46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 101 : Buster Brown (Intégrale)
 

Buster Brown, tome 101 : Buster Brown (Intégrale)

 
 

Résumé

Buster Brown, tome 101 : Buster Brown (Intégrale)Afin d'acceder au résumé de Buster Brown, tome 101 : Buster Brown (Intégrale), merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Buster Brown, tome 101 : Buster Brown (Intégrale)Voici une petite perle du siècle dernier.

Je ne croyais pas trop en cette BD, qui ne payait pas de mine. Je n'ai rien contre le fait de lire une BD du début de siècle dernier (ça m'est déjà arrivé plusieurs fois), mais bon, aujourd'hui, et contrairement à "Little Nemo", qui se souvient de Buster Brown ?

Bon, je dois dire tout de suite que si j'ai trouvé cette BD très bien, elle est aussi très inégale (mais bon, à l'origine, c'était publié de façon hebdomadaire donc j'imagine que ça doit jouer). Alors (et surtout au début en fait), il y a des planches géniales (dès fois, meilleures qu'une planche de "Little Nemo"), assez drôles. D'ailleurs l'humour est assez spécial et recherché, je ne pense pas qu'il plaira à tout le monde : c'est un mélange entre un humour très potache qui découle des farces du petit Buster et de ses punitions (je suis pas toujours friand de cet humour, mais dès fois ça fonctionne bien), et un humour beaucoup plus décalé venant des fausses moralités qu'écrit Buster en fin de gags : cette moralité est à prendre au second degré et est dès fois assez absurde. Je me suis surpris à plusieurs reprises à bien rire en lisant "Buster Brown", et même lorsqu'on ne rit pas, on ne s’ennuie pas si on distille sa lecture.

En plus de ça, le dessin est quand même très joli, un peu daté, évidemment, et aussi un peu maladroit dans les premières planches. L'encrage n'est pas parfait, car pas assez affirmé par moment, mais reste assez hachuré donc agréable à regarder. Le dessin et les couleurs ont un petit côté baroque qui n'est pas pour me déplaire.

"Buster Brown", une réussite, assurément à découvrir...


Chronique rédigée par Superjer le 01/04/2013
 
 
Statistiques posteur :
  • 929 (75,90 %)
  • 98 (8,01 %)
  • 197 (16,09 %)
  • Total : 1224 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 50,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Septembre 1976

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Buster Brown, tome 101 : Buster Brown (Intégrale), lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 4 2013
   

Oups !... la belle Intégrale Horay ; j'allais oublier !...
Buster Brown apparaît pour la première fois, et ce aux Etats-Unis, dans le supplément dominical du New York Herald du 4 Mai 1902.
JE SAIS ! C'EST TRES VIEUX !... Ca fait plus de 110 ans !… 110 !.., vous vous rendez compte ?…
Il y restera jusqu'au 31 Décembre 1905.
Deux semaines plus tard, la famille Brown déménage dans le quotidien "New York World". Elle y vivra jusqu'au 15 Août 1920.

Buster Brown ?... C'est un petit garçon de bonne famille.
Il vit dans un milieu (très) bourgeois. Malgré toutes les attentions qu'on lui porte, il se révèle très vite en tant que "petit morveux mal élevé".
Avec ses parents, Buster voyage souvent en Europe et aux Etats-Unis.
Accompagné d'une sorte de bull-dog appelé Tige, il passe le plus clair de son temps à élaborer les farces les plus pendables.
Mais les histoires ont toutes une bonne fin : Buster, réaliste, y fait l'analyse de ses mauvaises actions et en tire une morale disons... personnelle.

Buster ?... A le lire maintenant, c'est vraiment le sale gamin en petit col bateau qu'on a envie d'étrangler.
Dès sa parution, il va bénéficier d'un succès immédiat aux Etats-Unis ; surtout dans la "up middle class". Qu'est-ce qu'on peut rire de ses farces du genre : "Et Buster de donner un grand coup de pied au Noir qui ne l'a pas salué !..."
Marrant, non ?... Il faut dire que nous sommes au tout début des années 1900 et qu'un racisme notoire frise encore l'indécence aux USA (tiens, au fait, et actuellement : ça a changé ?...)

Buster ?... Cet insupportable môme est néanmoins le reflet d'une certaine idée de l'Amérique puritaine, bien pensante et conservatrice d'il y a un siècle.
Cette série, bien oubliée, est pourtant une véritable mémoire de cette époque.

Chose très rare dans l'édition :
Dès la parution de la série aux USA, et suite à l'immédiat succès engendré, elle paraîtra directement en albums en France, en 1902, sous forme cartonnée et chez l'éditeur Hachette.
De 1902 à 1926, Buster aura l'honneur de 10 albums en France.
Dès 1976, les éditions Horay sortent 3 albums qui sont une sorte de "best off" de cet impertinent gamin (c'est le N° 1 que j'avise ici !..).

L'auteur :
Richard Felton OUTCAULT.
Qui s'en souvient encore ?... Pourtant, il s'agit d'un des plus anciens créateurs de BD éditées, un véritable inventeur. Son influence sur ce qui allait devenir -bien plus tard- le "9ème art" est notoire et respectée.