46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
C'est un oiseau...
 

C'est un oiseau...

 
 

Résumé

C'est un oiseau...Afin d'acceder au résumé de C'est un oiseau..., merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de C'est un oiseau...Qu'on ne s'y trompe pas, ce n'est pas une histoire sur Superman mais celle d'un scénariste amené faire vivre ce personnage culte. Le plus célèbre de tous les Super-Héros, même s'il n'est pas le plus vendeur.

Formidable mise en abîme du travail d'auteur, ce magnifique récit prend le parfait contrepied de l'imagerie du comics, tant la narration emprunte au roman et le graphisme à la bande dessinée "classique".

Ne cherchez pas de bastons, de bons à sauver ou de méchants à neutraliser, il ne s'agit que d'histoires d'humains, où la figure du Kriptonien est abordée à travers les nombreux symboles qu'il incarne. On suit Steve dans son introspection, qui est amplifiée par ce contrat qui vient faire choc dans sa carrière, alors même qu'il est au carrefour de sa vie sentimentale et sur le point de percer un lourd secret familial.

Le dessin de Kristiansen, dont le premier album était un Superman "grand public" uniquement édité au Danemark, tire parfois vers l'abstrait et sait également véhiculer des émotions qui sont le reflet des souvenirs d'enfance, des rêves éveillés du créateur qui plonge dans ces idées ou de ses angoisses existentielles.
Le final est vraiment réussi, car il dégage un profond humanisme.

"C'est un oiseau..." est une très belle surprise. Un album touchant, doublé d'un hommage réussi à l'Homme d'Acier. Un titre qui renforce l'intérêt de cette collection Vertigo, parce qu'il compte parmi les œuvres qui sortent du lot tant elles peuvent s'avérer originales !
A découvrir, qu'on soit fan de comics ou pas. C'est bien la force de cet oiseau...


Chronique rédigée par Hellspawn le 08/11/2010
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de HellspawnReflet de l'avatar de Hellspawn
Statistiques posteur :
  • 446 (38,99 %)
  • 689 (60,23 %)
  • 9 (0,79 %)
  • Total : 1144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 16,10 16,10 16,10
Acheter d'occasion : 10,93
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.17
Dépôt légal : Septembre 2010

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD C'est un oiseau..., lui attribuant une note moyenne de 4,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 4 2017
   

Cette BD n’est vraiment pas comme les autres. Un comics qui traite de Superman, ce n’est pourtant pas si exceptionnel que cela. Mais ce comic ne traite pas de Superman, ou alors, pas que du Superhéros. On s’intéresse avant tout à l’auteur à qui on propose de reprendre ce qui apparaît comme le Graal pour bon nombre d’auteurs, mais qui n’a aucune sympathie pour ce personnage, trop associé à un drame familial qui a des répercussions sur son présent et sur son avenir. Et le récit prend une nouvelle tournure : le sujet principal de cet ouvrage ne sera pas Superman, ni même ce Steven, non, ce sera la maladie de Huntington : une maladie qui a tué sa grand-mère et qui semble ne pas vouloir s’arrêter là. Une maladie qui se rappelle au bon souvenir de Steven alors que ca fait des décennies qu’il l’avait chassée de son esprit. Un Super-Mal que le Superman réveille, en somme. Par les esquisses, par les idées que Steven balance sur le papier, tentant de chercher une idée pour le Superman qu’on lui propose d’écrire, il va donner au super-héros tout un tas de formes différentes, tout un tas de réflexions différentes, autant d’allégorie de son mal-être. Émotionnellement assez fort et impliquant, l’approche de la maladie dans cet ouvrage et novatrice et, si on peut parfois se sentir gagné par une certaine langueur tristoune, portée par un dessin à mon sens très terne et peu défini, les dernières pages viennent balayer d’un revers de mail tout ce mal-être qui transpirait de ces pages, aussi bien celle de cet album que celle griffonnées par Steven.

"C'est un oiseau..." est un drôle d’oiseau dans le monde dessiné et, en tant que tel, mérite que l’on s’y intéresse.

8 11 2010
   

Steve est un scénariste dans la trentaine qui, un beau jour, se voit proposer de reprendre la série "Superman" par son éditeur. Pour n’importe quel autre auteur de comics, ce serait là, la consécration suprême, l’offre à ne jamais refuser. Seulement, Steve n’accroche pas du tout à ce personnage finalement moins vendeur que célèbre. Il le trouve inhumain, irréaliste, mal habillé, trop parfait et pas assez vulnérable et puis, il y a ces désagréables souvenirs d’enfance qui refont surface à la vue du «S» qu’arbore fièrement le plus connu des surhumains sur son torse. Alors qu’il cherche désespérément de l’inspiration, sa vie personnelle sombre de tous les côtés. Son père a disparu, sa vie de couple bat de l’aile et un terrible secret familial menace de tout faire voler en éclats. Comment s’accrocher à un personnage de fiction invincible, auquel il ne parvient pas à s’identifier, alors que tout semble si vulnérable dans le monde réel …

A défaut de livrer une énième aventure d’où le surhomme sort inévitablement vainqueur, Steven T. Seagle livre un récit autobiographique. Une mise à nue qui permet à l’auteur de partager ses angoisses et d’aborder des thèmes intéressants, tels que la peur de la mort, l’isolement, les non-dits familiaux, l’angoisse de la feuille blanche et le besoin de trouver refuge auprès de héros comme Superman. Si ce dernier n’apparaît quasiment pas dans cet ouvrage, l’auteur s’amuse cependant à éplucher le mythe du dernier Kryptonien. Analysant un à un les éléments qui font de lui une véritable icône, Steven T. Seagle tient une réflexion intéressante sur l’influence du personnage sur la société contemporaine, tout en tirant une parallèle sur les déboires de sa vie privé. L’exercice est parfaitement maîtrisé et d’une justesse et intelligence rare.

Le scénario intimiste de Steven T. Seagle se retrouve sublimé par le graphisme de Teddy Kristiansen. Déjà partenaires sur "House of Secrets", le duo fait preuve d’une belle complémentarité. Alternant les styles graphiques avec une aisance déconcertante, le dessinateur danois livre un travail remarquable.

« Regarde ! Là, dans la vitrine du libraire ! »
« Oh, c’est un récit de Superman ? »
« Non, c’est bien trop profond pour être une aventure de l’Homme d’Acier ! »
« Ah, c’est quoi alors ? »
« "C'est un oiseau..." »