46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 12
 

Bakuman, tome 12

 
 

Résumé

Bakuman, tome 12Afin d'acceder au résumé de Bakuman, tome 12, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Dans ce nouvel album, on continue de suivre l’histoire de Mashiro et Takagi qui trouvent un succès grandissant grâce à leur série PCP. Un succès tel qu’enfin, on leur propose d’adapter le récit sous d’autres formes : un CD Drama et un roman. Pour l’instant, ce n’est pas encore le dessin animé tellement espéré mais pour nos deux héros, tous les espoirs sont permis, ce qui les poussent à s’investir complétement dans ces nouveaux projets, quitte à accuser une surcharge de travail considérable. Avec ce CD Drama et ce roman, la scénariste semble d’abord faire un pas supplémentaire vers la conclusion de son récit : en effet, tout le but de Mashiro et Takagi est d’avoir un manga adapté en dessin animé. Mais à peine le scénariste a-t-il caressé ce but qu’il fait machine arrière : « PCP » ne pourra pas être adapté en dessin animé car met en scène des « crimes parfaits » par des héros auxquels la jeunesse pourrait s’identifier remettant alors en question l’atteinte de l’objectif ultime. Tout cela permet d’entretenir un certain suspense autour du destin des uns et des autres.

Aux côtés de cette trame générale, le scénariste dévoile le parcours d’un des assistants de Mashiro et Takagi : le jeune Shun Shiratori est doué, et voudrait devenir managaka. Mashiro et Takagi vont alors aider le jeune assistant à réaliser son rêve, contre l’avis de ses parents. Takagi va même jusqu’à écrire les scénario de la série proposée par le jeune assistant, alors qu’il doit déjà s’occuper de « PCP », en format manga et CD Drama, et qu’il participe également au scénario du roman et qu’il doit également écrire un scénario pour une histoire complète qui sera proposée à un concours. Ca commence à faire beaucoup. Mais du coup, cela pousse Mashiro a vouloir également participer à plusieurs projets en même temps, et rivaliser ainsi avec Eiji Niizuma. Je trouve ce deuxième thème assez maladroit mais nimbé dans trop de bons sentiments et de trop nombreux lieux communs, et surtout très verbeux : du coup, on s’ennuie un petit peu et on ne voit plus la fin de l’ouvrage.

Lé péripéties autour de Mashiro et de Takagi et de leur rêve commun reste un moteur dynamique de cette histoire. Mais les petites histoires annexes ont tendance à alourdir considérablement la narration et menacent d’ennuyer le lecteur, compte tenu du manque de crédibilité des sentiments un peu trop naîfs et des situations surchargées.


Chronique rédigée par gdev le 26/03/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Acheter d'occasion : 3,10
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Octobre 2012