46 589 Avis BD |20 211 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1 : Mais où est donc Linus ?
 

Billy Wild, tome 1 : Mais où est donc Linus ?

 
 

Résumé

Billy Wild, tome 1 : Mais où est donc Linus ?Afin d'acceder au résumé de Billy Wild, tome 1 : Mais où est donc Linus ?, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Billy Wild, tome 1 : Mais où est donc Linus ?Ouille ouille ouille !

Quel dommage que la couverture ne laisse rien voir de l'album ! Car c'est impressionnant : Griffon a un trait exceptionnel. Une maîtrise peut-être absolue du noir et blanc, un sens du découpage plutôt renversant et... Son dessin est vraiment une merveille. Une scène de décompte de victimes d'une fusillade vaut à elle seule le détour. Les cadrages sont variés, le trait extrêmement maîtrisé... Céka disait qu'on l'attendait depuis longtemps cet album, mais c'est vrai que Griffon a dû le peaufiner. C'est un western qu'on n'oublie pas !
Ma note est un peu rabaissée à cause du scénario de Céka. Il est un peu simpliste, un peu trop linéaire, c'est un peu dommage. Mais si le traitement est un peu léger, l'idée de départ est bonne, et plaira sans doute aux fans de western un peu en-dehors des sentiers battus.

Un vrai bon premier album, à découvrir !


Chronique rédigée par Spooky le 03/02/2007
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de SpookyReflet de l'avatar de Spooky
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,25 14,25 14,25
Acheter d'occasion : 9,74
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.70
Dépôt légal : Janvier 2007

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Billy Wild, tome 1 : Mais où est donc Linus ?, lui attribuant une note moyenne de 3,70/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 5 2013
   

Voici un ouvrage extrêmement original dans sa forme, mais dont le fonds m'a moins séduit. Graphiquement, c'est une grosse claque : tout en noir et blanc, nerveux, presque difforme : sans même avoir lu l'histoire, en feuilletant l'ouvrage, ca met mal à l'aise, et c'est certainement le but recherché dans cet ouvrage. Le noir prend le pas sur le blanc, comme pour souligner la noirceur du scénario, qui nous présente la vie d'un jeune gars de la campagne qui signe un drôle de pacte avec un drôle de bonhomme, et qui devient un chasseur de primes craint car invincible.

La trame générale du scénario se veut ainsi assez simple, revisitant l'idée d'un pacte avec le diable à la sauce spaghetti, mais le graphisme rend toute cette histoire dérangeante, sanguinolente et noire. Je trouve assez bien mise en image l'évolution physique de Gut qui devient Billy Wild : son passage de l'enfance inncocente à la sauvagerie à laquelle son nom fait référence se traduit par un visage qui devient plus mature, plus dur, et plus implacable. L'idée de départ est originale, la mise en page et le graphisme l'est tout autant, l'aspect dérangeant de l'histoire et de ce graphisme pourra rebuter certains lecteurs.

Pour ma part, j'ai trouvé que certains enchaînements manquaient de fluidité, que les allers retours entre flash back et temps présent manquaient d'une vraie cassure, et que la fin de l'ouvrage soulève au final beaucoup de questions.

8 10 2012
   

Un dessin en noir et blanc d'une maîtrise extraordinaire au service d'une bonne histoire. Un vrai western noir et violent à souhait au ton original et au graphisme surprenant.

Un premier tome qui fait office de mise en place (présentation des personnages et de l'intrigue...) qui se lit d'une traite et qui se savoure les yeux grand ouverts !

Vite, la suite !

7 6 2008
   

Le premier tome d’un western décalé comme je les aime ; que l’on peut rapprocher des excellents "Gus" de Christophe Blain et "Big Foot" de Nicolas Dumontheuil. Mais ici, les auteurs Ceke et Griffon ont imaginé un western qui joue bien plus sur le côté noir et crépusculaire et beaucoup moins sur le côté humour décalé des deux opus précédents. De plus, les duettistes ont intégré une ambiance fantastique originale qui colle parfaitement bien au récit.
C’est à la maison d’édition Akiléos que l’on doit ce très bon premier tome. Autres qualité de cet album : ce sont les personnages aux gueules toutes plus improbables les unes que les autres ; _personnages_ qui semblent tout droit sortis du film Freaks… Cette ambiance malsaine est accentuée par la mise en page et les cadrages audacieux, tout ça dans un très beau noir et blanc. Enfin, les encrages aux tonalités très puissantes s’adaptent parfaitement bien au récit et accentuent le côté sordide. Voilà, donc un premier tome intéressant qui laisse cependant pas mal d’interrogations. Espérons que la deuxième partie soit d’aussi bonne facture…

5 3 2007
   

En catégorisant cette première partie de dytique de western fantastique, le lecteur pourrait injustement faire le rapprochement avec "Lune d'argent sur Providence", alors que, excepté la qualité du premier volet et la présence d’un bonus en fin de tome, ces deux ouvrages sont très éloignés l’un de l’autre. C’est pourquoi le terme de western gothique, revendiqué par les auteurs, colle probablement mieux à ce western à l’ambiance atypique et noire.

A l’instar de cette couverture qui se limite à l’essentiel, la simplicité et l’efficacité de la narration viennent d’entrée cueillir l’amateur de 9ème art pour une descente aux enfers en compagnie d’un jeune looser que tout le Far West connaît maintenant sous le nom de Billy Wild : chasseur de prime ayant déjà 237 âmes à son actif !

L’intrigue a beau être assez simple, le rythme imprégné par ce récit en ‘deux temps’ nous balance efficacement entre le passé de ce jeune paysan qui finira par faire parler la poudre comme nul autre suite à la rencontre d’un certain Linus, et le présent de ce héros torturé qui réalise lentement le prix qu’il devra payer pour ses crimes et son invincibilité.

Si le nombre de dialogues n’excède jamais les besoins de l’histoire et réduit considérablement le temps de lecture, c’est au niveau du graphisme que le lecteur trouvera assurément le rapport qualité/prix recherché pour cette production qui pourrait paraître plus onéreuse que les autres.

Car, pour une première, c’est des deux pieds que Guillaume Griffon enfonce la porte à battant du saloon de la bande dessinée, avec une impressionnante maîtrise du noir et blanc, un découpage dynamique et intelligent et des personnages expressifs aux tronches insolites.

Bref, une suite de diptyque très attendue, un site (http://billy-wild.com) à visiter et deux pistoléros d’Akileos qui se retrouvent sur ma courte liste d’auteurs à rencontrer, dead or alive !