46 560 Avis BD |20 193 Albums BD | 7 888 séries BD
Accueil
Tome 4
 

Bakuman, tome 4

 
 

Résumé

Bakuman, tome 4Afin d'acceder au résumé de Bakuman, tome 4, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Bakuman, tome 4En invitant le lecteur à suivre les pas de deux jeunes débutants, le quatrième volet de cette saga des auteurs de "Death Note" (Takeshi Obata et Tsugumi Ohba) continue de s’intéresser aux coulisses de l’édition japonaise.

Après avoir mis en avant les différentes étapes liées à la création d'un manga, cet album s’intéresse surtout aux mécanismes complexes qui précèdent le lancement d’une nouvelle série. Du système de prépublication au travail des responsables éditoriaux, en passant par le vote des lecteurs, la découverte des dessous du magazine Jump s’avère à nouveau très enrichissante. Toujours aussi bavards que lors de leur précédente série, les auteurs ne lésinent d’ailleurs pas sur les explications et proposent à nouveau une grande densité au niveau des dialogues, sans que cela ne devienne rébarbatif pour autant.

En plaçant quatre groupes de mangaka en compétition pour la publication de leur série, ce quatrième tome va également jouer la carte du suspense et entretenir l’esprit de compétition qui règne entre mangaka. Les auteurs vont également profiter de cet affrontement éditorial, pour proposer un nouveau personnage, issu du monde de la musique et usant de sa notoriété pour s’accaparer les votes des lecteurs.

En séparant Moritaka Mashiro et Akito Takagi, les auteurs vont également mettre en avant la complémentarité de ce jeune duo, ainsi que le rôle important de leur responsable éditorial, Monsieur Hattori. Si les passages dédiés à leur grand rival Eiji Niizuma sont moins nombreux que lors du tome précédent, ils sont cependant toujours aussi réussis et ses interventions sont toujours aussi amusantes.

Au dessin, Takeshi Obata, l’auteur de "Hikaru No Go" récidive de son trait efficace et propose un graphisme toujours aussi soigné et des personnages variés, charismatiques et attachants. Il va également s’amuser à dessiner quelques passages des manga imaginés par les quatre équipes en compétition pour la publication de leur série.


Chronique rédigée par yvan le 15/12/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Acheter d'occasion : 2,41
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.33
Dépôt légal : Octobre 2010

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Bakuman, tome 4, lui attribuant une note moyenne de 3,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 2 2016
   

Ce qui est impressionnant dans cette série, c'est cette capacité du scénariste d'intéresser tout son lectorat à su sujet somme toute assez confidentiel : il est suffisamment pédagogue pour nous intéresser à la matière sans nous perdre, tout en développement une histoire fictionnelle autour de deux personnages attachants sur lesquels repose une très bonne dynamique. Dans cet album, la bonne idée de départ, c'est de se faire se séparer Mashiro et Takagi, puisque ce "couple" dessinateur/scénariste est le moteur de l'histoire. Pour un peu, je serai presque déçu que cette séparation ne dure pas plus longtemps que quelques pages, cela aurait donné plus de piquant à cette situation. Pour autant, ici, on retrouve nos deux héros qui travaillent d’arrache-pied pour participer à un concours dont le résultat leur donnera peut-être la chance de faire une série. Si le coup du concours nous a déjà été présenté précédemment, l'auteur arrive à nous faire accepter cette répétition en centrant sont récit sur les personnages que l'on a rencontré jusque là puisque Mashiro et Takagi vont être confronté à M. Nakaï et Fukuda... Tout cela permet une lecture "suivie" de la série, et évite de trop de se perdre dans les détails de la réalisation d'un manga ou dans les affres des tactiques élaborés par les éditeurs.

Encore une fois, tout est question d'équilibre, un peu comme dans "Hikaru No Go" qui arrivait à nous faire entrer dans le monde du jeu de go alors que je serai bien incapable de commencer une partie. Et cet équilibre est une nouvelle fois trouvé ici, même si je regrette cette trop grande complémentarité des deux personnages principaux, qui ne conduit pas, à ce stade, à une véritable cassure entre les deux personnages.

8 1 2014
   

Bien différent de "Death Note" réalisé par le même duo d'auteurs, "Bakuman" est une série attachante dont ce quatrième tome constitue une étape importante.

Si vous avez lu les trois premiers recueils, vous savez que Mashiro et Takagi sont animés par une flamme dévorante qui les pousse à fournir toujours plus d'efforts pour entrer dans le petit monde du manga professionnel. Avec ce 4e tome, une étape décisive dans leur projet va être franchie ! La présence en couverture de Miho rappelle qu'en parallèle du rêve des deux adolescents se joue la possible carrière de doubleuse de la belle lycéenne, confrontée à de douloureux états d'âme. Faut-il être prêt à tout pour arriver à ses fins ? Ou bien un rêve ne saurait-il être entaché par une étape jugée peu glorieuse ? On n'en dira pas davantage...

La grande connaissance qu'ont les auteurs du monde du manga et du fonctionnement du magazine Jump rend "Bakuman" très intéressant dès lors qu'on a envie d'en savoir un peu plus sur les coulisses stakhanovistes de la bande dessinée au Japon. On peut trouver assez glaçant l'engagement total demandé à un mangaka, mais Tsugumi Ohba montre cela avec un ton léger et la volonté de mettre en avant la passion positive de ses personnages. A priori les règles du manga sont bien intégrées par le scénariste qui veut davantage faire une oeuvre sur le manga qu'en dénoncer les excès... cela n'empêchera pas le lecteur occidental de constater certains aspects aliénants de la vie de mangaka !

Ça se lit très bien, c'est sympa et savamment mené, donc on poursuivra l'aventure aux cotés de tous ces passionnés qui veulent vivre leur rêve !