45 018 Avis BD |19 404 Albums BD | 7 698 séries BD
Accueil
Tome 9 : La relève - 2ème partie
 

Batman (DC Renaissance), tome 9 : La relève - 2ème partie

 
 

Résumé

Batman (DC Renaissance), tome 9 : La relève - 2ème partieAfin d'acceder au résumé de Batman (DC Renaissance), tome 9 : La relève - 2ème partie, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Batman (DC Renaissance), tome 9 : La relève - 2ème partieAvec cet album, on met fin tout d’abord à cette belle série qu’est "Batman (DC Renaissance)", mais on clôt également cet arc qui repose sur une originalité dans l’univers du Chevalier Noir : Bruce Wayne est devenu totalement amnésique suite à sa dernière confrontation avec le Joker, et ce n’est autre que Jim Gordon qui endosse le rôle de Batman. Le rôle, et non pas l’habit, puisque ce dernier est désormais un exosquelette à l’intelligence artificielle très développée. Le scénariste avait pris le risque de cette originalité dans le tome précédent : il faut bien avouer que beaucoup d’éléments semblaient un peu gros, voire grotesques, mais j’avais décidé de me laisser porter par ce vent de nouveauté.

Ici, même avec la meilleure volonté du monde, la posture est difficile à tenir. Il faut dire que le scénario, ou la narration, a tendance à nous perdre largement. Les motivations de Mr.Bloom sont pour le moins confuses et ses discours alambiqués ont tendance à décourager, sa nature même reste mystérieuse, tout comme ses super-pouvoirs, et l’espèce de soleil qui apparaît sort un peu de nulle part. On ne sait plus trop bien où on en est, et on se retrouve avec une succession d’actions peu compréhensibles. On aurait pu se dire que cette confusion était due en particulier au personnage de Jim Gordon, dont le costume semble décidément trop grand pour lui. Mais même lorsque l’on se concentre sur Bruce Wayne, on se sent perdu : sa discussion avec le Joker reste une énigme, et le procédé pour lui rendre sa mémoire et tout aussi obscur. On comprend bien l’idée sous-jacente, mais on passe beaucoup de temps à voir se s’enchainer des vignettes, sans qu’elles n’aient une vraie signification (que viennent faire ces images d’un futur supposé dans ce passage).

On se retrouve ainsi avec la même audace que dans le tome précédent. Mais comme l’audace a ses limites qu’elle atteint ici, et comme la linéarité du premier opus laisse place à un récit à la construction au mieux exigeante, et au pire douteuse, le récit est nettement moins prenant et on tourne les pages pour arriver à la fin sans vraiment s’intéresser au comment. Un comment que l’on a du mal à expliquer, notamment concernant la défaite de Mr Bloom. Le dessin est souvent également exagéré, notamment en ce qui concerne les habitants sous l’emprise des fameuses graines, nuisant davantage, si cela était possible, à la crédibilité de cet arc. Seul le message final, qui joue sur la contradiction entre l’image de super-héros et les héros du quotidien (qui explique certainement que Jim ait échoué), permet d’apporter un peu de profondeur à ce récit.

L’album nous propose ensuite deux petites histoires en guise de conclusion. La première est assez amusante puisque la menace qui pèse sur Gotham n’est pas forcément le fait de super-méchant. La seconde est plus intimiste, plus sentimentale, faisant une nouvelle fois intervenir la mort des parents de Bruce. En plus, avec ce passage, on renoue avec les origines de Batman et l’auteur laisse ainsi l’impression que la boucle est bouclée.

Je ne suis pas déçu pour autant : j’admire que le scénariste ait à ce point fait preuve d’originalité dans cet univers. Mais force est de constater que la série se termine moins bien qu’elle a commencé, l’arc autour de Mr Bloom, bien qu’audacieux, étant nettement moins abouti que celui de la cour des hiboux.


Chronique rédigée par gdev le 14/01/2017
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 2907 (76,44 %)
  • 259 (6,81 %)
  • 637 (16,75 %)
  • Total : 3803 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Novembre 2016

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Batman (DC Renaissance), tome 9 : La relève - 2ème partie, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 5 2017
   

Dernier tome de la saga scénarisée par Scott Snyder et il y'a, je trouve, du bon et du moins bon dans son scénario.

Dans les points positifs, j'ai apprécié le développement des personnages que se soit Gordon (qui admet son échec), Bruce Wayne (on le voit vraiment évoluer dans ce tome) ou encore Alfred. Cela donne des scène avec une forte intensité. Dans le tome précédent, je m'étais demandé pourquoi Dick Grayson, entre autre, n'avait pas été choisi pour être le nouveau Batman. Ce deuxième tome y apporte une réponse. L'auteur sait alterner les scènes d'action et les scènes plus calmes. Bien sur, je ne pense pas qu'il cherche à nous surprendre à la fin car celle-ci est assez prévisible, mais je dois avouer l'avoir trouvé bien amené. Elle peut même émouvoir sans en faire trop.

Par contre dans les points négatifs, je dois avouer ne pas avoir compris la mutation de Bloom qui devient gigantesque et cela m'est véritablement apparu ridicule. De plus j'ai trouvé que certains enchaînement était un peu confus, rendant parfois la lecture un peu difficile.

Le dessin de Greg Capulo est par contre toujours aussi beau. Il illustre bien les différentes scènes que se soit celle plus intimes (la conversation entre Bruce et le Joker) ou celle plus spectaculaire (le retour de Batman).

Les deux chapitres bonus sont assez sympathiques, surtout le deuxième qui nous permet d'en apprendre plus sur le passé de Bruce Wayne.