45 112 Avis BD |19 442 Albums BD | 7 703 séries BD
Accueil
Tome 1 : Terreurs nocturnes
 

Batman - Le chevalier noir, tome 1 : Terreurs nocturnes

 
 

Résumé

Batman - Le chevalier noir, tome 1 : Terreurs nocturnesAfin d'acceder au résumé de Batman - Le chevalier noir, tome 1 : Terreurs nocturnes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Ce recueil, qui regroupe les huit premiers épisodes de la série « Batman : The Dark Knight », vient donc compléter le fameux relaunch « The New 52 » de DC Comics, rebaptisé DC Renaissance par Urban Comics.

Cette renaissance est en fait la suite directe de "Batman– La nouvelle aube", que l’on considèrera donc comme une sorte de mauvais tome zéro, dont l’histoire vire trop vers le fantastique ou l’occulte. Le lecteur retrouve donc David Finch, épaulé cette fois-ci par Paul Jenkins au scénario, ainsi qu’un duo Wayne/Gordon, surveillé de près par le nouveau venu du tome précédent : Forbes !

Ce tome, qui peut néanmoins se lire de manière totalement autonome, démarre sur un postulat de base intéressant : l’apparition d’une toxine supprimant toute peur chez les individus et d’une nouvelle ennemie déguisée en lapin blanc, qui semble sorti tout droit « d’Alice Au Pays Des Merveilles ». Cependant, au fil des pages, l’originalité se fait de plus en plus rare. L’enquête menée par Batman est plutôt maigrichonne et le héros de Gotham se laisse mener par le bout du nez, balancé d’ennemi en ennemi, de combat en combat. Le récit est donc finalement plutôt léger et principalement porté sur l’action. Si tous les principaux vilains d’Arkham viennent affronter le Dark Knight, l’auteur propose également un combat entre Batman et Superman, ainsi que des seconds rôles anecdotiques pour Wonder Woman et Flash.

Graphiquement, David Finch ravira les amateurs de super-héros body-buildés à l’extrême et de femmes aux tenues moulantes et à forte poitrine. Les vilains de l’univers de Batman sont également visuellement très impressionnants et, en multipliant les scènes d’action, l’auteur étale tout son savoir-faire au niveau du découpage et du rythme.

Bref, un album distrayant, qui est loin d’être mauvais, surtout comparé à "Batman – La nouvelle aube", mais qui n’arrive pas à la cheville des albums scénarisés par Scott Snyder ("Batman – Sombre reflet", "Batman – La Cour des Hiboux").


Chronique rédigée par yvan le 26/10/2012
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2344 (58,32 %)
  • 1104 (27,47 %)
  • 571 (14,21 %)
  • Total : 4019 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 16,63 16,63 16,63
Acheter d'occasion : 10,60
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.33
Dépôt légal : Octobre 2012

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Batman - Le chevalier noir, tome 1 : Terreurs nocturnes, lui attribuant une note moyenne de 3,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 10 2017
   

Après la nouvelle aube, David Finch revient avec un album meilleur.

L'histoire nous montre une enquête de Batman qui n'est peut-être pas la plus originale, mais elle reste agréable à suivre. Cela fait plaisir de revoir des personnages connus de l'univers tel que Double Face ou encore l'épouvantail. Le scénario poursuit aussi l'histoire autour de Gordon qui se voit remettre en cause son autorité par un de ses lieutenants. J'avais regretté que l'album La nouvelle aube ne donne pas toutes les réponses à cette intrigue. Du coup, je suis content de la voir se poursuivre ici.

Il y'a aussi la bonne intervention de certains personnages de la justice ligue comme Flash ou Superman. Ce dernier a d'ailleurs un rôle excellent et son duel avec Batman vaut vraiment le coup.

Par contre je trouve dommage que les nouveaux personnages féminins soient si mal exploités que cela . On nous introduit par exemple une nouvelle ennemie qui se déguise en lapin, mais à part le fait qu'elle ai des formes parfaites dont une poitrine généreuse, on n'en retient rien. On pourrait même se dire que sans elle, l'histoire reste la même. Batman ayant l'air attiré par elle, il y'aurait eu, je pense, matière à développer leur relation un peu à l'image de celle avec Catwoman.

Et comme je parle de l'apparence des personnages, niveau dessin, cela reste aussi bon que dans La nouvelle aube.

8 3 2014
   

Après la "Cour des hiboux", je me lance dans cette nouvelle aventure de notre Batounet, avec Paul Jenkins (Civil War, Spawn), David Finch (Ultimate X-Men, New Avengers) et Joseph Harris. J'étais en droit de m'attendre à un scénario digne de ce nom... Je l'ai trouvé un petit peu faiblard mais pas mauvais pour autant... là où la "Cour des hiboux" nous étonne avec un très bon fil conducteur, le chevalier noir nous en met plein la vue avec de très belles scènes d'action.

J'ai été agréablement surpris de recroiser plein de personnages, certes récurrents mais tellement utiles. Des membres de la Ligue des Justiciers sont également là, ce qui n'est pas pour me déplaire non plus (même si j'ai trouvé le moment avec Flash assez WTF)...

Les dessins de David Finch sont réussis, j'ai préféré la "Cour des hiboux" mais c'est vraiment une question de goûts ... en fait j'ai un peu moins aimé les visages qui font un peu clown triste (par contre ça va bien au Joker ;))

Bref un bon album... au vu de l'action, on en a pour son argent...