45 112 Avis BD |19 442 Albums BD | 7 703 séries BD
Accueil
Tome 10
 

Billy Bat, tome 10

 
 

Résumé

Billy Bat, tome 10Afin d'acceder au résumé de Billy Bat, tome 10, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Billy Bat, tome 10Dans le tome précédent, Duvivier était sur le point de pendre Zofu lequel menaçait son tortionnaire d'envoyer un ordre dans le passé pour que le maître rencontré en prison tue ses parents avant sa naissance, en 1920. C'est donc vers cette période que nous renvoie cet album, à la rencontre de Gary et de Sissi, qui sont toujours célibataires, le Maître rodant dangereusement entre ces personnages, attendant un message de la chauve souris pour les occire.

Là où le récit est très intelligent, c'est qu'il ne propose pas que cela, qui est quand même un peu obscur : cet album est avant tout composé d'une belle petite histoire policière, Gary devant mettre la main sur un Serial Killer qui tue à coups de katana des japonais dans la rue, laissant pour signature le dessin d'une étrange chauve-souris. Une bonne histoire policière comme support de ce délire autour du voyage dans le temps, qui se permet un superbe surprise en fin d'album. J'ai donc passé un agréable moment avec cette histoire même si j'ai du mal à voir comment elle s'inscrit avec le reste de l'intrigue. Certes, on nous parle d'une histoire réécrite et d'un futur qui va donc être modifié, mais tout cela a encore du mal à s'agencer correctement. Comme souvent avec Urasawa, on se contente de prendre ce qu'il nous livre, et on verra plus tard comment placer cette pièce dans le puzzle d'ensemble. Pour contrer le petit sentiment de frustration qui en découle, le scénariste a ainsi monté une histoire policière bien huilée, bien prenante, et bien conclue.

On retrouve ensuite Kevin et ses amis plus de 40 ans plus tard, qui ont trouvé Charles-Henry Duvivier, qui joue un drôle de jeu, le tout pour nous laisser sur un cliffhanger insoutenable.

Comme d'habitude dans la série, les éléments présentés ici sont loin d'être inintéressants, mais on a du mal à reconstituer l'image d'ensemble. On s'approche de la fin de ce qui semble être un cycle, tout l'enjeu du scénariste sera donc de savoir remettre tout cela dans l'ordre, et surtout rétablir une certaine linéarité et une certaine cohérence entre tous les éléments produits.


Chronique rédigée par gdev le 05/02/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 2931 (76,25 %)
  • 263 (6,84 %)
  • 650 (16,91 %)
  • Total : 3844 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,65 7,65 7,65
Acheter d'occasion : 3,84
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Mars 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Billy Bat, tome 10, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 10 2017
   

C’est toujours pareil dans cette série, à partir du moment où on se dit : « voilà maintenant on va repartir sur autre chose, on va retrouver un peu de linéarité », eh bien non, loin s’en faut même. Certes on revoit bien Kevin accompagné de ses nouveaux amis, au Japon, qui à la place de Zofu, sont tombés sur Duvivier. Alors qu’ils sont en fâcheuse posture, on saute dans les années 20, à la rencontre de Gary et Sissi et d’une sordide histoire de meurtres en série. L’enquête est d’ailleurs bien agréable, bien construite, ce qui permet de ne jamais trouver le temps long. Finalement il ne faut pas longtemps avant de comprendre comment les éléments se recoupent, tant mieux. Cependant, j’ai toujours du mal à saisir pourquoi on saute du coq à l’âne aussi souvent et j’ai parfois l’impression de lâcher des wagons en cours de route. D’ailleurs qu’est devenu le réalisateur qui veut nous faire croire que quelqu’un va marcher sur la lune ?
L’apport de la science-fiction me laisse aussi dubitatif. Je ne suis pas sûr de l’apprécier à sa juste valeur, pourtant on parle bien d’une série où une chauve-souris est censé régir le monde, non ?

Tout cela est fort agréable à lire, mais j’aimerais bien de temps en temps y voir un peu plus clair.