45 976 Avis BD |19 906 Albums BD | 7 826 séries BD
 

Bonne nuit Punpun, tome 7

 
 

Résumé

Bonne nuit Punpun, tome 7Afin d'acceder au résumé de Bonne nuit Punpun, tome 7, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Bonne nuit Punpun, tome 7Cette série commence à me décevoir. Certes, on est habitué à la noirceur du propos, mais cela commence à devenir un peu lourd. Ici, le pessimisme, le mutisme de Punpun ne mène pas à grand-chose et on se sent obligé de suivre les états d’âme de ce jeune dépressif sans véritablement déterminer où cela va nous mener. Dans les tomes précédents, les proches et les amis de Punpun donnaient un peu de ressort aux albums, Punpun étant avant tout témoin de ce et ceux qui l’entouraient. Avec un album presque entièrement centré sur ce personnage, le récit perd de son peps, et la chronique familiale et sociale de son mordant, de son intérêt. On comprends que Punpun déménage pour avoir la chance une nouvelle fois de revoir Aiko. Mais à part cette idée, qui ne nécessite certainement d’être développée sur une album entier, le reste semble être du remplissage : les discussions à n’en plus finir avec son propriétaire (ou plutôt les monologues de ces derniers), la rencontre avec une amie rencontrée lors de l’exposition dans un tome précédent… tout cela s’inscrit mal dans le récit. La palme revient certainement à cette secte et à son gourou, dont on se demande vraiment l’intérêt pour l’histoire. Bref, on s’ennuie et l’originalité du concept devient ennuyeuse, faute de la faire évoluer et de la mettre au service d’un scénario plus pêchu et plus construit.

De même, on est habitué à ces délires graphiques, et à cette originalité autour de la représentation graphique de Punpun, totalement en décalage avec l’univers très détaillé et réaliste proposé par ailleurs. Mais là, on semble encore aller plus loin dans la folie : je passe assez rapidement sur ce gourou qui apparaît n’importe comment dans les vignettes, pour me consacrer sur Punpun lui-même, qui n’est plus un canard stylisé, mais un simple triangle avec deux yeux. L’originalité devient étrangeté, et on comprend de moins en moins quel scénario cela sert, et finalement quelle est sa légitimité.

La série proposait jusque-là une certaine originalité qui permettait de faire passer un certain nombre d’émotions, ce qui était plutôt appréciable. Mais l’originalité semble désormais moins maîtrisé et ce que l’on ressent, c’est avant tout de l’ennui.


Chronique rédigée par gdev le 10/03/2018
 
 
Statistiques posteur :
  • 3100 (74,30 %)
  • 335 (8,03 %)
  • 737 (17,67 %)
  • Total : 4172 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,08 7,08 7,08
Acheter d'occasion : 5,60
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Mai 2013