46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
 

Chef de Nobunaga (Le), tome 3

 
 

Résumé

Chef de Nobunaga (Le), tome 3Afin d'acceder au résumé de Chef de Nobunaga (Le), tome 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Chef de Nobunaga (Le), tome 3L'histoire reste agréable : il faut dire que l'auteur s'inspire de valeurs sûres de ces derniers temps pour monter une histoire d'un cuisinier contemporain qui se retrouve, on ne sait trop pourquoi ni comment, transposé dans le passé, au service du grand chef de guerre Oda Nobunaga. Ces voyages dans le temps inexpliqués me font penser à "Thermae Romae" alors que la cuisine élevée au rang d'art ultime, permettant de faire passer toutes les émotions et les idées, me font penser à "Les Gouttes de Dieu".

Au troisième tome, l'ensemble marche encore assez bien, d'autant que les défis de Ken, toujours différents et toujours plus difficiles, permettent non seulement d'entretenir un certain suspense, mais également de rendre le personnage plus percutant. Ici, Ken va cuisiner pour des pauvres villageois, ce qui lui permettra de sauver son chef ; il va, par la cuisine, faire passer des message à des alliés ou encore renforcer leur allégeance, voire même totalement retourner des ennemis. Comme dans les oeuvres précitées, il y a cette exagération palpable : on prend un élément du quotidien (les thermes, le vin et ici la gastronomie) et on l'élève au rang d'art suprême permettant, à lui seul, d'influencer sur la vie et les sentiments des uns et des autres, et de conduire à la paix. Je ne suis pas sûr d'accepter encore bien longtemps l'idée selon laquelle un chef de guerre sanguinaire deviendrait doux comme un agneau juste parce qu'il a mangé une daurade préparée par Ken, mais ici, il y a encore ce souffle de nouveauté qui fait que l'on reste intéressé.

L'autre élément qui assure une bonne dynamique à cet album, c'est cette relation entre le très dur Nobunaga et le très doué Ken : Nobunaga sent que Ken est un atout dans sa manche mais pour autant, ne peut s'empêcher de le mettre dans des positions où il risque sa vie, comme pour s'assurer de sa valeur véritable. Dans le même temps, malgré tout ce que lui fait subir Nobunaga, Ken semble avoir une admiration grandissante pour ce personnage.

Au niveau de l'album en lui-même, les dessins restent très propres comme précédemment, suffisamment détaillés pour sentir le réalisme que veut nous faire passer l'auteur. Je suis parfois un peu perdu dans les personnages, que l'on nomme parfois de leurs prénoms et parfois de leurs noms uniquement : compte tenu des forces en présence, ce n'est pas toujours facile à suivre.

Un troisième tome qui confirme le pouvoir divertissant de la série, tout en ajoutant une touche didactique quant à l'histoire des guerre japonaises médiévales et surtout, quant à la cuisine. Pour autant, il conviendrait désormais que la raison de la présence de Ken dans cet environnement commence à trouver une justification et que le récit s'éloigne un peu des thèmes jusque là abordés parce que la cuisine comme outil de diplomatie en tant de guerre, ça fait un peu deux fois de suite que l'on nous fait le coup dans la série.


Chronique rédigée par gdev le 07/10/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3286 (74,23 %)
  • 367 (8,29 %)
  • 774 (17,48 %)
  • Total : 4427 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,19 6,19 6,19
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50