45 927 Avis BD |19 891 Albums BD | 7 823 séries BD
Accueil
Tome 1 : Quelque part entre les ombres
 

Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombres

 
 

Résumé

Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombresAfin d'acceder au résumé de Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombres, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombresQuel régal ! Ce fantastique premier tome représente une introduction palpitante dans le monde de Blacksad, un héros particulièrement attachant.

Les illustrations sont superbes : les couleurs pastelles sont très bien choisies, et instaurent une atmosphère vraiment particulière. Le trait de Guarnido, très fin, donne une sorte de dynamique à l'album très prononcée, et nous plonge dans une aventure des plus sombres.

De plus, et c'est la le point fort de cet ouvrage, l'ensemble des protagonistes est représenté par des animaux, utilisant à la manière de Jean de la Fontaine la caricature pour représenter la vie mouvementée de cet épisode. Blacksad campe un chat noir en chemise blanche et imperméable, Smirnov est un berger allemand en costume trois pièces... très impressionnant !

Le scénario, quant à lui, est particulièrement prenant. Bien que l'intrigue soit des plus classiques, on plonge dans le récit pour n'en ressortir qu'après avoir dévoré les 48 trop courtes pages de ce tome.

Cet album est indispensable dans toute bibliothèque digne de ce nom, procurez-vous le vite !


Chronique rédigée par Piehr le 15/01/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.20
Dépôt légal : Novembre 2000

Avis des lecteurs

58 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombres, lui attribuant une note moyenne de 4,20/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 11 2018
   

C'est une BD classique, sortie il y a près de 20 ans, mais je ne l'avais pas encore lue.

Beaucoup d'avis ont déjà été donnés (c'est la BD qui recueille le plus d'avis sur ce site) et je les partage. Le dessin est exceptionnel. Plusieurs cases où les visages d'animaux anthropomorphes sont très expressifs m'ont vraiment marqué et sont somptueuses. Les couleurs, avec un thème sombre choisi en relation avec la couverture noire de l'album, sont une réussite. En ce qui concerne l'histoire, c'est un scénario policier banal comme cela a déjà été dit, mais elle donne envie d'aller au bout de l'intrigue et découvrir les dessins somptueux, ce qui est l'essentiel.

19 3 2014
   

Lors de ma première lecture déjà, j'avais été époustouflé par ce chef d'oeuvre, je l'ai relu pour faire cet avis.
Et ma mémoire ne m'avait pas trompé; quelle claque encore ! Quelle originalité dans le traitement psychologique des personnages, j'ai passé autant de temps à me faire happer par l'ambiance polar qu'à lire les dialogues bien écrits...
Le seul bémol que je n'avais pas relevé à l'époque (ça nous emmène quand même 14 ans en arrière) : c'est la simplicité du scénario, même si il faut bien le dire; il est quand même bien ficelé... Je ne comprends pas pourquoi il ne l'ont pas adapté en dessin animé j'aurais vraiment aimé...
Une série qui déchaine les passions et c'est très compréhensible !!!

13 11 2013
   

Comme souvent, j'ai pris un peu de retard et 13 ans après sa sortie, j'ai enfin attaqué la série Blacksad et lu le premier tome "Quelque part entre les ombres". A ma décharge, en 2000, j'avais 15 ans et sans doute d'autres priorités que de lire des bandes dessinées (bien que j'ai toujours aimé ça).

Habitué de la bande dessinée franco-belge "classique", j'ai quand même bien accroché à l'univers du duo Canales / Guarnido. En plus d'être bons au football, au tennis, au handball et au basket-ball, les voici très performants dans l'univers de la bande dessinée. Décidément, ils sont forts ces espagnols.

Pour être un peu plus sérieux, j'ai vraiment apprécié le travail de Canales. Le scénario est plaisant à lire, l'intrigue policière intéressante et les dialogues plutôt croustillants dans l'ensemble. L'idée d'animaux anthropomorphes est très intéressante et surtout très bien maîtrisée par l'auteur. Chaque animal a son propre caractère, tempérament et comportement et cela est très bien retranscrit.

Le travail de Guarnido est également intéressant. Je pense que dessiner avec cette technique doit être très difficile. Les couleurs et effets sont remarquables, on en prend plein la vue. J'ai apprécié et je respecte ce travail mais mon œil est trop habitué aux conventions de la BD franco-belge "classique" dont je préfère le dessin, les traits, les formes et les couleurs.

Après avoir lu ce premier opus, je comprends mieux pourquoi cette série a été un véritable succès. Il faut bien avouer que l'album est excellent et donne envie de lire la suite.

21 7 2011
   

Quoi ? que 54 avis ? il faut que je donne le mien !
C'est une histoire (bonne), mais très classique dans le genre polar/détective privé des années 50. Simpliste même, sans aucune surprise... Si ce n'est le sublime dessin de Guarnido. Tout se joue la-dessus finalement : ce magnifique dessin, ces personnages animaux humanisés superbement rendus. Originaux et bien choisis.
Canalès glisse aussi dans le texte quelques remarques en rapport avec l'animalité des personnages, très bien trouvées.
Sans ce graphisme exceptionnel ma note aurait un bon point en moins. Et c'est pas tous les jours qu'un dessin influe à ce point là.
A suivre sans hésiter.

13 5 2010
   

Arrrgh! Blacksad! La BD de mes rêves!
Dessins splendides, moi qui adore les BD dont les humains sont remplacés par des animaux!
Scénario excellent, sombre et surprenant, une enquête policière de haut niveau. Intelligent, rythmé... Tout bonnement parfait!
Note: Loisel lui même a écrit un petit avant propos au début de l'album. Si c'est pas un grand honneur, ça!
Super pochette, personnages très charismatiques, une histoire captivante, bref, que dire d'autre?
J'ai emprunté cet album, mais je l'achèterais sûrement, afin de replonger tout à mon aise dans cet univers si particulier, dangereux certes, mais tellement attirant!
A lire, tout de suite! De la grande BD! Le seul bémol: trop vite fini!!!!!
Court, mon avis? Allons, ce qui est court est toujours meilleur... :)

2 4 2010
   

Haaaaa ce premier tome de Blacksad, impossible d’apporter une quelconque originalité dans un avis sur cet album qui a déjà réuni tant de critiques, largement positives, sur les sites spécialisés. Bien que la lecture m’est apparue très agréable, je trouve, dans une certaine mesure, les avis globalement disproportionnés et aveuglément élogieux pour plusieurs raisons. Le scénario est très conventionnel et l’ensemble sonne un peu creux à ce niveau. La quête de Blacksad est jalonnée de trop peu de péripéties intéressantes. Ca s’enlise souvent et seul un petit coup du destin parvient à régulièrement relancer la machine (imaginez que le lézard ne prononce pas le nom d’Ivo Statoc !) avant que le soufflé ne retombe. Le rythme assez haché de l’ensemble peine à me captiver. Heureusement l’ambiance et le dessin, particulièrement attirants, parviennent à nous maintenir dans l’histoire mais ça tient d’avantage du leurre que de la parfaite symbiose des composantes de cette bd (le contenant masquant le contenu en quelque sorte…). Enfin, les dialogues sont de grande qualité mais je déplore ces nombreuses cases sans phylactères qui se succèdent. Là encore une sensation de vide, l’impression d’avoir eu la qualité mais dont l’insuffisance quantitative m’a désagréablement marqué.
Au final, loin de moi l’idée de jouer les grincheuses de service pour me démarquer. Ce tome est magnifique d’un point de vue artistique mais modérément enthousiasmant pour ce qui concerne l’histoire qui nous est contée. Un peu le même effet que me procurent les albums de Bilal (même si la comparaison s’arrêtera là). A suivre…

22 2 2010
   

Je serais concis dans mon avis, car tout a déjà été dit sur cet album.

Dans "Blacksad", on a le droit à une histoire mettant en scène un policier ripou charismatique des années 50. Rien de bien novateur donc, mais Blacksad est là et il en impose.
L'intrigue ? Elle est vraiment sympa. Les personnages, assez bon aussi, dû a leurs qualités/défauts de leurs cotés animales.

Il nous reste le dessin. Évidemment que c'est beau, c'est même très beaux. C'est une claque graphique. Pour bien résumer, je pense qu'il faut lire la préface de Loisel "[...] L'ambiance, les couleurs, les cadrages, les gueules [...]" tout est là, c'est vrai. Je suis d'accord avec la plupart des chroniqueurs jusqu'à ce point.

Mais alors qu'elle note mettre. La BD m'a plu, j'ai bien aimé le récit.
Ça a fait son boulot, cette BD m'a diverti. Mais ça ne m'a pas laissé un souvenir ineffaçable tel un "Quartier Lointain" (ça s'oublie même assez vite).
La BD en elle-même vaut 3,5/5, avec une spéciale étoile bonus pour le dessin/la couleur/l'ambiance/les gueules/les cadrages... (Car dessiner des animaux aux caractères humains avec une tronche comme ça est plus dur que de dessiner des humains). Meilleur dans sa forme que dans son fond, donc.

Enfin, à lire quand même, pour la beauté du dessin.

17 5 2009
   

Quel talent!!!
Un polar dans l'univers humain où la mise en scène par des personnages animaliers, est remarquable tant par la pertinence de la distribution des rôles en fonction de la nature profonde des différentes espèces animales choisies que par la réalisation et l'animation dans lesquelles le côté sauvage de la bête amplifie de façon notable tout sentiment intérieur.
Bref un joli voyage philosophique où l'être de culture que nous sommes devenu ne peut s'empêcher de s'intérroger sur sa nature animale originelle profonde...

menfin :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
24 2 2009
   

Que voilà une fort belle découverte ! Le dessin, hautement original et expressif, et de surcroît magnifiquement coloré, mérite que l’on s’y attarde tandis que le scénario est solidement bétonné.

Ce premier tome augure bien de la suite.

15 7 2008
   

C'est à cela que sert ce site j'imagine : faire découvrir des petits chefs d'oeuvre de BD, dont le graphisme ne pousse pas à l'achat un certains type de lecteurs dits "classiques" (comme moi, par exemple). Compte tenu tous les avis, je ne ferai que répéter : c'est superbe! Des dessins qui ont une réelle âme, un graphisme qui plonge le lecteur dans une ambiance de polar du XXème siècle, et surtout, surtout, un rythme déroutant. J'aime ce mélange homme/animal et ne peux être qu'impressionné par un dessin qui rend ces animaux tellement humains (à moins que ce soit le contraire, ce qui paraîtrait plus logique).
Un premier opus très réussi, même si l'histoire tient en deux lignes. Le scénario n'est pas super élaboré mais la façon de le traiter, quel régal ! J'en veux encore...

Pour ceux qui ont des goûts "classiques" et n'aiment pas trop sortir des sentiers battus (comme moi), laissez-vous tenter, ce tome en est devenu un, de classique.

6 5 2008
   

eh oui encore un avis sur Blacksad.
A vrai dire au départ quand j'ai feuilleté l'album je n'étais pas mais alors pas du tout tenté de l'acheter (le fait que les personnages ont un corps humain et une tete d'animal je trouvais ça un peu ridicule mais bon...)
Vu la note je me suis laissé tenter.
En fait on s'habitue tres vite.
Le graphisme est tres appliqué, les décors sont somptueux, une bonne mise en page,les traits des personnages sont corrects, des bons plans bref que des qualités niveau dessin...a part des petits defauts pour la lumiere (les reflets) mais ceci est un détail.
Niveau couleurs correct mais peut s'ameliorer.

Pour le scenario, une histoire simple, agreable a lire, qui tient debout mais dommage qu'on sache trop vite l'assassin.
Pour un premier album les auteurs me surprend quand meme pour leur talent.
Ce tome 1 mérite largement la note de 4.
Et comme certains l'on ecrit, vous devez posseder ce livre dans votre bibliotheque...

6 3 2007
   

Devais je réellement apporter a pierre à l'édifice de BlackSad ?
Je crois, car, contrairement à l'idée reçue par tous les bruits de couloirs colportés par le vent et parvenus à mes oreilles, BlackSad, s'il est très bien réalisé ne m'a pas ''emballé'' comme bon nombre de lecteur. Cela ce voit dans ma note inférieure à la moyenne…

A ce point de vue une raison : le scénario d'un classicisme dérangeant.

Pourtant, tout avait bien commencé.
Le dessin est superbe, une merveille de précision, de finesse et de dynamisme. Le dessinateur a travaillé chez Disney et ça se sent ! Les visages, les expressions animalières tiennent du dessin animé, mais en plus sobre, en plus sombre et plus adulte. Et ce mélange des genres fait mouche.
Ensuite, l'utilisation des animaux était elle obligatoire ? Non, sûrement pas. L'histoire se déroulant dans un univers réaliste, de vrais humains auraient aussi bien fait l'affaire, mais pour le coup, ça aide quand même grandement à participer à l'atmosphère décalée de la BD.
Surtout que pour y revenir, le dessin est vraiment bien mené et les animaux s'intègrent parfaitement à l'univers, à tel point qu'à plusieurs reprises on oublie qu'il s'agit justement d'animaux !
Bref, le contexte et l'univers et sans conteste original. Mais le scénario presque linéaire n'apporte rien aux scénarios conventionnels d'enquêtes criminelles. Dommage, sans cela ma note aurait facilement fleurée avec le 4,5…

4 3 2007
   

Je viens enfin de lire cette histoire qui ne me tentait pas au premier abord. J'étais un peu réticent au fait que ce soit des animaux à la place des hommes. Et finalement, je ne regrette qu'une chose, c'est d'avoir autant attendu pour ouvrir cet album.
Je suis complètement bluffé. Le dessin est extraordinaire et Guarnido donne une expression humaine à ces personnages qui leur permet d'être hyper expressifs au point d'y voir de véritables personnes. Le tour de force est d'avoir bien choisi quel animal conviendrait le mieux à chaque personnage. Et c'est réussi. Les décors sont également très beaux avec de magnifiques perspectives et un grand réalisme. C'est du grand art et je crois que c'est là que l'on voit les grands dessinateurs. On sent qu'il y a un énorme travail derrière tout ça, avec une minutie et un soin quasi perfectionniste.
Pour ce qui concerne le récit, c'est une grande enquête policière, digne de Burma, avec une plongée dans le monde de la nuit, ou les âmes se noircissent au fur et à mesure des verres avalés et des heures qui passent. Un beau récit bien noir, ou le héros détective se heurte à la misère humaine pétrie de tendresse mais aussi de violence.
Super…

14 10 2006
   

Bon ça fait maintenant un bon moment que je l'ai lue cette BD... Je ne pensais pas faire d'avis, il y en a déjà beaucoup !!!

Mais finalement je ne résiste pas à joindre ma voix au concert de louange : c'est beau, c'est passionnant, on ne peux guère poser l'album avant de l'avoir terminé (voire de l'avoir recommencé pour s'imprégner de ce graphisme impressionnant). C'est la première fois qu'une BD de style animalier me séduit autant. D'ailleurs, on s'y identifie dès les première pages... Des animaux ? Où ça ? Ou alors on en est tous (c'est peut-être ça le truc).

Bref, assez indispensable !

14 10 2006
   

Bon alors je vais commencer par là : Quelle claque !

Les dessins sont magnifiques ; non seulement les graphismes rendent parfaitement compte de l’état d’esprit des différents personnages, qui sont d’ailleurs choisis judicieusement, mais de plus les couleurs situent intelligemment les différentes ambiances et contextes, que ce soit lors des flash-back ou lors d’une presque absence de décor .

Le scénario est quant à lui très bien ficelé et même pour moi qui ne suis pas une fan inconditionnée du genre policier, voire le contraire, il arrive très bien captiver son lectorat à en avoir envie de sauter des pages pour avoir un début de réponse (mais on le fait pas hein !).
Bon le contexte on l’a déjà vu cent fois : le gentil (ou presque) privé qui cherche la justice, qui s’oppose à tout le monde et qui en a rien à faire de l’autorité n’oeuvrant que pour la justice. Oui mais voilà, on l’a vu cent fois et pourtant ça fonctionne très bien car les personnages ont tous un peu de complexité en eux et que les auteurs sont doués !

Je rajouterais un petit mot sur la narration qui est selon moi l’essence même cette BD puisqu’elle est faite de telle façon que l’on ressent toute l’ironie voire (osons-le) la poésie du personnage principal. C’est pour moi le petit plus qui transmet tout le talent des auteurs !

Merci MM. Diaz Canales et Guarnido !

22 6 2006
   

Déjà 42 avis, j'arrive bien tard alors je vais faire court ; magnifique et trop court... pour les yeux...On oublie très vite que les personnages sont des animaux tellement ils sont bien choisis.... peut mieux faire peut-être pour le sénario.

Je l'ai lu en l'empruntant dans ma médiathèque préférée, mais je crois que ces dessins sont tellement beaux, qu'il faut les posséder, et hop, dans la hotte du père noël.

19 6 2006
   

Premier volet d'une série qui j'espère sera longue. Blacksad c'est tout ce qu'on peut aimer dans la bande dessinée.

Un scénario riche mais pas trop, pour ne pas perdre le lecteur. Un dessin riche mais pas trop, c'est tellement beau quand c'est juste ce qu'il faut. Capable en deux pages de vous amener du sourire à la crispation, de l'amusement à l'emerveillement, Blacksad c'est juste parfait.

A lire sans attendre. Commencez par "Quelque part entre les ombres" et vous vous précipiterais sur "Artic-nation" et le plus que parfait "Âme rouge".

31 5 2006
   

Voila pour moi une des meilleures BD qui soient !!!

Blacksad est un chef d'oeuvre du genre policier, au scénario prenant (bien qu'il n'ait rien d'extraordinaire) et qui baigne dans une atmosphère captivante.

Les dessins sont magnifiques, les couleur de toute beauté et la découpe des planches presque parfaite (bien sur puique rien n'est parfait) . Le dessinateur, qui a du génie, sait parfaitement faire ressentir les sentiments des protagonistes à travers leur expression faciale, même si le fait qu'il s'agisse d'animaux aide (ex : hérisser les poils de blacksad le chat pour montrer qu'il est en colère).

Ce qui nous amene a la grande originalité de la série.
En effet les protagonistes sont des animaux, ceci étant, chaque charactère de personnage correspond au quadripède qu'il incarne ( blacksad a toujours l'air tranquille, il se soucit de peu de choses et pourtant quand il s'énerve ... ).

Bref cette série de toute beauté (même si le deuxième tome est décevant le troisieme est prasque aussi bien que celui-ci) est a lire absolument !!!! (et à acheter si vous etes collectionneur de BD aux couvertures et dessins magnifiques).

26 5 2006
   

40ème avis sur cette bd et une note supérieur à 4 : voilà qui en dit long ! Je ne vais donc pas m’étendre puisque tout a été dit.

Je me contenterai de souligner : la superbe couverture, l’incroyable graphisme (Dieu, ou quelqu’un d’autre : tu pourrais pas me faire don du même coup de crayon ? :D), l’excellent cadrage/découpage/mise en scène, l’ambiance polar comme si on y était et le profil plus nuancé qu’il y paraît du personnage principal. Le scénario, quant à lui, tient bien la route, à défaut d’être génial.

28 3 2006
   

Blacksad est un élégant privé en costumé croisé, tel qu'on les rencontrait dans les BD ou les films américains des années 50.
Un bon "Polar" noir de plus ?...
En fait, l'originalité de cet opus réside dans son traitement graphique.
Tous les personnages sont dotés de traits animaliers, ce qui est rare dans un récit réaliste ; et la perfection du style rend l'anthropomorphisme totalement crédible.
Il y a des cadrages éclatants de virtuosité, des couleurs superbes.
J'ai bien aimé. De là à lire "c'est la meilleure série au monde", faut se calmer un peu. C'est très bien réalisé graphiquement, très bien scénarisé, bien dans le style de la BD "actuelle".
Je ne mets ici qu'un 3,5/5 parce que je n'ai (pas encore) lu toute la série.

24 2 2006
   

pfff.... pourquoi rajouterais-je mon avis? n'y en a-t-il pas assez comme ca? eh ben tant pis je sais, je vais quand même essayer de faire court.

Ce premier album de cette plus grande série de tout les temps (au moins!) n'est, c'est vrai, sans doute pas le meilleur. Le scénario est sympa, mais pas très poussé.
Mais le dessin ..... pfouuuuuuu! magnifique, grandiose, magistrale.

J'ai acheté cet album surtout pour la qualité du dessin, je l'avoue. Les deux tomes suivants sont quand même beaucoup plus travaillés au niveau du scénario et je dénote également une amélioration (est ce encore possible?) au niveau du dessin.
Certaines planches ont magnifiques et notament celle page 38.

Que dire de plus? rien. De toutes facon tout a déja été dit.

9 2 2006
   

Suite à tous les avis qui encensent cette série, et son récent succès au festival d’Angoulême, j’ai fini par franchir le pas.
Le graphisme m’avait déjà attiré, mais les personnages à têtes d’animaux, bof…J’avais alors eu tord de remettre cet album dans les rayons ! Cette BD est vraiment géniale ! Et le choix des animaux pour représenter les personnages est parfait, vraiment très juste ! Il donne encore plus de profondeur au personnage, on sait tout de suite à qui l’on a affaire.
Le dessin est vraiment époustouflant de finesse, de détail. L’éclairage et le cadrage sont dignes des meilleures réalisations cinématographiques.
Certaines planches sont tout bonnement parfaites…

Bref, je rejoins l’avis général, j’ai hâte de lire la suite, et merci CoinBD de m’avoir donné envie de découvrir cette série.

3 1 2006
   

Un dessin superbe, c'est certain. La maîtrise du détail, du mouvement, de la lumière et de la perspective par Guarnido est excellente. Cela nous donne là une série de BD qui s'admirent autant qu'elles se lisent.
Néanmoins, le scénario de ce premier tome, quoique pas mauvais, est franchement trop simple et convenu. Cela me laisse constamment sur un sentiment de déception à chaque fin de lecture ou de relecture, et surtout, je l'oublie aussi vite. C'est un peu particulier, en effet : quand on me demande de dire quelles bds j'ai lues récemment ou lesquelles je possède, il faut toujours qu'on me rappelle "Blacksad" car le scénario ne m'a pas suffisamment marqué pour que je m'en souvienne automatiquement.
Néanmoins, ne serait-ce que pour le dessin, je conseille l'achat de cette BD.

23 12 2005
   

Tout a été dit sur Blacksad, ses dessins magnifiques, son ambiance si particulière, son choix de représenter les hommes en animaux etc. et bien sûr je rejoinds tout ces compliments qui ont été proférés en mieux avant moi.

Il y a néanmoins un point sur lequel on peut se pencher : le scénario. Certains le trouve classique, sans saveur, limite superficiel. Je ne peux cacher mon incrédulité face à cela, le premier tome de Blacksad restant pour moi le meilleur. Je m'explique : John Blacksad est un détective comme on peut voir dans les grands films classiques (Le Faucon Maltais par exemple), et l'histoire de cet homme qui finalement subt plus l'histoire plus qu'il ne la provoque répond à ce classissisme avec brio. Blacksad enquête de son coté, de facon marginal, au dela des lois. Il ne cherche pas à élucider un meurtre, il cherche à se venger. Pourtant son enquête le propulse jusqu'au haute sphère de la société, sans qu'il s'en soucie vraiement.

Le déroulement simpliste de l'enquête et de son dénouement répond à cette donnée qui veut que l'homme que Blacksad cherche à abattre ne peut pas être protégé par un quelconque obstacle. C'est une quete d'un homme contre ses souvenirs et j'ai bien crut qu'il n'allait jamais presser la détente à la fin, se retrouvant finalement devant l'auteur du meurtre sans avoir réellement agit pour cela.

Bref, ce scénario est classique, mais dans le sens Classique, avec une majuscule, comme le prennent ces films qui restent dans l'histoire non pas pour leur originalité, mais pour leur héros, leur ambiance.

27 11 2005
   

Je me souviens à la découverte de ce livre, quel coup de poing ça a été. Des personnages en animaux, où va t-on ? Qu’est ce qu’on ose pas ? Et pourtant… ça marche, et même super bien car c’est réalisé avec passion, précision et avec un ton juste.

Les dessins, je n’ai pas peur de le dire, s’avèrent extraordinaires et bluffants de détails et de cadrages bien pensés, voire même originaux. Quel coup de crayon (si Loisel, auteur de la préface s’y est laissé prendre, comment moi pouvais je résister ?).

J’adore l’atmosphère sombre des cases, leur découpage (page 13 c’est parfait), tous les détails qu’on trouve (page 25 au cimetière par exemple).

Deux véritables révélations pour moi dans ce dessin: d’abord, la page 5 avec les 2 vues successives du bureau et la légende qui va avec. Je l’ai regardée en long, en large et en travers et elle s’attache toujours autant à moi. Il y a tout : de l’information, de la description de personnage, de l’attitude qui donne l’état d’esprit, des petits riens qui sont tout. Peut-être ma page préférée en BD.

Et puis, la page 7, audace étonnante, pari de la couleur dans un tome sombre (black) et traduction d’un monde heureux. Facile oui, mais réalisé avec tellement de maîtrise que je reste déboussolé devant la production finale de ce pari simple. Comme quoi la complexité n’est pas tout : il faut de la réflexion et de la méthode.

Quant à l’histoire, elle vit avec John Blacksad, on pénètre son antre, ses manières, ses réactions. J’ai été collé aux pages, comme magnétisé, attiré, hypnotisé.
Quelle esthétique, quelle découverte !

Passer en un tome du statut d’inconnus, même pas illustres, à celui de référence, je crois bien que c’est ce qu’ont réussi ici ensemble Canales et Guardino.
Ce n’est pas peu, c’est une bénédiction.

23 11 2005
   

Ouaouh ! Quelle claque ! Et pourtant, ce n’est pas la première fois que je lis cet album. Mais à chaque lecture, c’est un pur bonheur pour les yeux !

Premier tome d’une série aujourd’hui culte, cet album a su montrer tout de suite le talent des deux auteurs. D’une part, le scénario, bien que simple, est rondement mené, bien ficelé et sans faille. Oui, l’originalité n’est pas son fort et on se retrouve face à une banale histoire policière mais sa force, c’est le choix des personnages qui a été fait par Canales. Entre le détective à l’image de chat, les garde du corps en rhinocéros, le tueur en lézard, le commissaire en berger allemand, bref, une galerie de personnage représentés par des animaux qui sont tous mieux choisis les uns que les autres ! On évite ainsi la présentation du caractère des personnages qui est plus ou moins faite par l’animal choisi pour le représenter.

Le dessin… magnifique ! Guarnido est un maitre qui a fait ses armes chez Disney. Chaque image est un tableau, chaque vue d’ensemble regorge de détails les plus poussés et les prises de vues, le cadrage choisit n’est pas de ceux à la porté de tous et là, Guarnido nous montre tout son talent, son savoir faire et nous épate à chaque fois. Les expressions des personnages sont géniales. Canales a su trouver le bon animal pour représenter chaque personnage et Guarnido a su lui donner vie et les expressions adéquates à chaque situation ! C’est beau, très beau, très très beau !

A savourer encore et encore.

4 10 2005
   

32 avis ... mon avis vaut-il d'être mis après tout ça ? eh bien oui : quand un travail est bien fait, il faut que ça se sache ...
Couverture : regardez vous même ... ça se passe de commentaires !
Graphiquement, on frise la perfection ... je regarde encore et encore ces dessins magnifiques et je m'en lasse pas ... chaque case est un bijou à la fois naturel et travaillé ...
Le scénario en lui même n'est pas extraordinaire ... mais il retranscrit parfaitement l'ambiance des films noirs américains des années 40-50 ... donc grosse réussite là aussi ...
Mais le top du top , c'est ces animaux-humains ... c'est choisi tellement intelligemment, et c'est servi par un dessin tellement beau qu'on reste muets (avec un filet de bave qui coule lol) devant tant ... de talent (y'a pas d'autre mot) ...

Bref, c'est grandiose ! Evidemment à posséder et à relire d'urgence !

8 9 2005
   

Bonjour, bonjour, je suis le 31ème avis sur la Bd Blacksad, quelque part entre les ombres, et devinez quoi? Je suis positif !

Qu'est ce que c'est que cette Bd ? un polar, du fantastique? Pour moi, ce fut un mélange magnifique qui porte son nom, blacksad.

Les deux espagnols ne se sont pas loupés, car en fait, on est pris dans l'histoire dès le premier mot de la première bulle de la première page. C'est un festin de dialogue, de détails qui touchent, de dessins merveilleux.

Des animaux en guise de consolation, étrangement humain...Ce dessin, sombre, nous fait vibrer...

Que dire d'autre? Je pense que tout a été dit parmis ces nombreux avis...

A lire, bien sûr!

13 3 2005
   

Je dois dire que j’en avais beaucoup, beaucoup, beaucoup… entendu parler. Mais cet album valait-il autant de tapage ? A en juger par les critiques plus que positives déjà postées ici, nul doute. Mais pour en être sûr il fallait que je lise ce premier tome…

Hum, hum… Cet album est donc signé par deux auteurs espagnols qui m’étaient alors inconnu, mais pour sur, je vais essayer de retenir leur nom maintenant… Tout d’abord un scénario signé Juan Diaz Canales qui flaire bon le polar noir, et n’est pas sans rappelez l’ambiance des polars cinématographiques américains des années 50, et des polars sombres de la BD comme XIII… Blacksad notre héros (héros ?) est un chat, mais là n’est pas son problème. Son problème est un passé qui ressurgit, et qui laisse des questions sans réponses… Si le scénario n’est pas d’une totale originalité, il est tellement bien raconté, que l’on est complètement transporter dans cet univers sombre…

Les dessins quand à eux sont signés Juanjo Guarnido. Les divers personnages, tous représentés sous des traits animaliers sont tous plus réussis les uns que les autres. Ce choix de représenter chaque protagoniste par un animal, permet de placer tout de suite le caractère de chacun. Car chaque personnage est un animal qui lui convient. L’inspecteur Smirnov par exemple est un berger allemand… Les couleurs pastelles sont du plus bel effet, et retranscrive à merveille cette ambiance noire. Les cadrages sont eux également très réussis, et là encore empreinte au cinéma…

Une petite merveille

Doña Hermine :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Doña HermineReflet de l'avatar de Doña Hermine
16 1 2005
   

Blacksad c'est d'abord un dessin magistral et un héros charismatique. Cette BD a fait, je crois, l'effet d'un coup de tonnerre parmi les bédéphiles, à sa sortie.

Chaque personnage est représenté sous la forme de l'animal qui, dans la culture populaire, symbolise le mieux sa personnalité, son statut social ou son rôle dans l'histoire. C'est une idée géniale et, de surcroît, magnifiquement bien réalisée. Guarnido est un dessinateur extraordinairement talentueux et le succès de Blacksad est en grande partie le sien.

Le scénario, quant à lui, un peu trop linéaire à mon goût pour ce 1er tome, je n'ai pas ressenti de suspense, ne me suis pas demandée ce qu'il allait se passer en tournant les pages et n'ai, à aucun moment été surprise, d'où ma note pas si enthousiaste que ça.

7 10 2004
   

Ça m'a pris à la gorge, aux tripes, j'ai senti des centaines de griffes de chat me lacérer le cerveau... Bon. Après je me suis reposé, et j'ai relu. Et relu. Et... relu, encore et encore.

Non mais regardez-moi ces planches ! Ce sens de la mise en scène ! Cette balade dans le décor de ciné, ce bureau de Blacksad en vue aérienne, ces statues dans le "Wolfmouth cemetary" ... et ces gueules, partout, le chat, le chien, le morse !

Une série qui mériterait de sortir en "long courrier", en albums de 100 pages chacun. Les auteurs ont droit à une place éternelle dans mon modeste panthéon perso. Continuez comme ça, les gars ! Et que cette "Âme Rouge" à venir soit un joyau de plus pour ma collec' !

6 4 2004
   

Vraiment très beau, j'adore les dessins. Le scénario, bien que classique, est suffisement complexe pour ne pas laisser des cases vides et le rythme est plutôt bon.
Ce monde d'animaux permet aux personnalités de s'exprimer encore plus que par une expression de visage ou au contraire de se dissimuler derrière des traits paisibles.
A lire, à relire rien que pour ses dessins.

14 11 2003
   

Cette serie est un bijou. Scenario et dessin sont magnifiques. On a affaire a un polar qui fait penser a de vieux films americains se deroulant dans le chicago des annees 30. le scenario n'est pas d'une originalite debordante mais il est tres bien ficele et on se laisse porter par l'histoire. L'originalite est evidemment de se retrouver face a des personnage a corps d'humain mais au visage d'animaux. et c'est la que cette bd prends toute sa valuer, non seulement le bestiaire est tres riche mais l'expression donnee au personnage planche apres planche est hallucinante. J'ai decouvert cette bd grace a ce site et je lui en suis vraiment reconnaissant!
A lire absolument .

Tony Ross :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
7 9 2003
   

Un chef d'oeuvre sans précédent dans l'histoire du polar et de la bande-dessinée en général.
Un dessin digne des plus grands maîtres, des couleurs exceptionnelles et un texte époustouflant font de Blacksad un album démentiel, même si le scénario en lui-même n'est pas forcément des plus extraordinaire (pour ça, le tome 2 est encore mieux).
Culte, tout simplement...

20 5 2003
   

Ca c'est de la BD !
Tout d'abord, le dessin est magistral ! Le coup de crayon est superbe, avec effectivement de bien belles couleurs. On voit clairement que l'auteur a la maîtrise du mouvement et de la dynamique. Ensuite, pour ma part, le fait que ce soit des animaux ne m'a absolument pas géné, au contraire, cela fait une certaine originalité (en plus ils sont bien choisit), et puis on n'y fait plus trop attention au cours de la lecture... Ceci dit, je peux encore comprendre que cela puisse gêner certains.

Quant au scénario, bon à la base il n'est pas franchement original il faut bien le dire, mais on se retrouve pris dans l'action, on veut savoir la fin. Bref, on est tenu en haleine par un scénario bien mené de bout en bout... C'est un bon polar dont les ficelles sont bien tirées, avec une ambiance limite blasante mais tellement agréable ! Signalons aussi de très bons dialogues !

Je vais lire la suite sans l'ombre d'une hésitation et je recommande cet album qui est A POSSEDER !

17 5 2003
   

Après avoir lu 18 avis très bon avis sur ce premier tome de Blacksad, je ne pouvais qu'acheter ce Bijou.
Un bijou pour plusieurs raisons, tout d'abord le dessin est, comme l'ont déjà dit les autres aviseurs, exceptionnellement beau. Tout amateur de beaux dessins se régalera au vue de planches sublimes aux couleurs pastelles qui permettent d'installer une atmosphère digne des polars des années 50. Comme Régis Loisel le dit dans la préface, Guarnido maitrise remarquablement le mouvement.... Ces dessinateurs issus de Disney n'ont pas fini de me surprendre :D
Le fait que cette BD ait pour personnages des animaux est très interessant et ne gene aucunement la lecture. A travers les différentes races et à la manières de La Fontaine, transparait le caractère des personnages.

Nous sommes donc invités dans les années 1960 et nous accompagnons Blacksad un detective, enquetant sur le meutre de son ex. Voila pour le résumé.
Un scenario classique mais mené de main de maître par Canales, certains diront que l'issus est prévisible mais pour ma part je n'ai pas trouvé .

Pour conclure : un coup de coeur graphique (dessin sublime), un scenario très bien mené sur peu de pages (46 c'est pas assez :-() ce qui nous donne une série prometteuse servi par des auteurs de talents :D A LIRE SANS HESITER !!!!

8 5 2003
   

Sublime, le dessin est superbe, cadrage, couleurs, mouvement, expressions, tout y est pour faire une bd d'exception sur le plan graphique. Le dessinateur vient de chez Disney et ça se voit, les personnages nous paraissent presque vivants et leur caractère se reflète parfaitement dans leur apparence et leur mimique. Si l'idée de remplacer les êtres humains par des animaux peut rebuter aux premiers abords, j'ai très vite été conquis et en fait cela apporte beaucoups à l'univers, une originalité et une fraicheur bienvenues. Petit bémol, l'intrigue si elle est bonne reste un peu trop classique dans ce premier tome mais ce n'est qu'un détail. Si je ne met pas la note maximum, c'est uniquement pour laisser un peu de place au tome 2 :-)

23 4 2003
   

Avec la parution du second volume de la série (en mars 2003), Blacksad est sans doute la bande dessinée dont on aura le plus parlé en ce début d’année. Et pour cause! Il suffit de feuilleter quelles pages de ce magnifique album (préfacé par Régie Loisel en personne) pour comprendre l’enthousiasme des bédéphiles.

Les auteurs de cette nouvelle BD animalière (deux jeunes espagnols sortis de chez Disney) se sont inspirés de la littérature et du cinéma américains des années 50. Le graphisme, tout en sépia, est plutôt spectaculaire. Juanjo Guarnido utilise en effet quelques techniques de l’animation, multipliant les effets de zooms et les cadrages audacieux. Bien que les personnages soient tous anthropomorphes, le dessinateur a choisit de leur insuffler un supplément d’âme humaine, qui transparaît notamment dans les expressions des faciès.

On retrouve dans le scénario cette même volonté de coller au plus près au modèle des fifties (en particulier dans les monologues et les voix off). Ainsi, les amateurs de séries noires y trouveront tous les ingrédients qui ont fait le succès du genre: quartiers mal famés, bars miteux atmosphères glauques, etc. Plutôt alléchant, non?

13 4 2003
   

Une femme est retrouvée morte chez elle, Blacksad, un detective privé et ancien fiancée de la belle se borne a vouloir retrouver le coupable et à le faire payer.
Le décor est planté, nous avons à faire à un polar noir, classique, des années 50.
Classique peut être mais terriblement efficace et réussi, les personnages sont très réussis aussi, surtout Blacksad parfois tourmenté, parfois drôle.

Nous avons la affaire à une bd animalière, ce qui peut poser probleme à certains lecteurs, mais les personnages sont tellement bien fait, qu'il font penser à des hommes(de par leur posture ou leur facon de parler).

Le dessin de Guarnido...est tout simplement sublime, il donne de tels expressions de visage à ses personnages qu'on dirait des hommes(je l'ai déjà dit). Les couleurs, très sombres, vont très bien, et avec le dessin, et avec le style de récit(le polar)

Un album à lire, à relire, et à admirer pour le travail de Guarnido...

1 3 2003
   

Apres des critiques quasiment unanimes disant que Blacksad etait un super polar, je me suis laissé tenter... Et bien on peut dire que je ne suis pas déçut de mon achat !

Blacksad, c'est un polar bourré de qualitées !!
Tout d'abord, il faut noter une certaine originalitée avec les personnages/animaux, c'est merveilleusement traité. Quand aux dessins, ils sont carrément à tomber, super détaillés, en bref vraiment bons ! Les couleurs, elles, sont vraiment très belles également, avec une palette de tons vraiment varié (parfois sombres, parfois pastels...)
Donc graphiquement, c'est un régal parceque c'est beau et en plus, c'est original ! :)

Apres, au niveau du scénario, c'est une histoire somme toute assez classique mais bien ficelée, bien amenée et surtout bien prenante, j'ai carrément dévoré l'album et maintenant, j'ai espoir que le deuxieme tome soit du meme ordre :)

Donc en bref, Blacksad, ca déchire :)

24 2 2003
   

Je ne lis pas beaucoup de polars, mais là, encouragé par le posteur de cette BD, j'ai craqué ; et je dois dire que j'ai été agréablement surpris ! Cadrages audacieux, histoire glauque et sans concession, dessin très maîtrisé... On a vraiment l'impression d'être avec Philip Marlowe dans les années 50, époque où l'on ne doutait de rien, où l'on n'avait plus d'espoir... Noir, c'est noir !!
Et le choix d'humaniser des animaux, même s'il ne justifie pas forcément, rajoute un petit plus au dessin.

20 2 2003
   

Cette Bd est absolument, incontournable... les dessins sont magnifiques, le scénario est sans faille, l'intrigue demeure jusqu'au bout. Au départ je me suis dit "une Bd avec des têtes d'animaux, ouai original sans plus". Puis lorsque j'ai vu les planches aux couleurs feutrées, les expréssions des personnages vraiment humaines, les caricatures de méchants et de gentilles, on croirai un waldisney pour adulte, c'est vraiment surprenant ! Le scénario est bon pour un premier tome on arrive à cerner les personnages, il y a une bonne intrigue, tout y est. J'ai hate de voir le tome 2 ça promet de grande chose, à lire et à relire.

10 2 2003
   

merci merci merci!!!
le plus chouette cadeau que j'ai eu pour mon niniversaire :)
la préface en dit déjà long sur la qualité de cette bd!! Sur un scénar de base (inspiration ellroy je confirme!) un dessin époustouflant, le mouvement des personnages, les prises de vues des images façon ciné polar, l'atmosphère qui oscille entre deux époques... des animaux plus qu'humains, et des valeurs plus qu'animal!! Tout un univers évolu rapidement sous vos yeux et vous laisse pantois devant le résultat!!
cette BD est excellente, se lit d'une traite, l'oeil pétille et on se prend d'affection pour le héros principal dès le début... les couleurs sombres et nuancées ajoutent une touche nostalgique à l'ambiance!
Bref j'ai adoré... le seul hic... c'est pas assez long car on en redemande...
A lire d'urgence vraiment...

30 1 2003
   

dire que le scenario est classique est un euphémisme.
Canales avait surement autre chose d'urgent à faire le jour où il a pondu cette histoire.
heureusement, le dessin est absolument superbe .
de plus cette idée de présenter les humains sous forme d'animaux mais dans un environnement réaliste confère une ambiance assez singulière à l'album.
bref, à lire pour le graphisme, pas pour l'histoire...

29 1 2003
   

Ben voilà, je l'ai enfin lue! Et quel bonheur ! Je fais pas ça souvent mais je mets un 5/5 pour Blacksad. En matière de BD animale, je vois pas grand chose d'aussi beau. Les dessins sont fantastiques, les animaux personnages paraissent plus humains qu'humain (Tiens, ça me rappelle un bouquin de Théodore Sturgeon vraiment chouette "Les plus qu'humains"...)
Et puis le polar, y'a pas à dire moi j'aime beaucoup, que ce soit au ciné ou en bouquin (Ahhh, Ellroy )
John Blacksad respire le bon vieux flic style années 50, on nage en plein James Ellroy j'vous dis! ;)
Alors c'est vrai que le scénario est un peu convenu, que c'est ultra classique et que sur ce plan là Blacksad n'offre aucune nouveauté dans le monde du polar-BD. Mais qu'importe, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire cette BD, je n'ai pas pu la refermer avant de l'avoir finir, et j'y ai repensé longtemps après... Et franchement moi c'est ce que je demande à une BD : me faire rêver, c'est tout !

16 11 2002
   

Superbe BD aux dessins qui tiennent la route pour servir une histoire classique de privé dans les emmer... Cette Bd animalière n'est pas sans rappeler par quelques côtés les Canardo.... (ok c'était facile).

Maintenant que le personnage est posé, j'attends la suite de pied ferme pour voir si un côté plus original que ce que l'on peut attendre va effectivement arrivé.

29 10 2002
   

Cette BD est franchement géniale. Ne serait-ce que pour son dessin. Une belle claque visuelle !

Le scénar est plutôt banal, néanmoins ça se lit très bien. Pas beaucoup de surprise donc, mais ça reste cohérent, et c'est déjà pas mal. :)
Pour en revenir sur les planches, c'est vraiment très très beau, très détaillé. Les expressions faciales sont réussies. La dynamique de l'album est bonne. Chapeau bas !

Je suis donc comblé, vivement la suite !

7 10 2002
   

meme si le scenar peut paraitre un peu "classique", on ne peut que prendre du plaisir avec cette BD, tant l'ambiance est si bien rendu par le dessinateur venu tout droit de disney.
je suis pas un grand fan des series avec des animaux en personnages principaux, mais là, les expressions des visages sont vraiment excellentes, j'adore.
J'attends avec impatience la suite !

7 10 2002
   

Que les grincheux remballent leur artillerie!

Non, ce premier tome n'est pas d'une très grande originalité, oui, il est très classique... mais les auteurs n'ont jamais revendiqué avoir pondu l'histoire du siècle: ils ont juste fait un polar, et il se trouve qu'ils l'ont bien fait! Installer un héros dans un univers cohérent, avec un minimum de bagage psychologique, n'est pas une mince affaire, et moi je dis que c'est mission réussie!

Mais question dessin, nous sommes bien d'accord: c'est sublissime! Expressif, dynamique, précis, détaillé mais non surchargé, fluide... beau!!!!

En espérant que la suite soit encore meilleure...

17 7 2002
   

Qu'il me soit permis d'apporter ici ma pierre à l'édifice des critiques de "Blacksad" disponibles sur coinbd. J'ai craqué comme tant d'autres après avoir lu des réactions unanimes sur internet, et si certains d'entre vous arrivent après la bataille (c'est-à-dire l'effervescence liée à la parution d'une nouveauté), il serait dommage qu'ils ratent "Blacksad". Amis bédéphiles, vous êtes impardonnables si vous n'avez pas lu cette étonnante bande dessinée espagnole !

On a rappelé avant moi la prestigieuse signature de la préface (Loisel himself qui s'essaye pour la première fois à cet exercice). On s'est longuement extasié sur un dessin effectivement époustouflant de maîtrise. Rarement la bande dessinée animalière aura trouvé pareil ambassadeur !

L'univers de "Blacksad" est proche de celui du "Canardo" de Benoît Sokal, en un peu moins glauque et desespéré tout de même. Et Blacksad n'est pas un anti-héros... Le parallèle n'a donc rien d'une filiation inavouée. Guarnido tient son propre style bien en plume, et risque d'en inspirer plus d'un à l'avenir.

Le scénario de Canales, certes un brin en retrait par rapport au dessin (la tâche était rude...) reste fort réussi : la voix off installe très vite l'ambiance, les situations sont bien trouvées, les personnages sont remarquablement esquissés (oui, le dessin y est pour beaucoup, mais pas seulement !), le découpage est dynamique et il n'y a aucune fausse note du début à la fin.

Dessin splendide, fort bon scénario. On est bien en présence d'un des incontournables de l'année 2000, sur les talons d'un "From Hell" dans le top des albums de la fin du deuxième millénaire. Alors bonne lecture...

4 6 2002
   

Un graphisme tout simplement époustouflant, des planches parcourue par une impression de mouvement sans égal, cet album est au niveau du dessin un extraordinaire premier essai pour un ancien Walt disney ! Le scénario, même s'il ne fait pas preuve d'une très grande originalité, se laisse tout de même lire avec plaisir. Une BD différente mais à ne pas manquer

3 6 2002
   

Blacksad est vraiment une bd très sympas et ce à plusieurs égards;dessins superbes emprunt d'un très grand dynamisme,grande finesse et justesse dans l'approche graphique des lieux et des personnages,un immense talent à la caricature où l'Humanité et tout ce qu'elle comporte de pourrie est transfigurée dans le monde animal (et le passage de Guarnido au studio Disney n'y est pas pour rien!).
Pourtant,à mon avis,le grand hic est du coté scénarisctique.
Bon, on peu pas dire que celui-ci soit médiocre mais il n'en reste pas moins tout à fait banal et quelconque.
Dommage car ce qui aurait pu être un chef d'oeuvre de la bd se limite en fait à une bonne BD.
A recommander si ce n'est rien que pour le dynamisme et la beauté des dessins.

29 4 2002
   

Les illustrations sont très belle, le coup de crayon est celui d'un expert, les personnages sont vivant.

Voici la BD de la fin du 20° siècle....

Grandiose, magnifique, à ne louper sous aucun prétexte.

4 4 2002
   

Oui, je vais sans doute faire grincer quelques dents, mais je n'ai pas été impressionné par cette BD. Certes le dessin est chouette et les dialogues sont bons, mais l'histoire est trop simpliste.

Aucune surprise, aucune originalité, en plus elle est vite lue...

Bref, pas une mauvaise BD, mais rien d’extraordinaire non plus. Je vous conseille de la lire à la FNAC, et de garder vos sous pour d'autres BDs... mais cet avis n'engage que moi, bien évidement!

25 2 2002
   

De très très beaux dessins de cette auteur inconnue...vraiment génial, j'adore tout, les couleurs un peu pâles collent très bien à l'univers et à l'année où se déroule l'histoire. une intrigue des plus banales hélas...même s'il s'agit d'un chat comme héros !
Je pense que Régis n'a pas tord dans sa Préface, par contre je ne suis pas certain que ce soit la BD qui ait de l'avenir, mais plutôt les auteurs...

15 1 2002
   

Voila une valeur sûre, un très bon album!!
Il est vrai que les dessins sont particulièrement très beaux, c'est vraiment magnifiques, mais si le scénario était moins classique j'aurais sans hésité mis 4 étoiles à cette bd!!

15 1 2002
   

Cette BD est un chef d'œuvre.
Chaque personnage porte sur son visage sa propre nature.
Plus question de lourds sous entendus pour faire comprendre que l'on a affaire à une hyène ou à un gros porc : on le voit bien, ils le sont !
Cela libère les bulles d'une grande part de superflu et contribue, par des dialogues incisifs, à préserver l'ambiance noire du scénario.
On retrouve la tension des films noirs de la première moitié du siècle, encore enrichie par la qualité de l'animation rendue par Guarnido, qui prouve ainsi (s'il est besoin) que n'est pas ancien animateur des studios Disney qui veut !