46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
 

Chef de Nobunaga (Le), tome 4

 
 

Résumé

Chef de Nobunaga (Le), tome 4Afin d'acceder au résumé de Chef de Nobunaga (Le), tome 4, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Chef de Nobunaga (Le), tome 4A la fin du tome précédent, on avait laissé Ken dans les geôles d'Azaï, voué à une mort certaine. Heureusement, Oichi reconnaît en Ken le même type de pensée que chez son frère et décide de s'intéresser à ce personnage, d'autant que son art de la cuisine se révèle fascinant. Non seulement, cela sauve la vie de notre héros, mais ça lui permet également de rejoindre son camp. Certes, ici, on mise tout sur la cuisine et sur la gastronomie, qui permettent à la fois de sauver la vie d'un seul, de retourner l'issue d'une bataille, et de sauver ainsi des milliers de vie. Cette exagération du pouvoir des bons petits plats pourra déstabiliser, mais comme il s'agit d'un parti pris de l'auteur depuis le début de la série, et que ce dernier de varie pas de son cap, il est difficile de lui en vouloir. Si j'en avais vraiment ras-le-bol (de riz) de tourner autour de ce même sujet, voilà un moment que je lirais autre chose.

Mais voilà, c'est quand même bien monté, cette série. Chaque petites péripéties permet bien sûr de faire l'apologie de la cuisine, mais c'est également l'occasion d'en apprendre un peu plus sur notre héros. A titre d'exemple, le jeu de relations entre Oichi et Ken en début d'ouvrage est bien étudié et permet d'acquérir une vision presque intimiste du caractère de Nobunaga et par là-même, de son serviteur. La péripétie avec Kaede éloigne pour un temps le thème de la cuisine, et le récit prend une teinte de récit d'espionnage. Enfin, pendant le combat des armées, Ken fait preuve d'une certaine ingéniosité, même si je trouve que le postulat de départ, à savoir que l'armée de Nobunaga est composée uniquement de professionnels insensibles à leur entourage, alors que celle de ses adversaires est composée uniquement de paysans moins rompus à l'exercice, est un peu gros.

J'ai été un peu perdu dans les scènes de batailles pour retrouver qui était qui, compte tenu notamment d'un nombre de protagonistes difficilement identifiables sous leurs casques, mais dans l'ensemble, le graphisme se veut clair et accessible à tous.

Je pense que j'ai maintenant adhéré au concept selon lequel un plat bien préparé permet de régler tous les maux de la terre, et de faire passer des messages non permis par la parole. Du coup, j'ai trouvé cet album agréable car présentant des situations différentes et on évite ainsi ce sentiment de répétition qui commençait à poindre en fin de troisième tome. Je vois bien que le concept a ses limites : il risque de s'épuiser rapidement. Heureusement, pour l'instant, ce n'est pas encore le cas.


Chronique rédigée par gdev le 18/10/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3286 (74,23 %)
  • 367 (8,29 %)
  • 774 (17,48 %)
  • Total : 4427 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Septembre 2014