46 429 Avis BD |20 122 Albums BD | 7 880 séries BD
Accueil
Tome 19
 

Bakuman, tome 19

 
 

Résumé

Bakuman, tome 19Afin d'acceder au résumé de Bakuman, tome 19, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Avant-dernier tome de la série, ce 19e épisode fait forcément avancer l'histoire.

Après l'annonce du mariage de deux auteurs du magazine "Jump" dans le précédent volume, c'est au tour du rêve de Mashiro de commencer à prendre forme. Rappelons que Muto Ashirogi s'est fixé pour objectif une adaptation en dessin animé d'une de ses séries, pendant qu'en parallèle Azuki s'efforce de devenir une doubleuse célèbre afin de pouvoir jouer le rôle d'un des personnages de l'anime. Ce rêve réalisé, Azuki et Mashiro doivent se marier et cesser de vivre une relation platonique. Tout lecteur de "Bakuman" s'attend à voir ce mariage arriver dans le dernier tome... on ne l'a pas encore lu, donc on ne dévoile rien que vous n'ayez vous-même pu imaginer !

L'ambiance "Bakuman" est en tout cas bien là dans ce 19 volet. Rivalité avec le surdoué Eiji dans une ambiance très positive, volonté de se surpasser pour atteindre des objectifs ambitieux, relations amicales touchantes : les ingrédients sont savoureux et participent à laisser une impression très agréable pendant la lecture. "Bakuman" cherche à faire du bien à ses lecteurs, en les faisant rêver par l'intermédiaire de personnages au coeur gros comme ça qui se donnent sans compter pour réaliser leurs rêves. On est parfois proche de la mièvrerie, mais sans jamais y tomber. Du coup on lit tout cela avec le sourire et en attendant le happy end final.

A mettre dans toutes les mains, ça ne peut faire de mal à personne de suivre ces adorables personnages et ça donne la banane !


Chronique rédigée par Jean Loup le 18/10/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Acheter d'occasion : 12,81
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Juillet 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Bakuman, tome 19, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

23 4 2016
   

Les choses s’accélèrent encore une fois ici puisque, après avoir su concurrencer le génie de Eiji, Mashiro et Takagi sont éligibles à l’adaptation en dessin animé avec « Reversi ». On sent que l’on s’approche de la fin : cette adaptation en DA doit marquer la réalisation du rêve de Mashiro, qui lui permettra enfin de pour voir se marier avec Azuki. La première partie de l’ouvrage, qui entretient (assez vainement à ce stade de la série), un semblant de suspense, est en ce sens assez efficace.

Mais là où on sent que les choses se corsent, c’est lorsque l’on aborde la deuxième partie. Parce que être adapté en dessin animé n’est pas la condition suffisante pour Mashiro et Azuki se marient. En effet, il faut également que cette seconde double le personnage féminin principal de la série. Et là, on retombe un peu dans la tonalité un peu nunuche, un peu culcul de cette histoire entre Mashiro et Azuki. Si les belles promesses pouvaient à la rigueur se comprendre dans un contexte où les deux amoureux étaient au collège, ils ont maintenant 24 ans ! Et toutes les discussions qu’on leur prête ne cadrent pas avec la maturité qu’ils auraient du avoir. Pour moi, le premier problème de cette histoire autour d’Azuki est donc sa tonalité, pas suffisamment mature à mon goût. Le deuxième problème vient du scénario : le fait qu’Azuki soit amoureuse de Mashiro commence à se savoir et ca pose un problème : les fans de la jeune fille pourrait être « dégoûtés » de savoir que leur égérie n’est plus un cœur à prendre. D’une part, j’ai vraiment du mal à croire que les doubleuses de dessin animé puissent à ce point avoir des fans (ce ne sont quand même pas des actrices, le marché du doublage est assez confidentiel non ?), et les réactions de ces derniers est quand même un peu difficile à gober : tout cela semble bien exagéré.

Après le tome précédent, qui relançait efficacement l’histoire à capitalisant sur toutes les mésaventures de nos deux auteurs jusque là, cet album retombe un peu dans cette tonalité guimauve qui ne cadre pas vraiment avec l’âge des protagonistes et qui semble encore exagéré. La première partie est efficace mais j’ai un vrai problème d’appropriation et de crédibilité avec la seconde moitié.