46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 4 : Le village immortel
 

Chats, tome 4 : Le village immortel

 
 

Résumé

Chats, tome 4 : Le village immortelAfin d'acceder au résumé de Chats, tome 4 : Le village immortel, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Chats, tome 4 : Le village immortelDidier Convard nous livre ici sa théorie de l’évolution. Nous allons de surprise en surprise, le pire étant que l’ensemble reste cohérent et crédible.
Retrouver nos héros est donc un véritable plaisir.
La psychologie des personnages n’évolue plus depuis longtemps, mais finalement dans ce tome ce n’est pas le point central.
Non comme déjà dit, il s’agit ici d’étudier comment réagissent différentes communauté afin de survivre. Comment ces différents groupes évoluent ils ? Comment acceptent ils la venue d’autres races, anciennes ou nouvelles ?

Je me pose juste la question du comment se fait il que toutes les races parlent le même langage ? Enfin, je suis tatillon là…

Finalement, le tout reste assez vivant pour ne surtout pas faire une BD prise de tête. L’action est en quantité suffisante pour créer un nouveau tome agréable, original et avant tout optimiste.

Le dessin est toujours sympathique, même si l’âge de la BD et des techniques de l’époque rendent les couleurs parfois un peu vieillottes.

Un bon 4ème tome, qui poursuit le premier cycle et qui peut se lire indépendamment de la suite.


Chronique rédigée par Chalybs le 25/07/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,97 11,97 11,97
Acheter d'occasion : 9,45
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Mars 1998

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Chats, tome 4 : Le village immortel, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 3 2010
   

La première chose qui retient l'attention dans cet album, c'est la mise en image. Les dessins et couleurs sont nettement meilleurs aux tomes précédents, plus modernes qui font s'estomper cette impression que la série est sortie dans les années 60. Les couleurs sont plus uniformes, moins tranchées et plus dégradées, les jeux d'ombres sont plus nombreux, et le dessin s'en trouve éclairci. En ouvrant cet opus, j'ai été agréablement surpris par ce changement dans la couleur et le dessin, qui donnent un coup de jeunesse à cette série, qui jusque-là, en manquait cruellement. Par ailleurs, l'album est plus facile à suivre, notamment avec une narration plus rythmée, et des dialogues plus suivis, moins haché. Voilà donc que les obstacles qui freinaient la lecture s'estompent sacrément dans ce tome.

Malheureusement, au niveau du scénario, après le coup de théâtre du tome précédent, il ne reste plus grand chose à dire et il est difficile de faire rebondir l'histoire. Ainsi, on nous ressort l'affrontement avec les loups. Certes, ce ne sont pas les mêmes, leur langage est plus évolué, mais on a l'impression que l'histoire se répète un petit peu, chaque tome jusque là présentait des batailles en chats et loups. Le changement de décor, d'ambiance et le tournant du scénario dans ce tome, aurait peut-être été l'occasion d'apporter une certaine nouveauté de ce côté-là. Ensuite, concernant le scénario, je me permets d'émettre quelques doutes. Certes, il n'était pas facile de rebondir après les révélations du tome précédent, mais tout de même, la découverte de ces humains qui ont survécu XX siècles en se reproduisant (alors que la population semble réduite à quelques individus seulement) est assez peu crédible. De même, on a du mal à croire qu'Ève et sa progéniture, qui ne représente que 2 individus, puissent réellement représenter un espoir pour cette communauté : la pauvre enfant risque d'être mise à contribution souvent et très tôt. Tout cela sera peut-être éclairci dans le tome suivant. Pour ma part, je trouve que l'auteur s'est tiré un balle dans le pied dans le tome précédent et qu'il est désormais difficile de faire repartir l'histoire de façon cohérente. On est peut-être dans un univers de science fiction, mais il ne faudrait pas exagérer non plus.

C'est dommage, c'est lorsque les qualités graphiques sont réunies, que le scénario lui, suit un petit peu moins. Pour le reste, le ton est trouvé, le rythme s'améliore, et la présence du marquis permet d'entrevoir des rebondissements dans la suite des événements. En espérant que le cinquième et dernier tome nous propose une fin plus convaincante....