46 004 Avis BD |19 921 Albums BD | 7 830 séries BD
Accueil
Tome 3 : Nouveaux Masques
 

Batman - Grant Morrison Présente, tome 3 : Nouveaux Masques

 
 

Résumé

Batman - Grant Morrison Présente, tome 3 : Nouveaux MasquesAfin d'acceder au résumé de Batman - Grant Morrison Présente, tome 3 : Nouveaux Masques, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Ce tome poursuit le long run de Grant Morrison sur Batman au sein de cette collection DC Signatures, destinée à mettre en valeur le travail d’un auteur sur un héros. Si "L’Héritage Maudit", le premier des huit tomes prévus, présentait Damian Wayne, le fils de Bruce issu d’une ancienne aventure avec Talia Al Ghul, et que "Batman R.I.P" confrontait Batman à une mystérieuse organisation du Gant Noir qui se refermait inéluctablement sur le Dark Knight, celui-ci reprend les épisodes #1 à #9 de « Batman and Robin », ainsi que quelques pages tirées de Final Crisis # 6-7.

Ces pages extraites de Final Crisis, qui reviennent sur le combat mortel entre Batman et Darkseid, permettent de mieux comprendre cette histoire… sans Bruce Wayne. Bruce Wayne étant décédé, c’est donc Dick Grayson qui enfile le costume du Dark Knight afin de combattre le crime dans les rues de Gotham. Afin de reformer le duo légendaire, le nouveau Robin n’est autre que Damian Wayne, le fils de Bruce et de Talia Al Ghul.

Grant Morrison propose donc la naissance d’un nouveau duo, faisant de la relation entre Dick et Damian le point fort de cet album. Le nouvel assistant de Batman n’en fait en effet qu’à sa tête et la collaboration entre les deux est plutôt tendue. L’auteur a également la bonne idée de ne pas recycler les ennemis de Batman, mais d’imaginer de nouveaux vilains. Du dénommé Pyg au grotesque Flamingo, en passant par le retour de Jason Todd en tant que Red Hood, Morrison parsème les débuts de nos amis de plusieurs ennemis intéressants, même si, personnellement, je ne suis pas trop fan du Batman zombie.

Après deux tomes qui empruntaient des chemins particulièrement tortueux, où Grant Morrison mêlait réalité, hallucinations, flashbacks et présent, ainsi que de nombreuses références à des épisodes souvent méconnus, il revient à des histoires beaucoup plus classiques et linéaires. Si les risques de faire une diarrhée mentale en lisant cet album sont donc diminués, le deuxième des trois arcs proposés dans ce troisième volet est malheureusement un peu faiblard. Mais, globalement l’intrigue fonctionne bien, c’est très plaisant à lire et Morrison prouve surtout qu’il est possible de produire du Batman sans Bruce Wayne. Il parvient également à imposer quelqu’un d’autre dans le costume du Dark Knight et installe une ambiance plus violente, qui respecte néanmoins l’univers de Batman.

Visuellement, l’album change de dessinateur à chaque arc. Il est donc un peu navrant de voir partir Frank Quitely après seulement trois épisodes, surtout quand on sait que les meilleurs récits de Morrison sont souvent dessinés par son comparse Frank Quitely. Ce dernier propose une nouvelle fois un style d’une grande justesse qui rend le travail de Morrison agréable à lire. Il restitue parfaitement l’ambiance malsaine du scénario et livre des personnages particulièrement réussis, tels que le Professeur Pyg, Monsieur Crapaud ou Scarlet. Philip Tan ne s’en sort pas trop mal sur le deuxième arc, mais a évidemment le désavantage de passer juste après Frank Quitely. Le troisième arc est dessiné par Cameron Stewart, dans un style plus rond et cartoonesque, qui n’est pas vraiment déplaisant.

Vivement la suite, intitulée «Le Dossier Noir» et déjà prévue en Janvier 2013, car celle-ci permettra de découvrir ce qui est arrivé à Batman après son combat face à Darkseid.


Chronique rédigée par yvan le 17/11/2012
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 21,38 21,38 21,38
Acheter d'occasion : 14,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67
Dépôt légal : Octobre 2012

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Batman - Grant Morrison Présente, tome 3 : Nouveaux Masques, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 9 2018
   

La sortie du deuxième tome de l'intégrale m'a permis de découvrir ce troisième tome de la collection, à l'exception des pages de final crisis qui sont absentes (peut-être dans le tome trois de l'intégrale).

Les trois histoires de ce tome sont toutes très bonnes car différentes. La première met en place les nouvelles relations entre Dick et Damian. L'idée d'un Dick qui doute est bonne (mais déjà vu dans "Batman - Le fils prodigue") avec surtout une remise en cause de ses capacités par son équipier. Damian change effectivement des autres Robin. L'enquête peut donc sembler en retrait, mais elle en demeure pas moins intéressante, ne serait ce que par les motivations un peu vagues de Mister Pig et parce qu'elle lance la deuxième. Le nouveau duo donne donc une originalité à l'ensemble tout en ayant des airs de déjà vu.

La deuxième histoire est celle que j'attendais le plus car elle met en scène Jason Todd dans le rôle de l'antagoniste en tant que Red Hood, ce qui est plutôt rare car si par la suite il a gardé son masque de Red Hood il est revenu du bon côté. Les scènes où il échange avec Dick sont les plus intéressantes. Là comparaison entre leur passé en tant que Robin est original et montre que Jason fut un Robin souffrant de la comparaison avec son aîné. Par contre j'ai trouvé bizarre que le dessinateur lui remette le masque du premier Red Hood (celui entre autre du Joker),alors qu'une histoire comme "Batman - L'énigme de Red Hood" montrait qu'il avait un masque différent.

La troisième histoire est certainement la plus sombre de l'album. Elle réintroduit les puis de lazaar avec leurs effets indésirables. L'histoire peut sembler plus linéaire. Heureusement quelques rebondissements ainsi que l'intervention de certains personnages permettent quelques surprises.

Il faut aussi souligner l'excellent travail de chaque dessinateurs (un par histoire) qui donnent des dessins magnifiques notamment pour des grande cases très dynamiques.

9 8 2014
   

Ce tome 3 reprends les dix premiers épisodes de la série Batman And Robin imaginée par Grant Morrison, ainsi que quelques pages de Final Crisis afin de faciliter la compréhension général car c'est un sacré chantier dans lequel s'est lancé l'Ecossais... Mais un chantier qui tourne vraiment pas mal ! Avec l'heure de gloire de plusieurs mauvais comme la prefesseur Pyg, Red Hood, Flamingo, Les ramoneur de Newcastle, Le cirque de l'étrange etc... Comme vous l'aurez compris on ne parle plus d'un Batman mainstream, mais vraiment d'un renouveau qui est vraiment avec ses avantages et ses inconvénients...

J'ai vraiment adoré l'imagination malsaine de Morrison pour les mauvais ! Le professeur Pyg n'est pas sans rapeller Saw, et ses pouéetron, comme il les apelle, sont vraiment flippantes ! D'autres mauvais sont un peu moins charismatiques, comme Flamingo que j'ai trouvé plus ridicule qu'autre chose (quoique la bataille contre lui est vraiment stylée).. Enfin bref beaucoup de choses !

Les relation entre Batman (Dick Grayson) et Robin (Damlian Wayne) sont vraiment tendue et on sent que Dick n'est vraiment pas l'égal de Bruce ... Mais c'est ce qui va faire sa force grace aux conseils avisés d'un Alfred toujours fidèle à lui même...

Le gros problème de ce run c'est que si on ne connais pas bien la Bat Family on peut etre vite largué, mais d'un autre coté on en apprends vraiment beaucoup si on s'en donna la peine !

Grant Morrison arrive sans trop de problème à nous faire oublier Bruce Wayne au profit du nouveau Batman mais aussi nous faire oublier les super vilains, et ça c'est une jolie performance !

Au niveau des dessins Franck Quietly est terriblement efficace ! particulièrement dans l'utilisation des couleurs et ombres... Philip Tan quand à lui arrive à restituer l'horreur des tortures orchestrées par Pyg, j'aime beaucoup son trait assez marqué ! J'ai moins aimé Cameron Stewart qui est plus dans un style cartoonesque mais ça ne m'a pas choqué nonplus !

Bref un run qui est vraiment chouette !!!