46 567 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 4 : L'Homme avec les oiseaux
 

Candélabres, tome 4 : L'Homme avec les oiseaux

 
 

Résumé

Candélabres, tome 4 : L'Homme avec les oiseauxAfin d'acceder au résumé de Candélabres, tome 4 : L'Homme avec les oiseaux, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Candélabres, tome 4 : L'Homme avec les oiseauxAlors là, non ! Déçue, je suis. Déçue, déçue, déçue. Le tome 3 nous laissait avec de nombreuses questions dont je pensais trouver, sinon toutes, du moins certaines réponses au tome suivant. Il n'en est rien. On tourne en rond, on s'englue dans l'histoire de la relation plus qu'ambigüe entre Paul et son ami d'enfance, David. J'ai trouvé ça d'un lourd ! Par ailleurs, l'histoire avec las candélabres n'avance pas, à se demander si l'auteure sait où elle veut en venir, on fait du surplace.

Le dessin, par contre, me déplait un petit peu moins ; l'irruption et la disparition de Solédango notamment, sont mieux mises en scène, de même la mise en couleurs est assez réussie. le seul truc que je continue de lui reprocher, et que je trouve franchement gênant, c'est l'extrême raideur des personnages, le peu d'expressivité de leur visage (après avoir goûté à Nana, on devient exigeant) bref, le caractère figé de tout ça, alors même qu'il est question de danse et de feu, qui sont pour moi synonyme de grâce et de fluidité. Rien de cela, ici.

Bref, grosse déception. Un album pour rien.


Chronique rédigée par Doña Hermine le 16/04/2006
 
 
Avis de :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Doña HermineReflet de l'avatar de Doña Hermine
Statistiques posteur :
  • 153 (85,96 %)
  • 14 (7,87 %)
  • 11 (6,18 %)
  • Total : 178 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 1,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 18,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Février 2006

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Candélabres, tome 4 : L'Homme avec les oiseaux, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 1 2015
   

Voilà une saga qui m’a longtemps fait de l’œil et à laquelle je savais que je n’allais pas pouvoir résister au long terme, même si le cinquième tome ne verra probablement jamais la lumière du jour…

La narration sous la forme d’un long flash-back n’est pas des plus originales, mais permet à Paul Klarheit de nous conter son incroyable histoire en alliant simplicité et efficacité. C’est lors d’une promenade à cheval que le jeune paraplégique rencontra pour la première fois un « Candélabre » et que son destin bascula. Cette rencontre avec Julien Solédango lui permis en effet de retrouver l’usage de ses jambes et de devenir un danseur étoile.

Cet univers peuplé de créatures fantastiques capables de maîtriser le feu me séduit depuis le premier tome. Le mystère qui entoure ces êtres étranges, cette source et ce tableau fonctionne à merveille et contribue à tenir le lecteur en haleine. Si le mystère s’éclaircit au fil des tomes, toute la lumière n’est cependant pas faite et beaucoup de questions demeurent donc encore en suspens à la fin de ce quatrième volet.

Depuis le tome précédent, le scénario semble vouloir plus se concentrer sur la relation entre Paul et David/Solédango et sur les sentiments qui le consument les personnages de l’intérieur. Si cette mise à nu des sentiments insuffle beaucoup de sensibilité à l’ensemble, le « coming-out » de Paul prend trop de temps. Je comprends qu’il mette effectivement du temps à comprendre ses désirs parfois contradictoires, mais l’auteure s’attarde un peu trop sur cette partie du scénario, au détriment du rythme. Le récit s’enlise donc quelque peu et les nombreuses scènes de bavardages contiennent malheureusement quelques longueurs. Les thèmes abordés, tels que le handicap, la danse et l’homosexualité, demeurent néanmoins intéressants, surtout lorsqu’il sont abordés avec la délicatesse et la sensibilité d’un auteur féminin.

Visuellement, le graphisme, qui me rebutait un peu au départ, s’améliore au fil des tomes. Le trait fin d’Algésiras accompagne avec brio l’atmosphère poétique et sensuelle du récit. L’aspect figé et le manque d’expressivité des personnages me dérange moins qu’au début, mais quand je vois ce qu’un Bastien Vivès parvient à faire avec sa "Polina" au niveau de la danse, je me dis qu’une chorégraphie plus virevoltante et plus expressive aurait pu emmener cette saga vers un niveau supérieur. L’absence de décors et le choix des tons au niveau de la colorisation rendent également le graphisme un peu trop froid par rapport à la chaleur dégagée par le scénario.

Suite aux louanges de lecteurs enflammés, je m’attendais à ce que cette série puisse mettre le feu à ma passion de bédéphile, mais il s’agit finalement plus d’une très belle étincelle qui a su me garder au chaud le temps d’une lecture et de braises qui resteront moins longtemps rougeoyantes que prévu. Une bien belle série, qui mérite d’être découverte, et un quatrième tome qu’il faudra malheureusement qualifier de dernier…

Kty Konéko :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
6 3 2011
   

J'ai adoré
Le récit se concentre sur les relations troubles entre Paul et David, et celles ambigues entre Paul et Solédango.
Du coup, on peut avoir l'impression que l'histoire se ralentit... mais c'est pour mieux se centrer sur ces personnages
L'histoire est à un tournant...
5 ansd après, j'aimerai bien lire la suite des révélations...