44 556 Avis BD |19 201 Albums BD | 7 635 séries BD
 

Billy Bat, tome 2

 
 

Résumé

Billy Bat, tome 2Afin d'acceder au résumé de Billy Bat, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Billy Bat, tome 2Second tome de cette histoire mystérieuse qui oscille entre le polar et le fantastique. Comment ça, ça vous rappelle "Monster" ou "20th Century Boys" ? et bien oui, Urasawa reprend complètement les mêmes ficelles que dans ces titres précédents. A savoir, des petites histoires qui, apparemment n'ont aucun lien entre elles. Une multitude de personnages secondaires. Des flashbacks. Des sauts dans une autre époque.

Dans ce tome, les nouveautés sont : un passage en 1959, dix ans après le premier tome. Et surtout, une très jolie scène, il y a deux mille ans. Avec Jésus et Judas. Rien que ça. Bref, Urasawa nous balade dans l'espace et le temps. Et pour ma part, c'est avec un grand plaisir que je le suis. Et c'est ce qui est fascinant chez cet auteur. On voit bien qu'il nous raconte plus ou moins les mêmes histoires à chaque fois, mais il fait toujours ce qu'il faut pour qu'on ait l'impression de lire autre chose. On voit bien les liens narratifs évidents avec ses oeuvres précédentes, et pourtant on est suspendu à chaque planche, on tourne les pages fébrilement, avides de connaitre la suite et la Vérité.

Car c'est bien l'enjeu de ces histoires : nous voulons savoir. Et comme à chaque fois, quand un personnage est sensé vous apporter un semblant de réponse, ses mots ne font que vous embrouiller davantage. Et on adore ça, vils amateurs de mystère que nous sommes.

Et le pire, c'est qu'on sait très bien qu'à la fin de la série, Urasawa ne nous apportera pas toutes les réponses. Il faudra les trouver nous-mêmes : comme dans "Monster", comme dans "20th Century Boys". Ces séries m'ont toutes deux frustré quand j'ai fini de les lire. Puis, je les ai relues quelques temps plus tard. Avec un autre oeil. Pour arriver à chaque fois à la même impression : magistral ! J'espère (mais je suis certain) que "Billy Bat" saura aussi avoir une fin magistrale.

Sinon, pour ce tome, la chauve-souris du comics prend encore plus d'importance. La rencontre entre réel et fiction fonctionne toujours aussi bien. On sent qu'on se dirige vers une bête histoire du Bien contre le Mal. Mais on sent aussi que, comme à chaque fois avec Urasawa, ce sera un peu plus subtil que ça.

Côté pinceaux, c'est du Urasawa maîtrisé. Des visages toujours aussi expressifs, un découpage au millimètre. Plaisir. Par contre, je n'aime pas du tout les couvertures. Mais bon, c'est secondaire.

J'avais aimé le premier tome. Il n'aura fallu que 2 opus à Urasawa pour me rendre accro. Alors, la chauve-souris ? vous choisissez la blanche ? ou la noire ?


Chronique rédigée par david le 14/05/2012
 
 
Statistiques posteur :
  • 559 (44,51 %)
  • 290 (23,09 %)
  • 407 (32,40 %)
  • Total : 1256 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,65 7,65 7,65
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.63
Dépôt légal : Mars 2012

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Billy Bat, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 3,63/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

16 2 2017
   

Pour moi ce sera un sentiment mitigé que ce deuxième tome. Autant toute la première partie m’a bien plu puisqu’elle reprend l’enquête exactement où on l’avait laissée et de manière assez linéaire, autant après ça se gâte.

Sans autre explication on passe à une histoire qui a lieu dix ans plus tard, pour revenir ensuite à deux chapitres sur Jesus et Judas, pour finir sur un Ninja dans les derniers chapitres. Je comprends bien que tout tourne autour du personnage de la chauve-souris, mais pour moi ça ne suffit pas. Il me manque ce qui lie tout ça, pour le moment je suis perdu et ce, malgré le dessin que j’aime beaucoup et la narration qui me semble compréhensible.

Je mets 3.5 surtout pour la première partie et le fait que les historiettes qui suivent sont intéressantes même si elles n’ont aucun points en commun.

12 1 2016
   

Le premier album avait su nous surprendre par sa richesse des personnages, des lieux, des situations, et de cette bonne dose de fantastique présentée comme si elle n'était pas affirmée. Ce deuxième opus va encore plus loin. Et pourtant, tout commence à peu près normalement avec ce retour sur un Kevin/Kenji qui se cache, en proie aux doutes et à ses propres hallucinations. Le doute ou la peur de comprendre qu'une simple BD puisse être prémonitoire. Et plus encore, que Billy Bat ou Bat Boy puisse avoir une influence sur le cours de l'Histoire. Des doutes renforcés par cette espèce de mafia, par l'enquête menée par cet agent de la CIA, M.Smith, par l'évocation d'un livre interdit, découvert dans le premier tome (sur lequel on était passé bien rapidement d'ailleurs et qui gagne ici une importance non négligeable). Bref, petit à petit, on reprend le fil de l'histoire, et on tente d'apprivoiser cette part de fantastique, tout en tentant de comprendre le schéma d'ensemble que veut nous faire passer cet auteur en s'attardant sur des destinés personnelles et indépendantes.

Et c'est justement lorsque l'on a l'impression d'être revenu dans le coeur du scénario que d'un seul coup, l'auteur enchaîne les époques, les personnages : on est une fois aux USA en 1959 (soit 10 ans après les faits relatés jusque là), en pleine ségrégation raciale, pour se retrouver tout aussi abruptement 2000 ans plus tôt, en compagnie d'un certain Judas et d'un certain Jésus, avant de refaire machine avant vers un Japon médiéval (à ce sujet, si vous ne connaissez pas Oda Nabunoga dont il est question ici, vous pouvez vous référer à "Le chef de Nobunaga"...).Uasawa ne se contente plus d'enchaîner les personnages, et de jouer avec un semblant de fantastique. Il fait valser l'histoire du monde en plaçant comme pivot son étrange Chauve-Souris.

Pour l'instant, il est impossible de savoir si l'histoire est suivie ou pas. En revanche, c'est sacrément accrocheur. Une sacrée prouesse !

4 2 2013
   

"Billy Bat", c'est la nouvelle série de Naoki Urasawa, l'auteur de "Monster", "20th Century Boys" et de "Pluto". Si vous avez lu et probablement aimé ses autres oeuvres, vous avez dû mordre à l'hameçon, parce que ce mangaka a su se faire un nom, même parmi ceux qui ne lisent pas beaucoup de BD japonaise.

"Billy Bat" a les défauts de ses qualités : c'est du Urasawa pur jus. On veut dire par là que c'est plutôt bien fichu, avec du suspense, du mystère, des morts inexpliquées et une envie de connaître le fin mot de l'histoire. Mais les ficelles paraissent tellement proches de ce qu'on a déjà pu lire du même auteur qu'on se sent un peu trop en terrain connu. Les mimiques des personnages, les récits en parallèle, les inévitables enquêteurs, les mangaka, les prophéties... tout a un petit goût de réchauffé, notamment pour tous ceux qui ont suivi "20th Century Boys". On ne s'ennuie pas encore, mais on ressent un début de lassitude face à des planches trop marquées par les réflexes graphiques et scénaristiques d'Urasawa.

On pourrait donc fortement conseiller "Billy Bat" à des lecteurs désireux de découvrir le travail de Naoki Urasawa. Pour les habitués, ça reste tout à fait agréable à lire mais l'ensemble a moins de saveur, comme un de ces plats qu'on a trop consommé pour continuer à s'enthousiasmer. On espère donc que la suite saura nous surprendre davantage - et éclaircira les détours du récit par l'Antiquité qui ne sont pas pleinement convaincants pour l'instant.