46 288 Avis BD |20 068 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
Tome 19 : La malédiction des trente deniers (Tome 1)
 

Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 19 : La malédiction des trente deniers (Tome 1)

 
 

Résumé

Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 19 : La malédiction des trente deniers (Tome 1)Afin d'acceder au résumé de Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 19 : La malédiction des trente deniers (Tome 1), merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 19 : La malédiction des trente deniers (Tome 1)Cette nouvelle mouture de Blake et Mortimer est une nouvelle fois une réussite à mon goût. Avec Jean Van Hamme au scénario, il ne pouvait en être autrement !

J’ai beaucoup apprécié l’ambiance archéologique et biblique qui sert de trame à l’histoire et qui remplace, dans une large mesure (je tempère le propos puisque l’utilisation finale des trente deniers, telle qu’elle est ici envisagée, laisse présager d’une suite disons… beaucoup plus surréaliste…), la science fiction récurrente dans les aventures de nos deux héros. Je ne suis pas suffisamment spécialiste du christianisme pour juger de la pertinence des thèses évoquées au sujet de Judas mais l’ensemble se tient et donne de la crédibilité au scénario. Ce qui suffit à satisfaire ma recherche de distraction.

Même si les dessinateurs se succèdent à grande vitesse désormais (phénomène particulièrement vrai ici suite au décès de René Sterne), la série conserve son homogénéité et l’on ne peut que s’en féliciter. Dans ce tome j’ai apprécié l’atmosphère de ces petits villages grecs et la distinction légendaire de Mortimer et Olrik.

Une critique ne saurait être complète sans quelques ombres au tableau. A ce sujet, je déplore une nouvelle fois le manque de présence de Blake, « évincé » aux Etats-Unis. On peut cependant espérer le voir rejoindre son ami dans la suite de cette aventure. Par ailleurs, j’ai détesté cette réunion de nostalgiques du 3ième Reich. La grandiloquence frise le ridicule et, même si cette scène prend son sens quant aux perspectives de Rainer von Stahl, je reste convaincu qu’une autre utilisation plus modeste de ces « deniers » eût été possible et avantageuse. Voilà qui me fait redouter le tome 2…

Mais ne boudons pas notre plaisir jusque là, cette bd est un excellent divertissement et elle offre une lecture riche et consistante.


Chronique rédigée par ichwill le 22/11/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 239 (98,76 %)
  • 2 (0,83 %)
  • 1 (0,41 %)
  • Total : 242 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,49 14,49 14,49
Acheter d'occasion : 6,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.09
Dépôt légal : Novembre 2009

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 19 : La malédiction des trente deniers (Tome 1), lui attribuant une note moyenne de 3,09/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

LéoPaul :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
1 2 2014
   

Cet album est un peu bizarre à l'analyse... Je crois que j'ai bien aimé ... D'abord, je regarde la couverture... Qu'analyser ? Pas grand chose : Mortimer est de dos... En revanche, il y a la petite vignette représentant nos héros, en haut à droite.. By jove ! Mais c'est horrible ! ! ! La mèche rebelle de Mortimer n'est même plus apparente ! Ensuite, on ne peut que remarquer qu'il y a deux dessinateurs sur la couverture... bon... J'ouvre l'album et... bonne surprise ! ! Les dessins sont beaux ! Au furet à mesure de la lecture, je vois que Van Hamme apporte un très bon scénario, comme à son habitude ! Malgré tout, je ne peux que remarquer certaines incohérences et facilités.. j'arrive à mi-album et... horreur! C'est à nouveau les dessins de la couverture ! Beurk... À présent Je peux comprendre que Chantal de Spiegeleer n'était pas censée arriver sur le projet... Heureusement, Antoine Aubin a tout rattrapé !

jmap15 :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
18 6 2011
   

Nullissime !!!

Les dessins tout d'abord : on a du mal à en vouloir à la veuve de Sterne qui a repris le travail de son époux mais franchement, on croirait du de Moore ! Le personnage de von Stahl n'a aucune personnalité (on le croirait dessiné pour Spirou !).

Le scénario maintenant, sans doute écrit en 3 jours : un peu de Mystère de la grande pyramide, un peu d'Indiana Jones, un peu de James Bond (cf le personnage d'Emilio Largo), secouez le tout et voilà ! Mortimer se sort d'une situation périlleuse en jetant une pantoufle à son agresseur... et tout est à l'avenant. Faire visiter la Grèce aux héros était une bonne idée, mais là, franchement, on frise l'arnaque.

A ce rythme là, je ne suis pas sûr que la vache à lait reste rentable très longtemps.

11 3 2011
   

Un bon opus, bien dessiné et bénéficiant d’un excellent scénario. Ceci dit, ce scénario ne s’écarte pas de la « route » pensée par Jacobs dans son œuvre, à savoir des dialogues denses qui n’ont rien à envier à ceux d’Alix à sa grande époque ainsi qu’un graphisme précis, pointilleux, léché, minutieux.

Où j’avais à craindre, c’est justement à propos du dessin. René Sterne dessinait cet aventure. Suite à son décès, c’est son épouse qui a repris le flambeau graphique ; continuant, achevant et terminant ce qu’avais déjà fait son mari.
Ben… rien à dire de négatif, que du contraire : c’est même brillant. Je n’ai rien relevé d’incohérent et me suis amusé à rechercher « qui a fait quoi ». Je n’ai pas trouvé… ou si peu.
L’histoire mêle ici de l’espionnage, de l’archéologie et du fantastique. Ce n’est pas un feu d’artifice du 14 Juillet et quelques passages « sentent » même un peu quelques emprunts, ailleurs, dans la série. Mais, quand même, on a droit à ce qui fait le succès –mérité- de Blake et Mortimer.

Bon scénario, belle colorisation, graphisme que n’aurait pas renié Jacobs. Bon plaisir de lecture aussi.

11 1 2011
   

Pour cette histoire, Van Hamme me déçoit fortement.
Si l'évasion d'Olrik organisée par un ancien SS fada se tient bien, le reste est plus une leçon d'histoire sur la mythologie, le christianisme et le nazisme qu'autre chose. Tout est dans le texte.
Tout est incroyable, au sens propre du terme.
Dès le début on apprend de but en blanc que Mortimer est un archéologue amateur reconnu mondialement, connaissant les évangiles par cœur au point de damer le pion à un professionnel, casse totalement l'image qu'on avait de ce personnage! Qu'Olrik lui-même se laisse prendre au jeu de cette histoire religieuse n'est pas croyable non plus.
Il faut vraiment être chrétien pratiquant pour accrocher à fond à cette histoire.

28 1 2010
   

J’ouvre cet album avec appréhension. Encore un nouveau dessinateur depuis la reprise de la série, après Ted Benoit et André Juillard qui s’en étaient sortis plus que bien, (je ne compte pas Bob de Moore). Je redoute toujours l’arrivée d’un nouveau dans une reprise.
Par contre pour le scénario, pas d’inquiétude ! Jean Van Hamme s’y recolle et il a fait ses preuves.
J’ai été vite rassuré par le dessin. Sterne atteint un rendu parfait des personnages et attitudes à la Jacobs, même s’il y a ça et là des personnages à la Sterne, (le berger, Eléni et son oncle...). Les héros et autres personnages connus de la série sont parfaits.
Mais je commence vite à tiquer sur les scènes d’action. Je n’arrive pas à entrer dedans. Elles sont mal dosées visuellement. On dirait qu’il manque des « cases de liaisons » pour donner plus de détails et de vie aux mouvements. Certaines choses sont racontées au lieu d’être montrées. En fait ça fait plus illustration de texte que BD. Est-ce la faute au dessinateur ou au scénariste qui n’a pas donné assez d’indications ?
En plus de ça, le scénario est surchargé de passages explicatifs sur les évènements du lointain passé, (obligés vu le thème), mais trop lourd quand même. Mais en plus, se rajoute des passages de même acabit sur une théorie sur Judas et même sur des évènements présents (l’enlèvement final du vieux par ex.). Bref, l’album s’englue dans toutes ces explications et flash back, au détriment des évènements « présent », et le rythme en pâtie beaucoup.

Et malheureusement les choses ne vont pas en s’arrangeant.
Autour de la p. 35, la qualité du dessin chute nettement. Sûrement le moment où C. De Spiegeleer prend le relais du regretté Sterne. Et ce point fort qu’était le dessin disparait aussi.
Et le scénario devient navrant. Qu’est-il arrivé à Van Hamme ? Manque d’inspiration ? Manque d’envie ? Les péripéties sont sans sel. Voir ridicules : Les méchants très puissants embauchent des minables incapables. P.46, c’est une bête chute d’Olrik qui permet de récupérer les manuscrits dans une poursuite où Mortimer à l’air de marcher ! Et d’où sort Jim p. 47 ? Pourquoi laisser partir Jack blessé ? (même page), Et Olrik qui laisse Mortimer « s’évader » sur un dinghy !
Non vraiment, je n’arrive pas à y croire une seconde.
Et ça me fait d’autant plus mal de parler comme ça que jusqu’à présent, j’étais entièrement satisfait de cette série et de sa reprise. Et en plus, Sterne était un dessinateur que j’appréciais beaucoup dans sa série Adler et qui s’annonçait plus que prometteur pour cette reprise.
Mais comme Van Hamme n’y a pas mit du siens, tout s’écroule ! Et ça me coûte de mettre cette note.
J’espère simplement que la majorité de ces défauts est due à la mise en place de l’histoire et que la suite saura être plus enlevée et rattrapera le coup, mais j’ai du mal à y croire. Wait and see mon cher Philip.

A noter que cette aventure se situe juste après "l'étrange rendez-vous". Il faudra dorénavant faire un effort de recherche pour lire la série dans son ordre chronologique. Et la question se pose de situer la guerre de « l’espadon » par rapport à la 2nde guerre mondiale…

1 1 2010
   

Van Hamme le dit dans son prologue où il rend notamment hommage à Sterne, disparu au cours de la production de cet opus : on s'attaque à cette série avec respect. Et c'est certainement ce que j'ai ressenti en lisant cet opus : un immense respect pour l'œuvre originale, et pour la série dans son intégralité. J'ai aimé ces références aux "grands" de cette série, comme le secret de l'espadon et le mystère de la grande pyramide, j'ai aimé ce dessin et ces postures d'un autre temps, et tellement caractéristiques de cette série, ces explications hors-bulles qui décrivent l'action en cours, totalement inutiles mais tellement indispensables car font partie de l'identité de cette série, et j'ai aimé les référence au paranormal, au surnaturel et à l'ésotérisme, qui conviennent très bien à notre héros. Quand Mortimer met un pieds dans le Triangle Secret, cela donne un mélange étonnant, certes, mais pas désagréable. Un opus qui respecte la tradition, donc, tout en faisant évoluer un peu le genre pour en gommer des aspects un peu redondant. A titre d'exemple, Olrik est toujours l'ennemi juré de Mortimer, mais son entrée en scène est plus construite que précédemment, il ne s'impose pas dans cette histoire on ne sait trop comment, comme dans beaucoup d'albums. Le fait que ce dernier ait été recruté par un autre méchant, Béloukian, est une bonne idée, qui légitime pleinement l'apparition de ce personnage récurrent. Par ailleurs, les femmes semblent être plus présentes, comme c'est le cas maintenant depuis quelques albums. Donc, oui, un bon opus qui mêle respect de la tradition, respect des héros et de l'auteur initial, mais qui innove également et sait gommer certaines maladresse de ses aînés.

Certes, je reste plus prudent quant au personnage de Beloukian, un peu facile et tellement caricatural dans son habit de SS. J'ai eu peur un instant que tout cela devienne du grand n'importe quoi et pourtant, les réflexions d'Olrik sur son nouvel employeur montrent que ce sentiment est partagé par les acteurs de cette série, et finalement, cette caricature semble être construite. Van Hamme semble donc savoir où il va et ne prend pas le lecteur pour un imbécile, ce que j'apprécie. Tout cela semble donc bien étudié et si je reste réservé quand à la malédiction attachée aux trente deniers, et au récit qui en est fait, je ne peux que saluer la cohérence de l'ensemble.

29 12 2009
   

C'est un ouvrage bien réalisé.
Structuré, le récit évolue sans longueur excessive, à un rythme assez régulier. Blake et Mortimer sont séparés, et on imagine leurs retrouvailles au tome 2.
Bref, du classique, du solide, du "je dénature pas un mythe".
Mais, et c'en est souvent la conséquence, un manque de folie, un produit de qualité, solide, mais qui ne brille pas non plus par ses audaces (les nazis, c'est original ça !- un accessit par contre pour Judas, pour une fois qu'il aurait le bon rôle-).

J'ai trouvé le tout assez froid, même si le dessin est bon, le récit reste trop clinique à mon goût, et nos héros trop machinaux.
Reste à attendre le tome 2, encore une fois, à se demander si les auteurs actuels ne savent pas construire une histoire rythmée en un tome. Ou si le commerce voulu leur commande la suite, sachant les ventes assurées ?

Un peu plus de ton direct, d'engagement, de folie, voilà ce que j'attends depuis les tous premiers livres de reprise de cette série.
Là, on commence à arriver à marée basse.
Faudra-t-il chausser les bottes ?

21 12 2009
   

Pas mal du tout... Pour l'ambiance grecque, pour l'évocation d'un autre destin à Judas.

Bien sûr, on pense sans cesse au mystère de la grande pyramide ou même à certains Tintin (un des nouveaux personnages fait immédiatement penser à Rastapopoulos), ou aux aventuriers de l'arche perdue... Voilà peut-être le défaut de l'album - une impression de déjà vu dans le récit.

Mais attendons la suite...

12 12 2009
   

"la malédiction des trente deniers" est le quatorzième tome de "Blake et Mortimer (Les aventures de)". Il est l'oeuvre de Jean van Hamme, Yves Sterne et Chantal de Spiegeleer. Cet opus est très décevant.

Mortimer est convié en Grèce pour déméler l'énigme des trente deniers de Judas. Une malédiction plane dans l'air. Cette aventure se lit trop vite et les références historiques sont sujettes à caution. Comment un scientifique tel que Mortimer peut-il prendre pour agent comptant les récits bibliques de la mort de Judas (p.25 : un des grands moments comiques de cette aventure, même si c'est involontaire !) et les élucubrations d'Eleni sur le patronyme "Iscariote" p.37 ? Sans compter l'erreur entre l'édit de Milan de 313 et celui de Théodose de 380. Il y a trop de verbiages inutiles (pp. 20 à 22 avec l'identité de Beloukian). Blake est absent. Olrik ne sert pas à grand chose (sa présence n'est dictée que par le cahier des charges des aventures de "Blake et Mortimer"). Remarquons aussi les fautes d'orthographe ou d'expression ("s'avèrent exactes " p.14 et "cet épithète" ou lieu de "cette" p.37) s'écartant du sérieux jacobsien.

Il reste tout de même de beaux dessins et l'espoir du tome suivant qui devra relever la sauce. Cela reste malgré tout une déception. Tant d'années d'attente pour pas grand chose à se mettre sous la dent !

25 11 2009
   

Je ressors véritablement conquis de cet album. Le scénario de Jean Van Hamme (L'affaire Francis Blake, L'étrange rendez vous) est toujours aussi bon (j'oserais même dire que c'est son meilleur pour la série) et les dessins de René Sterne (puis de sa femme) assurent bien la relève de Ted Benoit (lui même ayant su préserver le style originel de Jacobs).

Ce que j'aime dans cet album, c'est avant tout son histoire. Elle me rappelle les heures de gloire de la série (Le mystère de la grande pyramide entre autre dont elle fait souvent référence). On est vraiment embarqué dans cette légende autour de ces fameux deniers et de la trahison de Judas. Cela concorde avec une lecture rapide. D'ailleurs je viens de finir cet album et j'ai déjà envie de le relire, chose qui m'est presque jamais arrivé avec cette série (ou du moins rarement une envie aussi rapide). Mais c'est peut-être du au fait que l'on est dans la première partie d'un diptyque et qu'il va nous falloir attendre la deuxième.

On retrouve donc tout ce qui fait la force de la série, avec un Olrik en grande forme (plus actifs que dans les deux-trois derniers albums), de bonnes scènes d'action et de poursuite, de grands méchants avec de grands programmes (voir la scène de réunion nazie), des légendes et de longues explications (mais comme je l'ai dit qui se lisent bien). Les reproches que certains pourraient faire peuvent concerner la quasi absence de Blake, mais personnellement, elle ne me gêne pas (il est aussi quasiment absent de la première partie du Mystère de la grande pyramide, et dans les deux cas, on a des excellents albums). L'autre reproche pourraient être le risque de voir la deuxième partie partir dans le l'irréel après le rationnel de la première, mais n'était ce pas le cas dans Le mystère de la grande pyramide?

Le dessin de Sterne est très bon et on ne voit guère de changement avec les albums d'avant (peut être juste une petite différence dans le visage de l'agent Jings), et le relai entre les deux dessinateurs ne se voient pas (je pense même que si la page n'était pas indiqué sur certains sites, cela pourrait être le nouveau défi de la trouver).

On a donc un excellent album, dans lequel j'ai prêt beaucoup de plaisir.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 1 : Le secret de l'espadon (Tome 1) 13 3.77
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 2 : Le secret de l'espadon (Tome 2) 10 3.55
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 3 : Le secret de l'espadon (Tome 3) 9 3.83
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 4 : Le mystère de la grande pyramide (Tome 1) 12 4.13
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 5 : Le mystère de la grande pyramide (Tome 2) 10 3.80
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 6 : La Marque Jaune 15 4.23
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 7 : L'énigme de l'Atlantide 9 3.44
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 8 : S.O.S. Météores 6 4.25
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 9 : Le Piège Diabolique 6 2.75
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 10 : L'Affaire du Collier 6 3.67
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 11 : Les 3 Formules du Professeur Satõ (Tome 1) 7 3.21
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 12 : Les 3 Formules du Professeur Satõ (Tome 2) 6 2.83
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 13 : L'Affaire Francis Blake 11 4.23
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 14 : La Machination Voronov 11 4.23
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 15 : L'étrange rendez-vous 12 3.38
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 16 : Les sarcophages du Sixième Continent (Tome 1) 11 3.36
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 17 : Les sarcophages du Sixième Continent (Tome 2) 8 3.19
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 18 : Le sanctuaire du Gondwana 12 3.00
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 19 : La malédiction des trente deniers (Tome 1) 11 3.09
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 20 : La malédiction des trente deniers (tome 2) 8 3.56
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 21 : Le serment des cinq lords 7 3.36
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 22 : L'onde Septimus 7 2.71
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 23 : Le bâton de Plutarque 3 3.83
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 24 : Le testament de William S 3 3.83
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 25 : La vallée des Immortels - Tome 1 - Menace sur Hong Kong 4 3.88