45 976 Avis BD |19 906 Albums BD | 7 826 séries BD
Accueil
Bouche du diable
 

Bouche du diable

 
 

Résumé

Bouche du diableAfin d'acceder au résumé de Bouche du diable, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Bouche du diableUne BD d'une superbe qualité.
Déjà, le dessin de Boucq y est fantastique. J'ai deux soucis mineurs avec le dessin de Boucq, ce sont ses visages (dont le réalisme dans la laideur les font parfois ressembler à des caricatures) et également une impression de voir un imbroglio de traits de dessin presque organique par moment, ne permettant pas un déchiffrement facile de ses cases d'un seul coup d'oeil (ceci n'est pas le cas quand les couleurs sont choisies de manière à rendre le dessin plus contrasté). Mais hormis ces détails, je trouve le dessin dans Bouche du Diable exceptionnel. On sent une quantité de travail énorme et ça donne des décors grandioses : le monastère au dessus de la Mer Noire, Moscou, New York, les égoûts... Cette BD est par moment digne d'une fresque, tant je trouve le dessin impressionnant. Et j'aime aussi beaucoup le choix de couleurs de Boucq, parfois profondes et intenses, parfois discrètes, le tout collant parfaitement au décor et à l'ambiance.
Quant au scénario, il est très prenant sur les deux-tiers de la BD à mon avis. Dans le dernier tiers, il devient un peu plus rocambolesque (car le fantastique y fait plus son apparition) mais reste très convenable. Ce ne sont que les deux dernières pages qui m'ont déçu : la fin de cet album m'a laissé un peu dans l'expectative. Mais ça ne retire rien de l'interêt et de la qualité du reste du scénario.
En quelques mots, un dessin superbe, grandiose, impressionnant et un scénario presque aussi bon.


Chronique rédigée par Ro le 04/01/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 941 (79,08 %)
  • 165 (13,87 %)
  • 84 (7,06 %)
  • Total : 1190 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 19,71 19,71 19,71
Acheter d'occasion : 17,70
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 1990

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Bouche du diable, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 12 2008
   

Beaucoup de thèmes forts abordés au cours de ces 120 pages qui retracent le parcours d'un homme depuis sa naissance jusqu'à l'âge adulte: solitude, amitié, spiritualité...
Le contexte est celui de la guerre froide, mais ce n'est qu'un prétexte (l'intrigue d'espionnage importe finalement assez peu, et se trouve même être le petit point faible de Bouche du Diable) pour mieux faire exister un personnage pas franchement gâté par le destin; celui-ci lui ayant réservé tares physiques, et manipulations en tous genres...
Au final, il s'agit d'une belle histoire triste, pleine de vie, où le récit prend son temps pour dresser une belle galerie de personnages élaborés et touchants. Le tout dans une atmosphère d'Amérique déjà rattrapée par la misère sociale, somptueusement mise en scène par Boucq (à ce titre la séquence dans les égouts est tout simplement géniale)...
Une réussite indéniable.

3 4 2007
   

Après avoir crée ensemble "La femme du magicien", les auteurs récidivent pour nous narrer une histoire de conditionnement humain à la fin de la seconde guerre mondiale, en plein début de la guerre froide. L'histoire de ce jeune homme, peu avantagé par la nature avec son bec de lièvre, embrigadé par les services secrets soviétiques, formaté pour servir à la lettre aux ordres, récompensé pour bons services d'une manière très particulière, puis sa prise de conscience peu à peu et son refus de continuer à être un mouton. L'escalade d'une certaine violence puis une fin sûrement un peu frustrante ou décevante mais que les auteurs ont choisie et qui termine bizarrement cette aventure.
Le dessin de Boucq est très particulier. C'est un trait sans concession ni pudeur, et les personnages dessinés apparaissent dans toute leur laideur. D'une manière générale, la recherche de l'esthétisme à tout prix n'est pas la priorité. Bien au contraire, le dessinateur préfère un dessin provoquant, assez violent, montrant les choses d'une manière crue et brute. Ce n'est pas forcément désagréable et de toute façon, cela colle tout à fait avec cette histoire assez perverse.
Le choix des couleurs donne une ambiance dynamique et forte à l'album. En effet, les couleurs sont vives, relevées, gaies. Voila un album prenant, agréable à lire, parlant d'une époque révolue, mais qu'il est intéressant de redécouvrir.
J'ai la chance de posséder une première édition cartonnée avec rabat, et déjà le plaisir commence là.
La couverture est par ailleurs très réussie et l'intérieur de l'album n'est pas décevant.

5 6 2006
   

Un jeune orphelin au bec-de-lièvre et du nom de Youri est recruté par les militaires russes afin de le former à devenir espion.

L’histoire prenante d’un jeune paysan qui n’est pas gâté par la nature et par le destin, et qui cherche une échappatoire à sa vie. Il croira d’abord la trouver dans l’armée russe, qui lui offre une idéologie, tout en le formant intellectuellement. D’autres portes plus larges s’ouvriront ensuite à lui à travers un ancien prêtre orthodoxe ou un chaman indien.

On suit donc le développement psychologique et le destin passionnant de ce Youri dans un univers d’espionnage en pleine guerre froide. Le dessin de François Boucq, Grand prix de la ville d'Angoulême en 1998 et que j’avais déjà adoré dans "Bouncer", est merveilleux.

Le scénario est prenant et vient petit à petit ajouter une touche de fantastique/spiritualisme à cette histoire d’espionnage. L’échappatoire de Youri en fin de tome peu laisser dubitatif, mais n’enlève rien au plaisir que m’a procuré ce one-shot.