46 105 Avis BD |19 969 Albums BD | 7 840 séries BD
Accueil
Tome 20 : La malédiction des trente deniers (tome 2)
 

Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 20 : La malédiction des trente deniers (tome 2)

 
 

Résumé

Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 20 : La malédiction des trente deniers (tome 2)Afin d'acceder au résumé de Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 20 : La malédiction des trente deniers (tome 2), merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 20 : La malédiction des trente deniers (tome 2)J'avais découvert la série Blake et Mortimer à travers deux albums: un de Jacobs (l'affaire du collier) et un post-Jacobs (la machination Voronov), mais j'en avais gardé peu de souvenirs. J'ai alors repris toute la collection pour la lire dans l'ordre. J'ai globalement aimé tous les albums sauf deux (L'énigme de l'Atlantide et Le piège diabolique).

Ici, on arrive au tome 20. Ce tome est la suite du précédent qui m'avait déjà bien plu. Certains critiques que j'avais lu sur des sites m'avait cependant un peu inquiété vis à vis de ce tome. On pouvait y lire par exemple que le scénario n'était qu'une compilation de scènes de Coke en Stock ( Les aventures de Tintin) et d'Indiana Jones et la dernière croisade. Alors certes, les scènes de naufrage font penser à l'album de Tintin cité, et certes le sort réservé au méchant de l'album peut faire penser à celui reçu par l'ennemi dans le film mentionné, mais à part cela, je trouve que cet album a bien son identité propre.

Le scénario poursuit là où nous avait laissé le tome précédent. Il est toujours aussi bon et on le lit avec grand plaisir. il n'y a cependant, pour ma part, pas beaucoup de surprises et on peut plus où moins deviner quels sont les complices. De plus, il y'a par moments certaines scènes qui tiennent beaucoup du hasard, mais cela ne m'a pas beaucoup dérangé. Dans ce tome, l'histoire donne une plus grande importance au personnage de Blake, assez absent du tome précédent. Je trouve que c'est une bonne idée. Olrik m'a lui semblé peu actif dans ce tome (mais j'ai l'impression que depuis quelques tomes, le tome 16 pour être précis, le personnage est en retrait) hormis deux- trois scènes où il menace nos héros.

Pour le dessin, c'est une fois de plus un nouveau dessinateur qui s'en charge: Antoine Aubin. Le nouveau venu s'en sort très bien et nous offre de très jolis décors grecs.

On a donc au final un excellent tome 20 qui conclut de belle manière le tome précédent.


Chronique rédigée par difool le 03/12/2010
 
 
Statistiques posteur :
  • 937 (67,60 %)
  • 98 (7,07 %)
  • 351 (25,32 %)
  • Total : 1386 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.56
Dépôt légal : Novembre 2010

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 20 : La malédiction des trente deniers (tome 2), lui attribuant une note moyenne de 3,56/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 2 2014
   

Une BD Ô combien géniale ! Après le "où tu veux en venir ?" provoqué par le premier tome, le deuxième répond à tout et, qu'est-ce que c'est bon ! Les dessins sont magnifiques, les meilleurs depuis Jacobs ! Mais c'est bien, c'est bien, c'est bien ! Ce doit être un des meilleurs B&M depuis la reprise d'autres auteurs que Jacobs ! Et surtout, c'est du Van Hamme : c'est très intelligent !

29 10 2011
   

Le tome 2 de "la Malédiction des trente deniers" de "Blake et Mortimer (Les aventures de)" est globalement décevant.

L'histoire peine véritablement à décoller. J'ai vraiment l'impression d'avoir devant moi une bande dessinée caricaturale prenant allègrement les éléments jacobsiens, mais sans le génie de l'auteur original.

On peine à s'intéresser à ce méli-mélo d'action sans âme. Les éléments historiques sujets à caution ("trahison" de Judas) sont pris ici pour argent comptant. Les personnages secondaires sont fades (comme le nazi, complètement grotesque) et les évocations du futur régime des colonels prêtent à sourire.

L'album de trop à mon avis.

17 12 2010
   

Je ne saurais dire autre chose que ce qu'a dit lclmr.
Grosse déception :(
Une histoire sur les débuts du christianisme paraissait intéressante au premier abord.
Au final, en fait le dessin est un peu de trop. Il n'y a que du texte. Van Hamme nous fait une leçon de mythologie, voilà tout.
On découvre au début que Mortimer est un archéologue célèbre, et il finit même par donner des leçons à une professionnelle.

Le pire est qu'à la fin c'est le méchant qui gagne. Von Stahl a réussi ce qu'il voulait faire. S'il n'y avait pas l'intervention finale de l'apôtre déchu, hébin tout le monde l'aurait dans l'os. Il faut vraiment avoir la foi pour croire à cette histoire.

12 12 2010
   

Grosse déception, qui me fait douter, pour la 1ère fois, du bien fondé de continuer la série.

Les auteurs semblent constamment paralysés par la peur de sortir des fameux "codes" de Blake et Mortimer. Il est ressort un récit où tout est convenu : des scènes souterraines fades, des scènes "couleur locale" fades, des méchants fades ("puis-je me joindre à vous", demande de manière pitoyable un Olrik qui ne fait plus que de la figuration dans son propre rôle), des explications mythologiques lourdes et fades aussi...

À tout prendre, le premier tome m'apparaissait plus réussi. L'évocation de l'antique récit de Judas n'était pas sans intérêt alors que dans le deuxième tome, ces histoires de deniers de Judas ne semblent plus qu'un prétexte faible qui a du mal à soutenir l'action. On a l'impression que les auteurs s'en aperçoivent eux-mêmes, lorsqu'ils nous disent que leur Von Stahl est un brin fêlé du chapeau pour donner tant d'importance à tout cela...

Encore un ex-nazi, d'ailleurs ! Et tellement moins bien réussi que l'inquiétant ex-nazi des premiers tomes de Tramp, dont la cruauté machinale et froide était crédible, contrairement au Rastapopoulos d'opérette dont nous afflige ce tome de Blake et Mortimer.

Autres faiblesses majeures... L'incapacité à faire vivre ce village grec, qui n'est qu'un décor très abstrait. Et surtout cette façon de nous télégraphier - deux fois plutôt qu'une ! - les "trahisons" par une case qui révèle tout à l'avance.

Un des atouts des Blake et Mortimer sans Jacobs avait été jusqu'ici d'ancrer le récit de manière réaliste dans les années cinquante. On y rencontrait des Russes, des Américains, un climat de guerre froide et de décolonisation. Cet ancrage contemporain disparaît ici avec cette histoire de nazillons de pacotille. Un autre atout des albums post-Jacob avait été d'oser approfondir le passé de Blake ou de Mortimer, notamment dans les Sarcophages du 6e continent. Rien de cela ici.

La Grèce et l'évocation des débuts du christianisme aurait pu sauver la mise, mais ce n'est malheureusement pas le cas.

11 12 2010
   

Moi aussi j'ai plutôt apprécié cet album, qui trouve honorablement sa place dans cette série culte. Après avoir exposé les tenants et aboutissants de cette histoire dans le tome précédent, Van Hamme n'a plus qu'à tirer sur le fil pour dénouer son scénario, même si parfois quelques grosses ficelles bien pratiques sont utilisées. Mais on a un peu d'ésotérisme, un peu d'archéologie, beaucoup de réflexion, sans oublier une action toujours présente. En bref, je ne me suis pas ennuyé à la lecture de cet album et, si certains éléments me semblent moins réussis, je trouve que Van Hamme n'est pas tombé dans un démesure insensée. Alors, certes, on ne pourra qu'être surpris que le MI6 préfère abandonner certaines personnes pour sauver leur peau, on regrettera que Blake et Mortimer adorent tomber dans les pièges qu'on leur tend, on sera un peu ennuyé par le tournure très "mythologie grecque" qui prend le pas sur la vérité chrétienne revisitée, on aura une réaction épidermique en voyant un Von Stahl haranguer ses fidèles... Mais dans l'ensemble, ces petites erreurs, servies à dose homéopathique, passent plutôt bien dans le récit. Enfin, il y a un truc qui me chiffonne : en fin d'album, la seule chose que retiennent Blake et Mortimer, c'est d'avoir tenu une petite cassette avec quelque viel argent dedans. En revanche, une résurrection ne semble pas les émouvoir plus que cela.

Mais dans l'ensemble, c'est plutôt entraînant, toujours dans un certain respect de la tradition propre à cette série, qui la rend si unique. Finalement, on en retrouve bien l'esprit, que ce soit du côté du scénario ou des dessins.

7 12 2010
   

AH ! Me voila rassuré et réconcilié avec la série, après la grosse déception du 1er volet que je détaille dans mon avis précédent.
(Au passage, j'ai relu rapidement le 1er tome avant d'attaquer celui-ci, et cette 2ème lecture m'a été plus agréable que la 1ere ! Alors bon, c'était peut-être la crainte de la nouveauté qui a exacerbé mon esprit critique. Ou alors j'ai accepté de faire avec...)

Venons donc à cette "porte d'Orphée", (sous-titre de cet album) :
Moi qui craint toujours une rupture, avec l'arrivée d'un nouvel artiste sur une série, j'ai été ravi de voir qu'Antoine Aubin recolle avec talent au style Jacobs tout en gardant, j'ai l'impression, un petit quelque chose du style Sterne. Très bon pour l'homogénéité du diptyque.
Mais en plus d'avoir choppé le bon style, ce dessinateur (que je ne connaissais pas) a vraiment du talent et réalise beaucoup de très belles vignettes dans leur composition. Mention spéciale pour toutes les scènes sur l'eau, pour les avions et bateaux, pour l'ambiance et les couleurs du port et village de Syrénios.

Quant au scénario, maintenant débarrassé de l'obligation de mise en place qui pesait sur le tome 1 avec ses récits dans le récit, le voilà libéré et tout ouvert à l'action et à l'enquête. Bien construit, respectant les codes " Blake et Mortimer" avec ses sympathiques poncifs (ex : affrontement final/disparition d'Olrik.) il se lit avec beaucoup de plaisir et amène sa dose de surnaturel (religieux) qui rejoint le fantastique/fiction caractéristique des aventures de nos 2 anglais.

Le thème final m'a beaucoup rappelé "les aventuriers de l'arche perdue". Et l'exploration de la grotte : "L'énigme de l'Atlantide". Clin d'oeil ?
Il n'y a que les 2 sauvetages successifs de naufragés TRES chanceux qui m'ont paru un peu "faciles" mais ça ne gâche en rien le grand plaisir d'avoir retrouvé B. et M. au meilleur de leur forme.

On dirait que l'idiot et lourdaud Sharkey a été remplacé par Jack comme âme damnée d'Olrik. Bon choix ! Ce dernier est bien plus inquiétant, donc meilleur méchant.

Il y a aussi une légère évolution (bien venue) dans le ton du récit. Il y a toujours ce côté bon enfant des aventures de B. et M. classiques, avec les petites facilités qui sortent toujours nos 2 compères de situations périlleuses. Mais s'y ajoute une dimension plus violente et réaliste, avec des morts explicites dans les 2 camps. Avant ça restait "hors champ", toujours dans l'allusion.

Je sors donc ravi de cette lecture, constatant que Philip et Francis sont toujours là et bien là et que la série n'est pas encore en train de s'éteindre. Et c’est avec plaisir que j’attribue un gros 4 à ce très bon album.

4 12 2010
   

A chaque sortie d’un nouveau Blake et Mortimer, on se pose la sempiternelle question : sera-t-il digne de sa filiation à l’oeuvre E.P. Jacobs ? Et je n’hésiterai pas à dire, au risque de me faire de nombreux ennemis, que cet album fait partie de ceux qui transcendent même la série originale !
Après un premier feuilletage, mes inquiétudes nées de la lecture du premier opus sont dissipées : aucune page ne m’apparait désagréablement « trop » surnaturelle ou avec surabondance de svastika. On semble rester dans le domaine du concret et c’est personnellement ma première exigence lorsque j’aborde un tome de Blake et Mortimer.
Le dessin d’Antoine Aubin est extrêmement agréable, très vivant. Les traits de nos héros sont justes et les décors sont plus « fouillés », enrichis de nombreux petits détails qui contrastent parfois avec un style d’ordinaire plus épuré. Les couleurs d’Etienne Schréder et Laurence Croix sont judicieuses, moins accentuées et plus suaves que dans la première partie. Voilà pour la partie technique.
Le scénario est en tout point captivant avec une aventure très riche, oscillant entre situations désespérées en pleine mer, déchiffrage d’énigmes dans des petits villages côtiers particulièrement accueillants, et exploration souterraine dynamique avant la rencontre finale. Rencontre finale que j’ai trouvée, une fois n’est pas coutûme, efficacement discrète dans sa grandiloquence. Si l’association de l’adjectif « discret » avec le nom « grandiloquence » peut sembler incohérent, je reformulerai le propos en disant que les auteurs sont parvenus, à accélerer cet épilogue sans le bâcler. Certains regretteront sans doute un manque d’explications mais j’ai apprécié d’être dispensé de développements qui auraient inévitablement été lourds et inutiles. Aucune moue dubitative donc, comme il m’arrive pourtant régulièrement d’en faire à l’approche d’une conclusion d’un épisode de Blake et Mortimer.
Sur le plan des personnages, je serai le premier à me réjouir d’une aventure que nos deux héros mènent en commun. Cependant, si l’on a souvent reproché à E.P. Jacobs un univers trop masculin (pour ne pas dire misogyne) et si l’apport de présence féminine depuis la reprise de la série par Jean Van Hamme est appréciable, Jessie et Eleni occupe ici presque trop de place. Attention à ne pas vouloir trop moderniser la série !
En résumé, un album savoureux et passionnant, sans strass ni paillettes, qui ne peut que répondre (si ce n’est totalement, au moins dans une très large part !) aux attentes et exigences des adeptes de la série.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 1 : Le secret de l'espadon (Tome 1) 13 3.77
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 2 : Le secret de l'espadon (Tome 2) 10 3.55
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 3 : Le secret de l'espadon (Tome 3) 9 3.83
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 4 : Le mystère de la grande pyramide (Tome 1) 12 4.13
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 5 : Le mystère de la grande pyramide (Tome 2) 10 3.80
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 6 : La Marque Jaune 15 4.23
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 7 : L'énigme de l'Atlantide 9 3.44
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 8 : S.O.S. Météores 6 4.25
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 9 : Le Piège Diabolique 6 2.75
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 10 : L'Affaire du Collier 6 3.67
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 11 : Les 3 Formules du Professeur Satõ (Tome 1) 7 3.21
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 12 : Les 3 Formules du Professeur Satõ (Tome 2) 6 2.83
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 13 : L'Affaire Francis Blake 11 4.23
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 14 : La Machination Voronov 11 4.23
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 15 : L'étrange rendez-vous 12 3.38
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 16 : Les sarcophages du Sixième Continent (Tome 1) 11 3.36
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 17 : Les sarcophages du Sixième Continent (Tome 2) 8 3.19
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 18 : Le sanctuaire du Gondwana 12 3.00
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 19 : La malédiction des trente deniers (Tome 1) 11 3.09
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 20 : La malédiction des trente deniers (tome 2) 8 3.56
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 21 : Le serment des cinq lords 7 3.36
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 22 : L'onde Septimus 7 2.71
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 23 : Le bâton de Plutarque 3 3.83
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 24 : Le testament de William S 3 3.83
Blake et Mortimer (Les aventures de), tome 25 : La vallée des Immortels - Tome 1 - Menace sur Hong Kong 4 3.88