45 621 Avis BD |19 738 Albums BD | 7 795 séries BD
 

Batman Eternal, tome 1

 
 

Résumé

Batman Eternal, tome 1Afin d'acceder au résumé de Batman Eternal, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Batman Eternal, tome 1Pour célébrer le 75ème anniversaire du Dark Knight, DC Comics a eu l’idée de lancer un titre hebdomadaire intitulé Batman Eternal et chapeauté par Scott Snyder et James Tynion IV. Afin de tenir un tel rythme de publication, le duo est secondé par d’autres scénaristes (John Layman, Ray Fawkes et Tim Seeley) et par une flopée de dessinateurs (Jason Fabok, Dustin Nguyen, Andy Clarke, Trevor McCarthy, Emanuel Simeoni, Guillem March, Riccardo Burchielli, Ian Bertram, Mikel Janin et Guillermo Ortego) qui se relaient au fil des semaines.

Ce premier tome, qui rassemble les épisodes #1 à #13, s’ouvre sur un flash-forward qui n’annonce rien de bon pour Batman et sa ville, tout en faisant bien comprendre au lecteur qu’il s’attaque ici à quelque chose d’énorme. Et il faut bien avouer que l’intrigue commence de manière très prometteuse, avec un commissaire Gordon qui se retrouve emprisonné pour bavure, ouvrant ainsi grand la porte au retour de la corruption à Gotham, ainsi qu’au comeback de Carmine Falcone, alias le Romain !

Si le fil rouge de l’intrigue demeure l’incarcération de James Gordon, le retour de Carmine Falcone n’est que la partie émergée de l’iceberg. Pour fêter dignement l’anniversaire de Batman, les auteurs ont en effet décidé d’inviter un maximum de personnages issus de l’univers du Chevalier Noir et de les mélanger au sein d’une grande machination visant à faire la fête à Gotham et à son héros le plus célèbre. Le récit se densifie donc au fil des pages, mais à force de multiplier les personnages et les intrigues secondaires, le récit a un peu tendance à s’éparpiller, surtout que ces nombreuses menaces ne font pas toujours avancer l’intrigue principale. Certaines menaces sont de surcroît également laissées en suspend durant plusieurs épisodes, ce qui a tendance à diluer encore un peu plus l’ensemble. Si le récit nous emmène du Japon à l’Amérique du Sud, en passant par l’asile d’Arkham, et que ça part un peu dans tous les sens, c’est cependant loin d’être mauvais, bien au contraire. Tout en recyclant le folklore de Batman (et une grosse partie du run de Grant Morrison), les auteurs parviennent à livrer une histoire dynamique et très plaisante à lire. De plus, certains nouveaux personnages font leur apparition, de la surprenante Julia Pennyworth à l’incorruptible Jason Bard, qui comble le vide laissé par James Gordon de manière plus que convaincante.

Visuellement, c’est le grand festival des styles afin de pouvoir respecter la publication hebdomadaire de cette série, mais dans l’ensemble, la qualité est très bonne. Si j’ai particulièrement apprécié le dessin de Jason Fabok, j’ai trouvé que celui d’Ian Bertram tranchait un peu trop avec le reste.

Probablement pas un incontournable, mais indéniablement un excellent moment de lecture !


Chronique rédigée par yvan le 20/03/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 21,38 21,38 21,38
Acheter d'occasion : 16,45
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Mars 2015

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Batman Eternal, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 3 2018
   

Poursuivant ma découverte des aventures de Batman en comics, j'ai commencé cette saga consacrée aux 75 ans du personnage.

Au niveau du scénario, j'avoue avoir trouvé le point de départ assez osé (et très attirant) avec l'arrestation du commissaire Gordon. En plus, les auteurs prennent vraiment le temps de poser les bases de leur histoire. Cela entraîne le retour d'une foule de personnage comme Jason Todd, Tim Drake, et surtout Jack Forbes que j'avais découvert dans "Batman - Le chevalier noir" et qui est toujours autant détestable.

Tout n'est cependant pas parfait au niveau du scénario. Ce dernier enchaîne les événements et donne l'impression de s'éparpiller trop par moments. On passe d'un groupe de personnage à un autre pas toujours sans difficultés. J'ai eu également du mal à voir l'intérêt de certains passages comme celui de la fille qui est menacée de mort par son propre père (mais peut-être que cela sera mieux exploité dans les tomes suivants).

Le dessin peut, lui, être à la fois un point fort et un point faible. En effet, si de nombreux dessinateurs ont travaillé sur ces chapitre et que grands nombres d'entre eux offrent des images qui font plaisir, ce n'est pas le cas avec tous. Cela se voit surtout sur les visages des personnages qui peuvent parfois être très différent d'un chapitre à l'autre.

Ce tome reste tout de même une bonne entrée en matière.