accablé et accusé de crimes dont il est innocent ; un homme qui va prendre la tête de la révolte. Un homme qui, de toute façon, n’a plus rien à perdre…

« Chéri-Bibi » ?… Je l’ai connu. Du moins du certaine façon. Vers le milieu des années 60, dans mon patelin, s’organisaient régulièrement des matches de catch. Mon grand-père –du comité organisateur- m’y emmenait souvent. Et parmi ces lutteurs, un me flanquait particulièrement la trouille : Chéri-Bibi, un Français, un véritable colosse, une « bête ». En fin de spectacle, tous les « acteurs » se retrouvaient ensuite autour d’un pot et là, surprise, ce géant (pour moi) se révélait être quelqu’un de profondément gentil. Surprenant !…

C’est un peu de ce personnage que j’ai retrouvé dans cette bonne adaptation du classique écrit par Raymond Leroux. Si la trame narrative suit fidèlement le roman, j’ai surtout apprécié un graphisme aussi « dur » que l’histoire ; un trait écorché, dur, qui colle vraiment très bien au sujet. Et ce graphisme crée de véritables ambiances, fait sentir la dureté d’âme de ces personnages, leur désespoir…
Un bien bon premier tome pour un sujet un peu « à part », mais vraiment prenant.

19 5 2008
   

Cette BD a de grandes qualités mais j'attends encore la suite avant d'augmenter ma note.

En effet, n'ayant aucune connaissance de l'oeuvre originale de Gaston Leroux, j'ai trouvé la narration du premier tiers de ce premier album trop embrouillée pour rentrer facilement dans le récit. Les sauts temporels et géographiques m'ont plutôt perdu. Il m'a fallu attendre la moitié du tome pour m'assurer que le narrateur de l'histoire était bien le numéro 3126 et le Chéri-Bibi dont on parlait partout ailleurs. Et encore maintenant, après relecture, les toutes premières pages me semblent un peu confuses pour les comprendre complètement en première approche.
Mais voilà tout pour les défauts...

Car pour le reste, c'est du tout bon.

Le dessin est très sympathique, dans un style dynamique qui me semble inspiré de certains films d'animation modernes. Les couleurs sont excellentes malgré leur origine informatique indubitable. Cette origine ne m'apparaît trop visible que pour une ou deux planches seulement (une image du bateau Le Bayard dans une mer verte illuminée de manière trop artificielle et les planches de combat dans les flammes du cocktail molotov). Mais de nouveau, malgré ces petits détails, je trouve les planches très jolies.

Quant au scénario, il est bon et assez prenant. Le personnage de Chéri-Bibi se forge doucement et au bout de la fin du premier tome, on s'y attache fortement, ainsi qu'à son entourage.

Une bonne intrigue, un scénario qui donne envie de connaître la suite, et le tout joliment mis en image : voilà une série dont il me tarde de lire la suite pour confirmer ma bonne impression.

28 6 2006
   

Voilà un excellent premier tome d’une série adaptée du roman de Gaston Leroux. C’est Pascal Bertho qui retravaille le scénario de cette histoire de Cheri-Bibi, diffusée dans les années 70 sous forme de feuilleton télévisé.

L’histoire d’un honnête boucher de Dieppe qui se retrouve bagnard avec le matricule 3216 et qui se voit vite coller l’étiquette d’ennemi public numéro un. L’histoire d’un innocent révolté, une force de la nature que tout le monde craint et dont rien que le nom fait trembler : Cheri-Bibi.

Le lecteur découvre en parallèle l’histoire de ce bagnard transporté sous haute escorte à bord d’un bateau-prison, et le passé chargé d’aventures de Cheri-Bibi à l’aide de flash-back bien dosés. Les dessins et la colorisation de Marc-Antoine Boidin sont magnifiques.

Bref, sans tomber dans le piège des raccourcis faciles Pascal Bertho parvient à adapter avec brio ce roman en bande dessinée, en nous servant une histoire haletante, tout en gardant suffisamment d’éléments sous la main pour rendre l’attente du deuxième tome pénible pour un lecteur conquis dès les premières planches.

Fatalitas !