45 022 Avis BD |19 404 Albums BD | 7 698 séries BD
 

Billy Bat, tome 5

 
 

Résumé

Billy Bat, tome 5Afin d'acceder au résumé de Billy Bat, tome 5, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Billy Bat, tome 5Depuis le tome précédent, la trame générale de cette série atypique semble s'être stabilisée autour de l'assassinat de Kennedy, ou plutôt, sur les machinations supposées qui l'ont précédé. Monsieur Smith comprend, à la lecture des planche de Kevin, que le Président est en danger et qu'un certain Oswald sera impliqué dans cet attentat. Pour le retrouver, pour connaître la suite de l'histoire ou de l'Histoire, Kevin doit continuer de dessiner. On retrouve ainsi une certaine linéarité que l'on avait perdue au cours du deuxième tome, et on a donc l'impression de mieux maîtriser le scénario. Un scénario toujours marqué par cette audace de reprendre des éléments historiques et fictionnels autour du personnage réel de Lee Harvey Oswald, et de les placer dans un contexte fantastique qui veut que la création dee Kevin, Billy Bat, sorte des pages pour devenir un démon qui connaît le futur. On ne peut nier que tout cela forme un tout assez étrange, d'autant plus intrigant que l'auteur s'amuse à brouiller les cartes (sur les origines de "Billy Bat", sur sa nature "blanche ou noire", et même sur la temporalité du récit). Mais le fait de se retrouver dans ce qui ressemble à un récit d'espionnage suivi permet de mieux apprécier cette originalité.

Les dernières pages de l'ouvrage me laissent dubitatives : si on reste cohérent avec ce qui nous est dit dans les 4 premiers tomes (ce qui n'est pas chose aisée mais l'exercice est intéressant), cela signifie que "Billy Bat" serait en mesure de changer le cours de l'Histoire. Dès lors, on se demande si l'auteur se dirige vers une vision fictionnelle et fantastique d'éléments historiques, ou bien s'il va s'éloigner de la réalité pour créer un utopie. Mine de rien, mêle si on sait que Kennedy a été assassiné à Dallas, tout ce flou savamment entretenu, maintient un bon niveau de suspense.

Dans cette trame principale reconstituée, Urasawa, qui ne se refait pas, introduit d'autres éléments. On retrouve notamment ce couple de Diane et Tony, rencontré brièvement dans le tome 2, qui est confronté au Ku Klux Klan dans le Sud des USA. Avec Martin Luther King qui apparaît à la télévision, on retrouve cette volonté supposée d'un scénariste qui s'appuie sur la réalité historique pour développer une histoire un peu folle. Mais dans le même temps, il y a cette histoire de créateurs de bandes dessinées, d'un Chuck Culkin qui aurait pillé ce que Kevin à laissé, et qui l'aurait repris à son compte. Un Chuck Culkin qui se révèle sous les traits d'un Walt Disney (encore une fois, totalement en cohérence avec le physique de "Billy Bat" et de tout ce qui tourne autour, dont ce fameux parc d'attractions) : un nouveau cliffhanger de l'histoire dans l'histoire de l'Histoire revisitée.

Tout n'est pas simple, mais encore une fois, on sent que cet album constitue une pierre solide d'un édifice beaucoup plus grand que le lecteur, à ce stade de la série, n'est pas encore en mesure d'appréhender dans sa totalité.


Chronique rédigée par gdev le 20/01/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 2907 (76,44 %)
  • 259 (6,81 %)
  • 637 (16,75 %)
  • Total : 3803 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,65 7,65 7,65
Acheter d'occasion : 7,70
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Décembre 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Billy Bat, tome 5, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 4 2017
   

La narration a beau être plutôt bonne, les dessins toujours très lisibles et de bonne qualité, j’ai toujours du mal à cerner où l’auteur veut en venir. C’est surtout ces passages d’un sujet à un autre qui me dérangent. On suit ici encore une fois Lee Harvey Oswald et toutes les machinations qui mèneront à l’assassinat de Kennedy. Je trouve que tout cela se suit bien et s’il n’y avait que ça, franchement ma note serait meilleure. Mais là, à la suite de Jésus, après être passé par des Ninjas ainsi qu’un gros passage au Japon, difficile d’appréhender l’œuvre dans son ensemble.

Je note aussi le récit du Ku klux Klan pour le couple métissé, avec la mort de Martin Luther King en objectif, qui s’intercale dans celle de Oswald sans lien ni transition ; je vois aussi Walt Disney qui fait des apparitions de plus en plus régulières… tout ça me semble décousu et difficile à comprendre, même si la lecture n’est pas complétement désagréable.