44 871 Avis BD |19 346 Albums BD | 7 676 séries BD
 

Capitaine Albator : Dimension Voyage, tome 1

 
 

Résumé

Capitaine Albator : Dimension Voyage, tome 1Afin d'acceder au résumé de Capitaine Albator : Dimension Voyage, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Capitaine Albator : Dimension Voyage, tome 1Forcément, ce qui fait l’intérêt de cet album, c’est son côté « Madeleine de Proust ». J’y ai passé des heures, gamin, à regarder le Capitaine Albator et consorts (Flam, Maître de l’Univers, Ulysse 31 et tant d’autres).. Aussi, je n’ai pas résisté à l’envie de me plonger une nouvelle fois dans l’univers, quelques décennies après… Et ca fonctionne plutôt pas mal, on a cette ritournelle dans la tête qui nous accompagne tout au long du récit et on se réinvente ces voies nasillardes de tous ces membres d’équipages au physique improbable, totalement disproportionnés notamment s’agissant des têtes… Le charme est là, à n’en pas douter et même sans lire l’histoire, je l’aime déjà cet album, comme j’ai aimé le personnage de DA.

L’histoire en elle-même, on la connaît : les Sylvidres veulent envahir la Terre et ne trouveront pour seule résistance que l’Arcadia du Capitaine Albator, et ses quarante membres d’équipage, dont Nausica, une extra-terrestre. Il y aura également Esmeralda quelque part dans le tableau. La narration est ici ultra-rapide et finalement, on ne passe que très de peu de temps à nous présenter le Capitaine ou les velléités des Sylvidres. Mais bizarrement, il ne se passe pas non plus grand-chose, si ce n’est le recrutement par Albator du Taida, le fils d’un scientifique humain qui a alerté en vain le gouvernement sur une possible invasion avant d’être assassiné par les Sylvidres elle-même. Ainsi, on a l’impression que ça traîne un peu en longueur sur certains passages, alors que les informations importantes sont rapidement évoquées dans le coin d’une vignette ici ou là. Le rythme en pâtit forcément.

Quant aux dessins, si le physique des personnages secondaires est assez grossier, voir ridicule, comme dans mon souvenir, celui d’Albator me semble également totalement disproportionné : des jambes super fines et super longues, pour finalement un tronc plutôt petit : il a une drôle de gueule, notre Albator, mais parions que tout cela va s’arranger…

Je suis certainement plus séduit par le souvenir que fait remonter en moi cet album que par ses qualité intrinsèques mais je suis séduit quand même….


Chronique rédigée par gdev le 20/04/2017
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 2878 (76,48 %)
  • 254 (6,75 %)
  • 631 (16,77 %)
  • Total : 3763 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,08 7,08 7,08
Acheter d'occasion : 3,46
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Février 2016