46 543 Avis BD |20 181 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 5
 

Bakuman, tome 5

 
 

Résumé

Bakuman, tome 5Afin d'acceder au résumé de Bakuman, tome 5, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Bakuman, tome 5Ce cinquième volet marque un tournant au sein de cette saga car nos deux héros, Moritaka Mashiro et Akito Takagi, y sont désormais des mangaka professionnels.

Cette première série publiée au sein du magazine Jump va en effet bouleverser le quotidien des deux jeunes auteurs. Il y a tout d’abord la tension liée à la parution des premiers chapitres et les retours du lectorat, mais il y a surtout le changement de responsable éditorial. Et si le remplacement de Hattori par le moins expérimenté Miura ne suffit à perturber notre duo, la proposition reçue par Miho Azuki afin d’entretenir son rêve de doubleuse risque par contre de tout compromettre.

En invitant le lecteur à suivre les pas de deux jeunes débutants, le cinquième volet de cette saga des auteurs de "Death Note" (Takeshi Obata et Tsugumi Ohba) continue de s’intéresser aux coulisses de l’édition japonaise. Ce passage au professionnalisme permet ainsi de découvrir de nouveaux dessous du magazine Jump.

Du vote des lecteurs à la rémunération, en passant par le planning et le travail des assistants, le métier de mangaka n’est donc pas de tout repos. Ce cinquième volet est d’ailleurs habilement rythmé par le classement des nouveaux auteurs et par l'annonce des résultats des votes des lecteurs au fil de la parution des différents chapitres. Les changements de stratégie et de cap de la série suite au résultats des sondages sont d’ailleurs assez intéressants à suivre. Toujours aussi bavards que lors de leur précédente série, les auteurs ne lésinent d’ailleurs pas sur les explications et proposent à nouveau une grande densité au niveau des dialogues, sans que cela ne devienne rébarbatif pour autant.

Au dessin, Takeshi Obata, l’auteur de "Hikaru No Go" récidive de son trait efficace et propose un graphisme toujours aussi soigné et des personnages variés, charismatiques et attachants.


Chronique rédigée par yvan le 23/09/2011
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Acheter d'occasion : 2,86
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Janvier 2011

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Bakuman, tome 5, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 2 2016
   

Ce cinquième tome fonctionne plutôt bien, grâce notamment à tous les personnages présentés depuis le début de la série. Parce que finalement, on se rend compte qu'il s'est créée une vraie amitié entre les différents aspirants mangakas. Le fait qu'ils soient aujourd'hui tous publiés dans Jump permet donc de former une espèce de clan, dont les différents protagonistes seraient concurrents respectueux les uns des autres, les sondages en fin de chaque publication permettant de classer les différentes séries. En présentant ce classement à intervalle régulier, ainsi que les choix que cela entraine pour les auteurs, on a l'impression de vivre une vraie course entre différents compétiteurs, entretenant ainsi un intérêt tout au long de l'album. Si on peut regretter qu'Hattori ait laissé sa place à Miura en tant qu'éditeur de nos deux héros, Mashiro, Takagi, Fukuda, Niizuma, Nakaï, Aoki et les autres prennent une place de plus en plus importante dans le récit, introduisant également une petite touche de sentiments. L'ensemble est encore une fois bien conduit, nous faisant découvrir en toile de fonds le monde de la production et de l'édition des mangas, tout en nous parlant d'histoires qui ne sont jamais décrites mais que l'on cerne parfaitement. Encore une fois, c'est très bien conduit et un certain suspense s'installe.

31 5 2012
   

Après quelques tomes je suis complètement entré dans cet univers. Et je suis épaté car ce n'était pas chose aisée que de rendre interessant la vie de mangaka. on pouvait s'attendre a une BD austère et ennuyeuse. il n'en est rien et c'est un tour de force. C'est à mon avis un défi bien plus dur qu'un manga de combat par exemple.