46 491 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
 

Ce qui est à nous - Deuxième époque, tome 4 : Aux matelas

 
 

Résumé

Ce qui est à nous - Deuxième époque, tome 4 : Aux matelasAfin d'acceder au résumé de Ce qui est à nous - Deuxième époque, tome 4 : Aux matelas, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ce qui est à nous - Deuxième époque, tome 4 : Aux matelasDavid Chauvel poursuit sa grande saga sur l'histoire de la mafia.

Avec son dessinateur, ils en sont déjà au 9ème album de la série en 5 années... et les amateurs sont au rendez-vous.

Ce nouvel opus relate la guerre des gangs la plus meurtrière de l'histoire de la mafia aux Etats-Unis.

Basé sur une très solide documentation, bénéficiant d'un graphisme de très bonne tenue -au trait un peu "comme en ce temps-là"-, l'histoire -historique- se lit d'une traite.

Pas de chichis. Un mélange d'explications et d'action bien rôdé. Et quand ça pète, ça pète !...
Une épopée incroyable, réelle, qui rappelle l'univers de la sage du "Parrain" ou de "Il était une fois l'Amérique" de Sergio Leone. A lire avec un fond sonore d'Ennio Morricone.


Chronique rédigée par LYmagier le 19/06/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 2911 (92,44 %)
  • 154 (4,89 %)
  • 84 (2,67 %)
  • Total : 3149 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 6,01
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Avril 2005

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Ce qui est à nous - Deuxième époque, tome 4 : Aux matelas, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 6 2006
   

La mort de Gaetano Reina (qui voulait rejoindre le clan des Castellammarrese) n’a pas raté son effet, car elle va entraîner la plus grande guerre de clans que la mafia italo-américaine n’ait jamais connue. La guerre des Castellammarais a commencé, la guerre entre les hommes de Maranzano et ceux de Masseria.

Les cadavres s’empilent et les gros bonnets se mettent tous «aux matelas» : plus d’habitudes, quasi plus de sorties sauf sous grosse escorte. Mais à ce jeu là, Maranzano semble le plus fort, car Masseria perd un à un ses lieutenants.

Dans l’ombre Lucky Luciano attend le moment propice pour faire pencher la balance et se débarrasser définitivement de son chef Joe Masseria, afin de prendre le contrôle de la côte Est. Il est aussi bientôt temps de mettre un terme à ce massacre qui affaiblit les différentes familles, surtout en cette période de crise. Salvatore Maranzano ou Joe le patron : un des deux devra mourir pour arrêter le massacre !

Ce tome-ci est un peu moins indigeste que le précédent au niveau des noms. Mais malgré une trame principale plus facile à suivre, on se retrouve quand même avec beaucoup d’assassinats de seconds couteaux dont on a souvent du mal à savoir à quel camp ils appartiennent.