46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Les magiciens
 

Black Stone, tome 1 : Les magiciens

 
 

Résumé

Black Stone, tome 1 : Les magiciensAfin d'acceder au résumé de Black Stone, tome 1 : Les magiciens, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Black Stone, tome 1 : Les magiciensAlbum introductif d'une nouvelle enquête signée Corbeyran et Chabbert, ce premier tome de "Black Stone" propose une intéressante variation sur le thème de la magie, associée à un thriller pour le moment plutôt efficace.

Tout se met en place dans cet opus pour permettre au scénariste, par la suite, de vraiment avancer dans l'enquête. Les personnages, à la psychologie travaillée, se révèlent bien moins lisses qu'ils ne pourraient paraitre en début d'album. Le lecteur sera d'ailleurs, n'en doutons pas, surpris de voir comment les choses évolues et comment les héros de cette histoire agissent en fonction des événements.

Evidemment, ce tome, avant tout introductif, ne fait que mettre en place tous les éléments du récit. Mais les dernières pages, particulièrement intrigantes, laissent promettre de belles choses pour la suite. Poudre aux yeux ? Nous en saurons plus bientôt, espérons-le !

Le dessin d'Eric Chabbert, qui respecte un découpage des planches assez chargé (de nombreuses cases par planche étant présentes, comme souvent lorsque Corbeyran est au scénario), est d'agréable facture. On sent beaucoup de travail sur la représentation de cette ville de Londres Gothique, un peu désabusée, et qui voit apparaitre ces magiciens avec toute l'ambition du monde. La mise en couleur joue elle-aussi un rôle assez important, l'ambiance très présente et vraiment palpable lui devant beaucoup.

Ce premier tome de "Dark Stone" présente donc une introduction intrigante, et une intrigue qui, espérons-le, saura prendre son véritable envol dans le second opus.
Un bon album, tout simplement.


Chronique rédigée par Piehr le 14/03/2012
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de PiehrReflet de l'avatar de Piehr
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 4,69
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Mars 2012

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Black Stone, tome 1 : Les magiciens, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 8 2019
   

Cet album commence sans prétention, si ce n’’est nous proposer des bonimenteurs qui tentent des petites magouilles pour gagner de l’argent dans un Paris de la fin du XIXème siècle. Trois amis qui se séparent, avec Jenny et Nelson qui vont faire bande à part à Londres, laissant Jean-Jacques à Paris. L’ensemble est intrigant, et les personnages s’affirment doucement, le tout mis en images dans un style réalistes : on se dit que tout cela est bien rigoureux, mais l’ensemble est agréable à suivre.

Mais le récit s’emballe dès que Corbeyran introduit une rupture dont il a le secret. Alors que Jenny et Nelson proposent un tour de magie vu et revu, sur la disparition d’un membre du public, voilà que l’enfant choisi ne réapparaît pas. En deux cases, Corbeyran a fait basculer le récit depuis un réalisme presque académique dans un fantastique ésotérique intrigant. C’est fait avec une belle surprise, puisque ce fantastique resterait presque suggéré : les décors, les environnements (le procès, la prison, les rues, la pluie), restent très réalistes. Corbeyran propose ici un joli mélange, et son dessinateur Chabbert l’accompagne avec brio, produisant des vignettes très réalistes, mais sachant trouver le moyens d’y insuffler une bonne dose de fantastique, notamment lorsque Nelson fait une démonstration de magie.

Mais la narration introduit également une certaine dose d’émotion, avec la mère d’Oscar, l’enfant qui a disparu, et que Jean-Jacques va tenter d’aider.

Il y a ainsi beaucoup d’éléments dans cette introduction, qui remplit admirablement son office, qui ménage un certain suspense tout en jouant les équilibristes entre réalisme et fantastique.

23 8 2012
   

Abracadabra, voici 3 magiciens aux coups foireux dans la capitale en 1860...
Un jour 2 des 3 magiciens abandonnent leur compère pour s'installer à Londres pour un grand tour de magie dans une taverne, mais le tour de magie tourne au drame...

En 3 mots: Original, intriguant et passionnant...
Corbeyran nous offre ici une nouvelle série à l'avenir promettant.
Il a trouvé aussi un très bon associé au nom de Chabbert.
Je ne connaissais pas ce dessinateur mais quel talent, son graphisme correspond très bien à l'époque, son trait est net et précis et les couleurs sont très bien choisies...

Je ne regrette pas du tout mon achat, j'ai hâte de posséder le deuxième tome...