45 866 Avis BD |19 861 Albums BD | 7 817 séries BD
Accueil
Tome 1 : Carnet de santé foireuse
 

Carnet de santé foireuse, tome 1

 
 

Résumé

Carnet de santé foireuse, tome 1Afin d'acceder au résumé de Carnet de santé foireuse, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Carnet de santé foireuse, tome 1Cet album, c’est avant tout un témoignage : celui de l’auteur Polza qui est atteint d’une maladie peu connue, la maladie de Crohn, et qui a recensé dans ce carnet les différents dessins qu’il a pu faire au cours de son périple médicale. On le découvre allant de galères en galères, démuni face à une maladie qui non seulement est douloureuse, mais également difficile à assumer socialement : on parle quand même de troubles intestinaux et de conséquences qui relèvent de l’intime. Un corps médical peu à l’écoute, incompétent dans un premier temps avant de tomber sur le bon spécialiste, une première opération mais également une seconde suite à un abscès lors de la cicatrisation, et une rémission physique qui n’en est pas vraiment une si elle ne s’accompagne pas d’un régime alimentaire adéquat. Au travers ce carnet de croquis, (plutôt que de dessin), qui expriment la douleur, l’incompréhension vis-à-vis du corps médical, la colère envers son fonctionnement, et surtout l’amour des siens, on vit l’expérience de Polza. Ces dessins sont parfois tordus de douleur, ou encore relève du fantasme délirant sous le coup des médicaments. Mais Polza aime également être juste : s’il n’a pas été ravi de ses séjours à l’hôpital, s’il n’a pas été transcendé par toutes ses rencontres avec le corps médical, il sait reconnaître, remercier, et évoquer ceux qui l’on aidé. Polza nous présente une vérité brute, celle de sa propre histoire, et la délivre donc comme il l’a vécue : sans prendre de pincettes. Cette sincérité de ton, et surtout ce courage pour publier les croquis de son carnets qui lui servait d’exutoire à certains moments de sa maladie, font tout l’intérêt de cet ouvrage. On n’est pas à se dire si c’est joli ou pas, si c’est bien conté ou pas, si c’est crédible ou pas, si c’est bien découpé ou pas… on lit juste le témoignage d’un homme qui a voulu faire partager plus largement ses tourments face à une maladie méconnue, comme pour dire que si la maladie n’est pas totalement vaincue, la honte, elle, l’est.


Chronique rédigée par gdev le 03/09/2017
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3076 (74,41 %)
  • 328 (7,93 %)
  • 730 (17,66 %)
  • Total : 4134 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 33,20 33,20 33,20
Acheter d'occasion : 28,76
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Septembre 2015

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Carnet de santé foireuse, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 8 2018
   

Pozla raconte son combat contre la maladie de Crohn, cette maladie qui s'en prend à son intestin : une MICI (maladie inflammatoire chroniques intestinales) comme on appelle cela dans le jargon médical.
Dans un style très énergique qui prend la forme d'une sorte de blog au jour le jour ; Pozla dessine ses tourments gastriques, explose les codes, fait une introspection du plus profond de ses entrailles.
On aurait pu s'attendre à une chronique dramatique sur cette terrible maladie qui vous anéantit à petits feux. Mais, Pozla préfère raconter ça sur le mode humoristique, dépeignant les erreurs d'analyse médicale des médecins, ses problèmes post-opératoires, ses crises de diarrhée impromptues qui l'empêchent de sortir boire un verre, ses régimes alimentaires à base de soupes. Son dessin oscille entre une description très précise du système digestif et des moments empreints d'une réelle poésie
On est souvent ému, on sourit souvent sur les descriptions du milieu médical (le moment du rasage à l'hôpital est très drôle) et au final, on ressort de cette lecture soulagé qu'il ait pu s'en tirer.