46 557 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Chambre A2
 

Chambre A2

 
 
 

Résumé

Chambre A2Afin d'acceder au résumé de Chambre A2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Chambre A2Julien Parra nous avait très agréablement surpris en 2010 lors de la sortie de "3 Instincts", son premier album édité chez EP Editions. C'est donc avec un intérêt certain que je me suis penché sur ce nouvel album, "Chambre A2".

Il faut dire que l'auteur a le chic pour proposer des sujets inattendus et originaux.
Cet album est une perle de sensibilité, et traite d'une période difficile de l'enfance alors que l'adolescence pointe le bout de son nez. Les personnages sont expressifs et touchants, on s'attache en très peu de pages à Mathieu et Mélina, dont la psychologie très travaillée donne beaucoup de crédibilité et de réalisme à cette histoire.

L'album, découpé en dix chapitres, propose une progression naturelle de la relation de nos deux patients d'une manière très réelle - à tel point qu'on peut se poser la question de la part (auto)biographique de cette histoire.

La fin, quant à elle, tombe comme un couperet sur cette histoire commune naissante, quitte à décontenancer le lecteur qui se voit alors très surpris.

"Chambre A2" est une ode, un hommage à cette période de l'adolescence ou la réalité vient durement bousculer l'imaginaire des enfants, que Julien Parra a su raconter avec maitrise par son dessin inspiré (certaines trouvailles graphiques dont je vous laisse la surprise valent le détour) et une narration impeccable. A lire d'urgence !


Chronique rédigée par Piehr le 28/01/2012
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 15,20 15,20 15,20
Acheter d'occasion : 1,68
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Janvier 2012

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Chambre A2, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 5 2012
   

Le scénariste décide ici de nous faire revivre les amours adolescentes : toujours compliquées, toujours vitales et pourtant toujours futiles. Nous visitons dans cette chambre d'hôpital plusieurs aspects de ces sentiments, entre un Mathieu timide et une Mélina que l'on sent plus émancipée et plus mûre. Deux caractères, deux histoires, mais avant tout deux adolsecents que rien ne rapproche, et qui se rapprochent suite à un coup du sort ou un coup de chance, et qui n'ont d'autres points communs que celui d'être malades. Ainsi, on découvrira tout au long de cet album comment le timide Mathieu, en attente d'un coeur, va tenter de ravir celui de Mélina, déployant un jeu de séduction gauche et maladroit, presque malgré lui. On y découvre surtout comment cet ado peut prendre ses rêves pour la réalité, persuadé que ses envies sont partagées et prémonitoires. C'est l'emballement du coeur et de l'esprit de Mathieu qu'il faut certainement retenir de cet album.

Cette histoire est assez bien conduite et je trouve que le thème ne manque pas d'originalité. Toutefois, après les premières pages, on comprend ce que le scénariste veut nous dire et le scénario semble s'épuiser un peu rapidement. Ca manque un petit peu d'envergure à mon goût et on attend un peu que cela se passe. En effet, s'agissant de deux ados attendant un greffe, on aurait pu s'attendre à une dimension plus dramatique des événements, et à vivre la maladie par ces yeux plus tout à fait innocents, mais pas aguerris non plus. Par ailleurs, la façon dont Mathieu reçoit son coeur aurait dû avoir des impacts sur Mélina mais il n'en est rien. Encore une fois, dans ce récit un peu fleur bleu et très adolescent, les éléments de contexte, plutôt dramatiques, ne semblent pas avoir de prise ni d'impact sur les deux protagonistes. Est-ce à dire que l'amour peut faire oublier les maladies, le deuil, etc ? Est-ce à dire que c'est plus important pour un ado de vivre l'amour plutôt que de vivre tout court ? Je ne sais pas vraiment mais le côté un peu dramatique, un peu lourd du contexte n'a pas été, à mon sens, suffisamment exploité.

Certains effets du dessin mettent bien en évidence les mouvements et les émotions. Il y a un véritable travail de mise en valeur des moments forts du récit, qui permet à cet ouvrage de se classer dans l'improbable catégorie du manga franco-belge. Visuellement, le style peut paraître au premier regard aussi aseptisé que l'hôpital dans lequel se déroule cette histoire mais en y regardant de plus près, on découvre une véritable art de la mise en scène de certains éléments, et si le trait reste simple, il ne manque pas de force.

Mathieu attend et espère un coeur et sa première histoire de coeur : deux éléments de la vie qui auraient peut-être mérité un traitement plus grave permettant une plus grande implication de ma part. Cette histoire est un peu comme le Mathieu qu'elle décrit : malgré des aspects un peu gauches et maladroits, elle a su vivre, mais reste quelque part un peu immature.

3 2 2012
   

Où comment se faire rencontrer deux destins, deux adolescents que tout oppose socialement ?

Bienvenue dans un huis clos de la chambre d'hôpital A2.

Situation exceptionnelle, cas exceptionnel ... de force majeur : mettre un garçon et une fille ensemble dans la même chambre. Mathieu et Mélina, deux adolescents en attente de transplantation d'organe, vont devoir cohabiter.

Entre le garçon timide, introverti, maladroit, en attente d'un coeur et la jeune fille mûre, joyeuse, séduisante, qui elle est en attente d'un rein, une subtile complicité va naître mais à quel prix ?

L'histoire sous forme de tiroir est divisée en 10 chapitres qui sont séparés par des interludes d'un page. Ils sont agréable à la lecture, surprenant au début, mais au fur et à mesure, ils interpellent le lecteur et donne un avant-goût de l'intrigue tout en accentuant le suspens.

C'est d'abord une rencontre improbable entre ce garçon de 15 ans, de parents divorcés et cette jeune fille d'origine arabe bien entourée. Une histoire sentimentale, interdite mais qui va se exister suite à un coup du sort.

Un travail autour de la psychologie des personnages fait qu'on s'attache très vite au duo formé par Mathieu et Mélina. C'est un petit régal de voir le contraste et les différences de leur personnalité et, comment ils vont se rapprocher. Des scènes rocambolesques, drôles, fines et belles.

Des cadrages et une mise en page qui réservent quelques surprises du plus bel effet. Les couleurs sont un des points forts de son visuel. Entre la lumière blafarde propre aux hôpitaux et la couleur unie des pages annonçant l'interlude, il y a un bel équilibre.

La narration est maîtrisée, Julien Parra évite la superficialité !

Il donne une bonne image du corps médical, réactif, présent et attentionné.

Le final est comme la rencontre, improbable mais destinée.

1 2 2012
   

"3 Instincts" claquait comme une gifle qu'on ne voit pas venir. "Chambre A2" fait partie des albums qui vous prennent doucement par la main, vous emmènent sur les chemins que l'auteur souhaite vous faire emprunter, puis finit par vous mettre sur les genoux par sa fin terriblement logique.

C'est une histoire tendre et réaliste. Celle de deux ados, Mathieu et Mélina, qui attendent tous deux une transplantation. Un accident survenu dans l'hôpital justifie qu'ils occupent la même chambre, la règle de l'interdiction de la mixité devant être exceptionnellement écartée.
Lui est introverti, sympa mais craintif. Elle semble plus dégourdie, avec un caractère déjà affirmée, et surtout, elle est séduisante sans être séductrice.

En quelques pages, Parra plante remarquablement la psychologie des personnages, auxquels ont s'attache très vite. Son graphisme précis et fluide, ses couleurs qui expriment la lumière crue de l'hôpital, son art du mouvement et les quelques gags parsemés ici ou là, apportent une palette riche d'émotions dans ce huis-clos.

En embrassant un thème universel, celui de la puissance des sentiments vécus par les ados, le jeune auteur signe un petit exploit narratif doublé d'une prouesse graphique : son récit est touchant sans jamais verser dans la superficialité ou la mièvrerie. Son esthétique se met au service d'une histoire terriblement humaine.

Julien, Mathieu, Méli, on ne vous oubliera jamais...