46 560 Avis BD |20 193 Albums BD | 7 888 séries BD
Accueil
Tome 2
 

Bakuman, tome 2

 
 

Résumé

Bakuman, tome 2Afin d'acceder au résumé de Bakuman, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Bakuman, tome 2Ce deuxième tome, toujours aussi bavard, des deux auteurs de "Death Note" nous plonge encore un peu plus dans les coulisses de l'univers de la création des manga et s'avère donc encore plus intéressant que le volet précédent.

En nous invitant à suivre les pas des deux jeunes mangaka, les auteurs nous guident dans les coulisses du magazine Jump. Tandis que les obstacles inhérents au monde du manga sont mis en avant, la relation entre Mashiro et Azuki et le passé de l'oncle de Mashiro passent au second plan. Et ce n'est finalement pas plus mal car, à choisir entre l'amourette à deux balles entre ces deux adolescents et le monde fascinant des manga, j'ai vite fait mon choix.

Un deuxième volet qui semble définitivement lancer une série assez prometteuse !


Chronique rédigée par yvan le 04/09/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Acheter d'occasion : 1,47
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juillet 2010

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Bakuman, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 2 2016
   

Nouvelle incursion dans le monde du manga, grâce à nos apprentis mangaka qui se sont donnés pour objectif de produire une série qui serait adaptée en anime avant leur 18 ans. Après un premier tome qui posait l'histoire, qui permettait à notre couple scénariste Takagi et dessinateur Mashiro de se former, et qui abordait surtout le rapport du mangaka par rapport à son oeuvre, voilà qu'ici, c'est le monde de l'édition qui nous est présentée. On y rencontre un éditeur, on y découvre l'organisation de ces publications, les différents concours, les différents moyens de savoir ce qui plaît au public ou non, etc. Ce côté documentaire est très intéressant, et pas trop lourd à ingérer, dans la mesure où ces éléments sont ingénieusement mêlés à indéfectible volonté de nos deux sympathiques héros. De plus on commence à introduire un vrai "ennemi" à notre couple scénariste/dessinateur en la personne de Niizuma, un jeune talent du manga. Tout cela introduit une dynamique sympathique à cette série, et la volonté de savoir si nos deux héros vont réussir ce qu'ils ont entrepris conduit le lecteur toujours plus loin dans les pages de l'ouvrage.

Malgré tout, l'ensemble se révèle dense de dialogues, réflexions et explications. A un moment du récit, on voit l'éditeur recommander à Takagi de faire des bulles plus courtes pour ne pas alourdir le récit. C'est un conseil que le scénariste aurait pu suivre parce que là, c'est quand même rempli de phases verbales un peu longues. Par ailleurs, si le monde du manga donne une vraie maturité à nos deux jeunes ados, leurs relations de collégiens me semblent un peu naïves et gamines. Finalement, toute ces parties ont tendance à nous éloigner inutilement du coeur du scénario. Toujours plein d'entrain lorsque l'on présente les réunions des deux ados avec leur éditeur, mon intérêt s'émousse rapidement lorsque le scénario repart sur les tourments amoureux ou relationnels des mangakas en devenir. Heureusement, comme ces éléments sont correctement alternés, on revient à coup sûr au sujet intéressant.

29 12 2013
   

"Bakuman" est signé par les auteurs de "Death Note", mais ce deuxième volume confirme que cette nouvelle série est très éloignée de la précédente. C'est bon signe : on ne peut pas reprocher aux auteurs de se reposer sur leurs lauriers, alors que nombre de leurs confrères auraient joué la carte de la facilité en reprenant les recettes de leur remarquable succès. Merci déjà pour cela.

Avec cette deuxième livraison, le rêve des deux jeunes collégiens progresse joliment puisque leur extrême motivation va porter ses fruits. "Bakuman" vaut autant pour ses personnages attachants et son message positif (donnez tout ce que vous avez dans le ventre pour réaliser votre rêve) que pour les nombreuses informations données au lecteur occidental sur le monde du manga. En mettant en scène le fameux magazine "Jump", Tsugumi Ohba dévoile la manière de travailler de l'équipe éditoriale et le stress assez phénoménal auquel doivent s'accoutumer les mangaka. Sans le dénoncer réellement, on comprend que le scénario mêle passion et pression - le suicide de l'oncle mangaka évoqué dans le premier épisode fait planer une ombre de mort sur cette industrie du rêve.

Mais "Bakuman" est avant tout une série fun, avec des personnages hyper motivés, une ambiance sympa et positive, et l'irruption d'un personnage dont on devine déjà qu'on va adorer le détester puisqu'il va gêner l'ascension des héros. On devine certaines ficelles mais l'ensemble est vraiment agréable à lire, avec un ton réjouissant et une capacité à s'adresser à tout le monde.

On a donc envie de lire la suite. On souhaite plein de bonnes choses à ces deux garçons qui sacrifient tout pour concrétise leur projet - on a franchement vu pire comme message !

9 11 2012
   

Ce deuxième tome le confirme, "Bakuman" est un shônen instructif qui se lit sans aucun problème.

Dans tous les domaines de ce manga, il y a beaucoup de maîtrise ; que ça soit le dessin, la narration ou le scénario. Et puis bon, de savoir comment se passe l'édition et la (pré)publication de mangas au Japon (qui est très différente qu'en France ou en Belgique), c'est l'atout principal de ce manga, ce petit côté documentaire qui accrochera forcément ceux qui veulent en savoir plus sur le sujet.
A coté de ça, l'histoire est là, et est plutôt solide et plaisante à lire, tout en exploitant les codes du genre.

Bref, la formule de la réussite est installée, et elle est bonne.

4 9 2010
   

Encouragé par un premier tome correct et très bien dessiné, je me suis laissé entrainer dans la lecture du second.

Toujours rien à dire côté dessin, c'est du bon boulot.
Quant au côté découverte du monde de l'édition manga, sa création, ses astuces, ses habitudes, son fonctionnement, j'ai trouvé ce tome encore plus instructif que le premier. Même pour quelqu'un qui, comme moi, connait un peu les bases de ce milieu, il y a beaucoup à apprendre, des anecdotes, des petites spécificités, des raisonnements logiques.

Parallèlement à cet aspect éducatif plutôt bienvenu, on découvre au fil des pages une trame de véritable shonen, avec des jeunes attachants, pleins de compétences à développer qui vont partir de rien, évoluer, passer des épreuves (prix, publications, etc...) et se confronter à un rival tout aussi ambitieux qu'eux au caractère fantasque et arrogant qu'on se plait à détester.

Du coup, arrivé à la fin du second tome, j'étais franchement désireux de savoir la suite non seulement pour suivre les aventures de ces deux futurs mangakas mais aussi pour découvrir plus en profondeur l'univers de l'édition manga.